AGT LE MARDI SOIR



Les Interviews presse de NS 2009 : Virginie rempile

Les dernières news en ligne
Suivez nous sur les réseaux sociaux

Le dernier Résumé de Nouvelle Star 2009

10 Juin, 2 Mai et 7 Avril 2009

Bilan de la Nouvelle star 2009 : ITW de Virginie et de Jerome Anthony

Lire le résumé

L'Agenda des diffusions Vidéos en direct sur le site
A suivre prochainement en streaming Live vidéo
Britains got talent: Le samedi 21h
Americas got talent les mardi à 2h
SONGLAND le Mardi à 4h

---------------------------------------------------------------------
On recherche des rédacteurs pour rédiger des news sur toute l'actu et résumer des émissions ... sur THE VOICE, Les marseillais, the voice à l'étranger, Koh Lanta, Les Anges 11.....
Les derniers résumés en ligne

● 19/07 : Pékin express la route des 50 volcans : Le debrieff de l'EPISODE 1

● 18/07 : Je suis une célébrité sortez moi de là 2019 : EPISODE 2 - Des étoiles, du dégueu et des bestioles avec Brahim chef

● 22/06 : Koh lanta la guerre des chefs : Le debrieff de l'EPISODE 14 FINALE avec une gagnante

● 21/06 : America's got talent 2019 : EPISODE 3 & 4 des auditions et golden buzzer déclanchés

● 09/06 : America's got talent 2019 : EPISODE 2 : Du grand danger , de la magie, du chant, du visuel

● 07/06 : THE VOICE 8 Une FINALE catastrophique de faible niveau, sans stars et une gagnante surprise

● 03/06 : Britain's got talent 13, 2019 - LA FINALE avec 11 talents et un sénior qui l'emporte

Le CLIP ou LIVE du Jour


Nick Fradiani, d'American idol 14 : Empire


17/07/2019

Voir la vidéo


Les autres Clips ou Live

Commentez en direct la realtv

Sur Twitter




News Nouvelle Star 2009

NOUVELLE STAR 2009






23/07/2009 - 02:48:35
Les Interviews presse de NS 2009 : Virginie rempile
Toutes les interviews de la présentatrice de l'émission Virginie Guillaume, des membres de la production, des jurés, des candidats etc sur cette saison 2009 de la Nouvelle Star de M6.

ITW Virginie Guilhaume au parisien, Juillet 2009, elle y parle de sa reconduction au sein de l'émission pour la saison 2010


ITW Philippe Manoeuvre, le parisien Juillet 2009


ITW Virginie Guilhaume à TVMAG


Interrogé dans Metro le 12 juin , Philippe Manoeuvre parle de la victoire de Soan "C'était justifié quand même ! Quel chanteur, Soan c'est un rebelle; malheureusement tres vite il s'est aperçu que c'était lui le leader. Il a bien eu du mal à s'adapter à cette position, mais franchement sur la dernière émission il a très bien joué, très bien chanté et il a proposé un univers qui fait plaisir à beaucoup de gens ! Un univers réaliste...


ITW du patron de m6
Le patron de la chaine m6 dresse un bilan de cette saison de NS et évoque son futur, dans un entretien au JDD le 7 juin dernier !


ITW T7J DE MANOEUVRE
Au matin même de la finale entre Leïla et Soan, T7J a interrogé Manoevre , INTERVIEW










ITW TELE 2 SEMAINES
Ce soir, c'est la finale de Nouvelle Star. Un mot sur le comportement de Soan de plus en plus ingérable ?
Soan est fragile, on le sait. C'est un artiste, il n'est pas en béton. Et il nous le montre souvent. C'est aussi un chanteur du métro et en période de crise, c'est le réalisme qui marche. Il a aussi un côté Bashung, qui fait croire qu'il est de la lose tout en empochant un paquet de fric.

Et concernant Leïla ?
Parce que les gens l'ont vu mal habillée, ils ont pensé que ce n'était pas la chouchoute de la prod et ont voté pour elle. Mais elle a un côté fulgurant qui nous plait. On sait qu'elle peut être là !

Un pronostic?
Comment dire ? (Il botte en touche) Ca me fait penser à l'histoire des grillons africains...

ITW MANOUKIAN SUR EUROPE1, Mardi 9 Juin 2009
A quelques heures de la finale de la "Nouvelle Star" où il est juré pour la septième fois, André Manoukian refuse de se prononcer. Tout dépendra de la prestation de Leïla et Soan, les deux finalistes. Interpellé par l'ex-jurée Marianne James sur l'élimination en demi-finale de Camelia Jordana, "excellente tout le temps" avoue-t-il, il reconnaît que le jury n'a peut-être pas été assez dans le calcul en lui attribuant des cartons bleus tout le temps.







Manoukian à 2 jours de la finale dans La derniere heure
2009. Vainqueur : Leïla ou Soan ? “L’élimination de Camélia-Jordana aux portes de la finale a été une fameuse surprise. Sur le moment, j’ai eu un trou noir. Je n’étais même pas dans la tristesse. Je n’arrivais juste pas à y croire. On avait eu des précédents, mais pas aussi violents. Pour Amel Bent, on était tristes, mais on savait que Steeve Estatof allait en finale. Camélia-Jordana est un phénomène qu’on ne voit qu’une fois tous les vingt ans. Mais je ne me fais pas de souci pour son avenir. Elle est mûre musicalement, intellectuellement et affectivement. Son élimination n’enlève rien à ce qui l’attend. Je lui proposerais bien une ou deux chansons avec joie et je ne serai sûrement pas le seul ! Pour le reste, malgré cette fausse note, cette année a été une belle régalade. Si la saison précédente, on avait eu des candidats un peu uniformes, un peu bobo et développant une certaine esthétique, là pour cette septième édition, ils ont ouvert les vannes ! Si on avait voulu le faire, on n’aurait pas réussi… Quand j’ai vu débouler Camélia-Jordana, Soan, Mahdi ou encore Yasmina (qui a été éliminée dès le premier prime à Baltard), j’ai eu l’assurance qu’on peut continuer cette émission pendant au moins dix ans ! Et si La Nouvelle Star continue dans cet esprit, il n’y a aucune raison que je ne continue pas !”

ITW du jury suite à l'éviction de Camelia Jordana
Le parisien 4 juin 2009


Bibiane Godfroid, directrice des programmes de m6 : Quel bilan pour la 7e Nouvelle star ?
À une semaine de la finale, trois questions à Bibiane Godfroid, directrice des programmes de M6 et ex-productrice de l'émission.
Vous venez d'annoncer une 8e saison de l'émission. N'est-ce pas périlleux : la Star Academy (TF1) s'est essoufflée à ce stade...
Il est difficile d'arrêter une émission qui progresse en audience. Cette saison, les téléspectateurs sont en moyenne 4,3 millions par soir, soit 300 000 en plus que l'année dernière. Malgré la concurrence de Dr. House et des Experts (sur TF1). Nous avons notamment gagné énormément de 11-14 ans.

Que pensez-vous de Leila, la candidate de Bourgbarré (Ille-et-Vilaine) ?
Autour de moi, la majorité des gens pensait qu'elle n'allait pas tenir plus de deux primes (soirées de compétition). Quand je l'ai vue aux castings faire son petit pas de danse, j'ai trouvé qu'elle sortait vraiment de l'ordinaire. Mais je ne pensais pas qu'elle irait aussi loin. Honnêtement, c'est la première fois que je ne sais pas qui va gagner. Tout est possible.

Le jury a - encore - critiqué le choix des chansons cette saison. Qui les choisit et comment ?
C'est la production. C'est très compliqué. Il faut plaire aux spectateurs, au jury et s'adapter aux tessitures de voix des candidats. On essaie de coller à leur univers, mais il faut qu'ils apprennent à chanter un peu de tout. L'année dernière, la sélection était assez pointue. Cette année, il y a un peu plus de chansons françaises, car nous voulions un public plus large. Mais il y a sans doute des ajustements à réaliser. Même si parfois ce sont les candidats qui veulent surprendre, comme Camélia-Jordana la semaine dernière avec La Madrague de Brigitte Bardot.
Recueilli par Florence LE MÉHAUTÉ à OUEST FRANCE 2 Juin 2009


ITW AU PARISIEN De la présentatrice Virginie Guillhaume, MAI 2009

INTERVIEW - Bibiane Godfroid, directrice générale des programmes de M6, confirme...
«Nouvelle Star » aura-t-elle une saison 8?
Je ne l'ai pas encore dit à la production, ni aux jurés, ni à Virginie Guilhaume, mais oui ! Je confirme absolument qu'il y aura une saison 8. Vous êtes les premiers à le savoir. Je suis ravie de ce qui se passe cette année, ce retour à une plus grande simplicité. On a une mission à terminer, la saison 7, et après, on réunira tout le monde pour un bilan. Il y aura des adaptations.

Les jurés seront les mêmes ? Virginie Guilhaume continue ?
Nous n'en sommes pas à nous poser cette question. Encore une fois, je suis très heureuse du succès de cette saison. Nous avons 300 000 téléspectateurs de plus en moyenne par rapport à l'année dernière, dans un contexte de concurrence accrue de la TNT, alors que plusieurs émissions de « talent quests » ont baissé en audience. Pour l'année prochaine, nous discuterons avec tous, des envies communes, de la suite.

Le public est-il exactement le même que la saison précédente ?
On a gardé notre audience et on l'a un peu élargie. C'est un public très équilibré, il y a aussi des plus de 50 ans. On a augmenté un peu sur les 4-10 ans, certainement un effet de la programmation le mardi. Des enfants n'ayant pas école le mercredi sont autorisés à regarder la télévision avec leurs parents. On a favorisé « l'écoute conjointe », tous réunis devant le poste.

«Nouvelle Star» s'est fait rabrouer par la Halde sur la limite d'âge. Vous n'avez pas envie d'avoir une Susan Boyle qui, à 47 ans, remporte un succès fou dans «Britain's got Talent»?
«Nouvelle Star» est un programme international avec des normes, donc nous n'allons pas les supprimer. D'ailleurs, nous avons très peu de candidats de 30 ans. En revanche, pour « Incroyables talents », nous espérons bientôt avoir pleins de Susan Boyle !

Cette année, les candidats étaient moins expérimentés, le deuxième prime a été très critiqué...
Quand on décide d'avoir moins de semi-professionnels, on prend ce risque. Le jury a sans doute trop souligné leurs faiblesses. Mais au troisième prime, les candidats se sont ressaisis. Si cette saison a bien marché, c'est que l'on voit la progression des candidats, on s'attache plus à eux, on s'identifie.
Recueilli par Anne Kerloc'h 20 minutes 26 mai

Interview d'André Manoukian au Point
Le musicien André Manoukian, le vétéran des jurés de la Nouvelle Star, livre ses impressions sur la cuvée 2009 qui s'achèvera le 9 juin. Il réagit également à l'adoption de la loi Hadopi sur le téléchargement illégal.

lepoint.fr : La cuvée de la Nouvelle Star 2009, un bon millésime ?
André Manoukian : Les candidats furent capables du pire comme du meilleur. Tous se sont effondrés au deuxième prime. Ce qui montre bien que ce sont des géants aux pieds d'argile.

lepoint.fr : Camélia Jordana est manifestement votre favorite. Pensez-vous qu'on tienne là une Nouvelle Star ?
A. M. : Je n'en sais rien, mais je ne me fais pas de souci pour elle, et je suis tellement content de l'avoir rencontrée. Tous mes potes jazzmen m'appellent pour me parler d'elle. Elle n'a que 16 ans et je retrouve en elle Barbara et Billie Hollyday. Camélia Jordana est un phénomène qu'on ne trouve qu'une fois tous les vingt ans ! L'important, c'est qu'elle soit en finale. Ensuite, peu importe qu'elle gagne ou qu'elle perde.

lepoint.fr : Vous avez envie de devenir son producteur ?
A. M. : Non, non, pas son producteur ! ( rires )... Mais, humblement, je lui proposerai peut-être des collaborations.

lepoint.fr : Vous reverra-t-on l'an prochain dans le jury de Nouvelle Star ?
A.M. : J'ai envie de dire oui ! Autant l'an passé, j'avais hésité à replonger, autant cette année, je n'ai aucun état d'âme. Dès le premier jour des sélections, on est tombés sur Camélia Jordana et Madi. Ça veut dire que le virus du talent est irrésistible ! Il faut que cette émission perdure.
LE POINT 21 MAI 2009


Interview d'André Manoukian à T7J
A 3 prime avant la finale, André Manoukian a confié ses sentiments quant à cette saison : son coup de cœur pour Camélia-Jordana , sa déception que Damien soit parti, ce qu’il pense du niveau des candidats etc.




ITW LE PARISIEN De Manoukian
André Manoukian a accordé une longue interview au quotidien le parisien mardi 28 avril dans laquelle il donne ses premières impressions sur les candidats mais aussi cette nouvelle saison...



Interview d'André Manoukian
A Lausanne, André Manoukian n'a pas failli à sa réputation de charmeur. Invité de l'émission «MusicOmax» (TSR2), le juré de la «Nouvelle Star», auteur-compositeur et producteur, s'est ensuite prêté au jeu de l'interview. L'homme, en jeans, baskets, et sans alliance, salue d'un baisemain. «Ça vous dérange si je fume?» demande-t-il poliment avant d'allumer une cigarette Slim. «J'assume ma part de féminitude!» rit-il. Car ce sont les cigarettes de son épouse, précise-t-il.
Alors André Manoukian, vous êtes toujours marié à Stéphanie, que vous avez épousée il y a 16 ans?
Bien sûr! On est toujours ensemble.
Pourtant après la parution de «La mécanique des fluides» en 2008, où vous décriviez vos nuits avec votre premier amour Liane Foly et votre passion pour Gaëtane, candidate de la «Nouvelle Star» 2007, les rumeurs de divorce ont circulé...
Ouais, ouais. C'est pour ça que je vis à Chamonix aujourd'hui. Stéphanie avait craqué avec cette pression, elle a voulu prendre un peu de recul. Partir nous a fait du bien. Ma femme est sûre d'elle, belle et elle sait ce qu'elle vaut. Et puis elle a beaucoup de patience.

Cette pression, vous la créez. Vous vous décrivez vous-même comme un allumeur.
Je suis un vrai allumeur! J'aime complimenter la féminité, la beauté. Mais c'est tout. Ceux qui en parlent le plus, en font le moins. Il faut se méfier de ceux qui ne parlent pas. Comme Sinclair ou Dove Attia (ndlr: jurés de la «Nouvelle Star»)! (Rires.)

Quel est votre type de femme?
Je n'ai aucun critère. Ce qui me fait craquer, c'est la voix. La musique, l'érotisme et la spiritualité, c'est pareil. Chanter c'est pire que se mettre à nu, c'est dévoiler son âme. Et, moi, j'aime les belles âmes.

A la «Nouvelle Star», vous parliez de vos «érections capillaires» face à certains candidats. La dernière «érection», c'était quand?
La candidate Camélia-Jordana qui chantait «Quelqu'un m'a dit».

On dit que le niveau 2009 est plus bas que d'habitude...
Non, ils sont juste plus fragiles. Mais vachement plus pointus. J'ai plusieurs candidats que j'adore, ce qui ne m'arrivait pas avant. Camélia-Jordana, qui, à 16 ans, a la drogue attitude de Billie Holiday dans la voix, mais avec le sourire. Dalé avec son rhythm and blues solaire, Soan qui est en train de se révéler, Lary, Damien. Leïla aussi.

La «Nouvelle Star» 2020, vous y serez?
(Rires.) Si ça continue comme ça, oui! En sept ans, je sens une profondeur chez ces gamins qu'il n'y avait pas avant. La culture Internet leur permet de remonter aux racines de la musique.

Une Susan Boyle (candidate écossaise atypique de 47 ans), vous l'auriez prise?
Mis à part la limite d'âge de 35 ans, oui. Chez nous, le look ne compte pas. La prod nous avait même engueulés quand on avait pris Christophe Willem. Il avait l'air d'un rat mouillé avec un pauvre pull. C'est pour ça que «Nouvelle Star» fonctionne: on fait de la musique. On n'a pas les critères des gens de télé pour choisir les candidats.

Vous êtes parfois très durs lors des castings. Aux Etats-Unis, une candidate s'est suicidée récemment suite aux remarques du jury.
C'est terrible, je ne savais pas. Mais ce qu'on ne voit pas à l'écran, c'est qu'on passe 90% du temps avec les candidats recalés. On les conseille pour qu'ils progressent. Ils sortent contents d'avoir été évalués par des pros. Quant au mec qui n'a rien à faire dans ce métier, je considère qu'on lui fait gagner du temps.

Vos projets?
J'aimerais créer un festival de jazz à Chamonix. Associer la montagne à la musique, ce serait formidable.

Si vous deviez choisir un seul artiste avec qui vous aimeriez collaborer, ce serait qui?
Là, maintenant? J'ai Camélia-Jordana dans la tête.
LE MATIN 26 AVRIL 2009


Jérome Anthony coprésentateur de Nouvelle star ça continue, sur w9 a été interrogé mercredi 22 avril 2009 sur direct 8 chez Morandini; pour parler de son role et de ses impressions sur la saison :



Exclusif TVMag.com => Florian Nouvelle Star: " Camélia-Jordana favorite,mais il y a Dalé, Mahdi..."


Sinclair : "Baltard, c'est les jeux de l'Empire romain !" (18/04/2009)
Troisième prime time à Baltard pour les rescapés de Nouvelle Star 2009, sous l'œil avisé du jury. Dans cette bande des quatre : Sinclair, le benjamin dinamitero... De la bande des quatre de La Nouvelle Star , il fait figure de dinamitero même si, à 38 ans, il en est le benjamin. Maître ès funk et nourri à la sauce Prince (le divin nain pourpre de Minneapolis), aux côtés de Lio, d'André Manoukian et de Philippe Manœuvre, Sinclair distille toutes ses interventions d'un jugement acéré, toujours juste, jamais méchant. Simplement honnête. Et au moment où les candidats Nouvelle Star abordent le troisième prime time sur la scène de Baltard, il s'explique. Entre autres, sur sa présence en deuxième saison ou encore l'ultrapopularité. Rencontre.
Pour la troisième fois cette saison, vous reprenez votre place dans le jury de Nouvelle Star. Pourtant, il y a eu des doutes sur votre présence...
"Comme pour tout processus, quand on est à l'intérieur, on a envie d'en sortir. Oui, l'an passé, l'idée de ne pas repartir avec La Nouvelle Star m'a titillé. Oui, je me suis posé la question... et puis, quand le programme s'est terminé, je me suis vite rendu compte qu'il me manquait déjà. Alors, aujourd'hui, croyez-moi, je ne regrette pas d'avoir rempilé. Parce que, par exemple, durant les castings, les candidats nous donnent l'émotion de leur vie."

Qu'est-ce qui explique vos interrogations à l'issue de votre première saison en juré de Nouvelle Star en 2008 ?
"Moi, avant d'y venir, je n'avais jamais regardé le programme. Et j'ai vite découvert que c'est une machine très dure à dompter. Ce qui explique qu'au début de la saison 2008, je n'étais pas à ma place. C'est bien la raison pour laquelle j'ai abordé cette nouvelle saison avec beaucoup de recul. Je suis arrivé avec la seule envie d'écouter mon instinct. Ça me plaît ou pas, c'est tout !"

À vos débuts dans cette émission, on expliquait que vous étiez le successeur naturel de Manu Katché. C'était gênant pour vous ?
"Je suis hypercash. Et on m'a demandé de donner un jugement purement artistique. Certains ont voulu me comparer à Manu Katché, et alors ? Je viens dans La Nouvelle Star avec ma culture et ce que je connais de la musique. Peut-être que je donne une vision de la musique. Mais on constate aussi que, chaque année, les candidats sont toujours meilleurs. Alors, j'ai décidé de juste m'arrêter à mon envie artistique. À mon émotion."

Vos complices du jury...
"... mais ce sont de sales cons, il faut le dire ! Bon, sérieusement, si l'an passé, on était en réserve les uns par rapport aux autres, maintenant il y a de l'échange. On a pu se battre sur la question du style, mais on pourrait nous mettre tous les quatre sur n'importe quel programme musical et on serait le meilleur jury du monde ! On pourrait dire à un candidat exactement ce qu'il est artistiquement."

On aborde cette semaine le troisième prime time à Baltard. Mais auparavant, il y a eu trois mois de casting. Que retenez- vous de ces séances ?
"Cette année, avec les candidats, on a eu tous les styles. Mais surtout, ce qui m'a interpellé, c'est leur âge. Ils sont de plus en plus jeunes, on a vu plein de candidats de 16 ans. Oui, il y a sûrement un âge pour chanter. Quand tu es ado, tu te lèves le matin avec cette envie de chanter..."

Baltard et ses prime times, pour vous...
"Là, cette année, je sais où je vais. En 2008, j'avais perdu ma spontanéité, mais en fait, c'est normal, j'ai toujours été très mauvais à la télé - même quand j'y étais invité pour faire ma promo, celle de mes albums ! Et Baltard, c'est tout simplement les jeux de l'Empire romain. Impitoyable. Les escrocs n'y font pas illusion très longtemps !"

Que vous apporte La Nouvelle Star ?
"Sur le plan de la créativité, plein de choses... J'ai eu envie de me remettre en cause, ça m'a donné une autre vision de mon activité. Oui, cette aventure m'a fait beaucoup de bien, mais il y a le revers de la médaille. Par exemple, l'ultrapopularité. Je ne vais pas me plaindre - quand on est artiste, c'est aussi ce qu'on recherche, la popularité, la reconnaissance du public... Mais voilà, souvent, les gens sont un peu pénibles quand ils vous croisent, c'est pour le moins familier mais toujours sympa..."

Financièrement, juré à La Nouvelle Star, c'est intéressant...
Même si je ne dis pas combien je suis payé pour cette affaire, je ne vais pas me plaindre ! Je sais que je participe à un truc, une émission de télé, qui peut faire beaucoup de mal mais quand même moins de mal que tant d'autres choses... Et moi, je ne fais les choses que si j'en ai envie. Quand je me pose la question de savoir si j'ai envie de faire Nouvelle Star, la réponse est simple : 'oui, ça me branche bien'. Et puis, pourquoi le cacher, ça me permet de vivre très correctement et, dans une époque où tout le monde est star ou top model, de faire ma musique sans m'interroger si ça va marcher ou non..."

Troisième prime time à Baltard pour les rescapés de Nouvelle Star 2009, sous l'œil avisé du jury. Dans cette bande des quatre : Sinclair, le benjamin dinamitero...
Interview > S. B. © La Dernière Heure 2009



André Manoukian: «On fait de la musique, pas de la télé»
Le Lyonnais de la Nouvelle Star évoque son rôle dans le jury, et l'évolution des métiers de la musique. En feuilletant ses souvenirs lyonnais, notamment au Hot-Club

Près de cinq millions de téléspectateurs mardi soir, on dirait que la Nouvelle Star a trouvé une nouvelle jeunesse...
Je le crois aussi. Avec le temps, on s'est plus concentré sur la musique, et moins sur des portraits de candidats. L'émission fait de moins en moins télé-réalité. Qn se concentre sur la musique. J'ai envie de dire qu'on ne fait pas de la télé, on fait de la musique...

Les métiers de la musique sont en grande difficulté. N'est-ce pas inconscient d'inciter des jeunes à s'y lancer?
C'est un problème, c'est vrai. Mais la musique existera toujours. D'ailleurs la création musicale est en pleine forme. C'est l'industrie musicale qui périclite. Elle n'a pas trouvé un modèle économique adapté à la dématérialisation de la musique. Mais ça viendra.

Vous avez signé la pétition de soutien à la loi «Création et Internet»...
Hélas, cette loi arrive trop tard, le téléchargement est là. L'industrie musicale n'a rien vu venir. Aujourd'hui le CD est trop cher. Le disque est devenu un produit dérivé des groupes, comme les t-shirts...

On critique beaucoup la Nouvelle Star, et les fausses promesses de carrière qu'elle fait à quelques jeunes gens...
Mais non! Il y a ceux qui ont du talent, qui méritent de faire un parcours, et pour ceux-là, on sert d'accélérateur. Et il y a ceux qui ne sont pas acceptés. Pour certains, leur entourage leur a dit qu'ils étaient faits pour chanter. Et là, ils ont un véritable avis de professionnels. Pour certains, on casse leur rêve. C'est douloureux, mais ça vaut mieux que de se planter. Et il y en a que l'on envoie à des profs, et qui reviennent l'année suivante. Et ça, on ne le voit pas à l'antenne.

Est-ce que la Nouvelle Star vous a gêné, dans votre carrière?
J'ai sorti un album l'an passé, et je joue toujours du jazz, en trio, dans les clubs. Je n'ai pas le sentiment que ça m'a gêné. Au contraire.

Comment les candidats ont-ils évolué au fil des ans?
Il y a sept ans, tous les garçons chantaient comme Florent Pagny et les filles comme Lara Fabian. Aujourd'hui on voit arriver des mômes qui ont intégré des cultures très différentes, et qui cuisinent tout cela dans leur propre wok.

C'est la génération internet?
Oui, aujourd'hui les gosses ont accès à tout. Avant, une certaine musique était réservée à des érudits, des gens qui fouillaient les bacs des disquaires, et qui formaient une petite communauté élitiste. Maintenant, tout est accessible d'un clic. Les musiciens français vont enfin rattraper leur retard.

Qu'est-ce qui vous émeut le plus, la technique ou le talent?
La technique, c'est d'abord que la personne chante juste. Je ne demande rien de plus. Ensuite, le seul critère, c'est l'émotion. On ne fonctionne qu'avec ça: le frisson, la magie, les poils qui se dressent...
Vous avez sillonné les États-Unis cet été avec le chanteur Tété. Vous êtes remonté à la source?
Exactement. Je suis notamment allé à la Nouvelle-Orléans, et j'ai vraiment eu l'impression d'être à la source du jazz. J'ai parlé avec Coco Robicheaux, un musicien du bayou, qui parle un vieux français charmant, qui m'a expliqué que les premiers blues venaient des chants indiens.

Lyon pour vous, ça représente quoi?
C'est là que j'ai découvert le bonheur de la musique. J'adorais aller au Hot-Club et voir jouer Raoul Bruckert et ses amis. Les pianistes de jazz m'émerveillaient, à jouer des heures, avec une simple grille d'accords griffonnée sur un bout de papier. C'est eux qui m'ont donné envie de m'investir dans ce métier, et d'aller étudier au Berklee College à Boston. Ensuite, on a eu un studio quai Arloing, avec Philippe Viennet, et on a rencontré Liane Foly...

Vous avez vendu des instruments de musique, également, non?
Oui, j'ai vendu des orgues dans les supermarchés ! Et chez Guillard-Bizel aussi. Je jouais des claviers toute la journée, et parfois il y avait un client. Un magasin de musique pour moi, c'était la caverne d'ali-baba...
Propos recueillis par Thierry Meissirel - Le Progrès 4 avril 2009



Florian, la «nounou» de Nouvelle star
Florian, la «nounou» de Nouvelle star a accordé une nouvelle itw , mais cette fois en télévision, dans l'émission médias de direct 8 ce mardi 17 mars 2009


Florian, la «nounou» de Nouvelle star
En 2006, Florian faisait partie des finalistes de Baltard. Depuis quelques semaines, ce rescapé de la promo de Christophe Willem est de retour dans Nouvelle star. Cette fois, il endosse le rôle de responsable des candidats. Nounou, quoi!
Qu'avez-vous fait depuis votre passage sur M6, il y a trois ans?
Florian : Des concerts, en surfant sur la vague Nouvelle Star, puis j'ai préparé des maquettes et, depuis l'an passé, je travaille sur un album avec mon groupe, FloriaN'Fresh.
Réapparaître dans une émission de télé précipite-t-il les choses pour la sortie d'un disque?
Grave! Ça me médiatise énormément et cela permet de mener mon projet à bien

En quoi consiste votre rôle de responsable des candidats?
J'accompagne les candidats tout au long de l'aventure. Ils me posent beaucoup de questions. Plus ils iront loin, plus ils seront connus, donc il est bien pour eux d'avoir quelqu'un à qui demander conseil.

Contre quoi les mettrez-vous en garde?
En faisant «Nouvelle Star», il ne faut pas croire que l'on est arrivé. Tant que l'émission n'est pas finie, il ne faut surtout pas se prendre la tête.

C'est vous qui récupérez les candidats en larmes?
Oui, je tente de les réconforter. Certains jouent beaucoup lors des auditions. Ils pensent avoir le truc et ils découvrent qu'ils ne l'ont pas... J'essaie de faire passer le même message que le jury sans trop les bousculer.

Vous devez développer votre sens de la diplomatie avec des candidats comme Nicolas, vexé par son élimination pour la deuxième année consécutive....
Il faut rester calme. On ne peut pas dire que Nicolas n'a pas de talent, mais il est trop sûr de lui. Ça se retourne contre lui et il pète les plombs. Là, il faut trouver les mots, en lui expliquant que, même s'il ne fait pas Baltard, l'audition peut l'aider sur le plan professionnel.

Comment aviez-vous vécu cette première épreuve?
Plutôt bien. Le jury m'avait dit des choses super sympas alors que je pensais me faire casser.
tvmag • Le 10/03/2009 par Stéphanie Raïo


Alexandre Devoise : « M6 ne m’a jamais proposé le prime »
L’animateur de Nouvelle Star, ça continue sur W9 dément les rumeurs qui l'avaient donné successeur de Virginie Efira.
Dans quel état d’esprit abordez vous cette saison ?
- Toujours content de repartir sur une nouvelle aventure en direct, c’est ce qui fait notre force. On est les tous premiers à rendre compte de ce qui s’est passé pendant le prime et nous allons vraiment nous recentrer sur les coulisses, en évitant le recours aux invités, comme l’an dernier avec Lord Kossity ou Luis Fernandez. C’était sympa d’avoir leur point de vue mais on avait parfois l’impression de tirer un peu à la ligne. On fera plus court cette année : l’émission passe de 50 à 40 minutes.

Connaissiez vous déjà Daphné Desjeux, qui remplace Sidonie Bonnec à vos côtés cette année ?
- On n'a jamais travaillé ensemble. Mais je ne me fais aucun souci sur sa légèreté, dans le bon sens du terme, et ses talents d’intervieweuse. Elle ne sera pas un électron libre comme l’était Sidonie, mais présentera plutôt un billet d’humeur sur ce qui s’est passé pendant l’émission.

La rumeur vous disait successeur de Virginie Efira partie sur Canal +.
- Pas trop déçu de rester encore dans l’ombre du prime ?
J’aurais pu être déçu si il avait été question de quoi que ce soit, mais M6 n’a jamais rien évoqué avec moi. Si on me proposait le prime, bien sûr que je le ferais, c’est un poste qui ne se refuse pas ! Apparemment, M6 et Freemantle ont jugé qu’il était plus logique de remplacer Virginie Efira par une fille. Mais je n’ai aucune aigreur ni animosité : même si mon exercice est moins exposé, j’y prends autant de plaisir.

Nouvelle Star, ça continue : tous les mardis à partir du 7 avril sur W9, après La Nouvelle Star sur M6.
Propos recueillis par Philippe Guedj TELE 2 SEMAINES


Philippe Manœuvre : “Baltard, c’est comme une Cocotte-Minute”
« Etre rock'n roll, c'est dire ce que l'on pense quand on le ressent. » Photo M6
Philippe Manœuvre est juré de Nouvelle Star pour la deuxième année d’affilée aux côtés de Lio, de Sinclair et d’André Manouchian.
Rédacteur en chef du magazine Rock& Folk, Philippe Manœuvre, plus en forme que jamais, répond sans langue de bois à nos questions.

FRANCE-SOIR. C’est vous qui avez poussé André Manouchian à participer à cette nouvelle édition. Vous êtes plus motivé que jamais…...
Philippe Manœuvre. Je trouvais ça incroyable qu’André nous appelle pour faire cette émission l’année dernière et qu’il veuille jeter l’éponge cette année. Je l’ai donc convaincu de rempiler. Depuis deux ans, je prends beaucoup de plaisir à découvrir Lio, Sinclair et André. J’ai l’impression de me retrouver au début des Enfants du rock où des jeunes gens s’éclataient à la télé. Les téléspectateurs prenaient du plaisir à nous regarder. J’espère que c’est pareil aujourd’hui.

Pour vous séduire, est-ce plus difficile d’être un bon chanteur de variétés ou un chanteur moyen de rock ?
Ma préférence va forcément au chanteur de rock. Mais je pense que des bons chanteurs de variétés, il n’y en a pas à Nouvelle Star. Les aspirations sont plutôt soul, rock, blues….. N’empêche que la variété leur tombera dessus au cours des épreuves du théâtre. Et ce sont ceux qui savent tout chanter qui feront la différence.

Sur quelle étape de l’émission vous sentez-vous le plus à l’aise ?
Au Pavillon Baltard. J’aime les grands rendez-vous. Baltard, c’est comme une Cocotte-Minute en surchauffe. On ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer et comment on va réagir. Après tout, être rock’n roll, c’est dire ce que l’on pense quand on le ressent. Sur les auditions, on a aussi passé de très bons moments. Par contre, le théâtre, c’est abominable. C’est dégueulasse et ça pue ! On bosse trois jours non-stop de 9 heures à 1 heure du matin. On est exténué à la fin de la journée…...

Avez-vous eu, cette année, des coups de cœur ?
Vous frappez à la mauvaise porte, là… (rire). André Manouchian en a tous les jours. Par contre, ça va totalement à l’encontre de ma personnalité. Les candidats sont tous égaux à mes yeux. Qu’est-ce que ça veut dire d’avoir un chouchou ?

Quel est pour vous le stéréotype du pire candidat ?
Celui qui a sa mère derrière la porte. Lorsque je vois les « mamans » qui attendent leurs petits chéris, je suis très inquiet.
Propos recueillis par france soir Ingrid Bernard, le mardi 3 mars 2009


ITW ANDRE MANOUKIAN par le Point.fr
Rencontre avec le "doyen" du jury, le musicien André Manoukian, qui dit aux maisons de disques ce qu'il a sur le coeur. Attention, ça déménage !

Lepoint.fr : Après sept saisons de Nouvelle Star , pas trop de lassitude ?
André Manoukian : Je me suis posé la question en fin de saison dernière. J'étais fatigué. Philippe Manoeuvre m'a convaincu de revenir car, disait-il, "je n'ai pas envie de passer un an à expliquer les raisons de ton départ". Pour reprendre une expression de René Girard, le "désir mimétique" de mes camarades du jury a réveillé le mien. Et je dois reconnaître que dès la première sélection à Marseille, je n'ai pas eu à le regretter. Ce jour-là, j'ai pris deux énormes claques musicales dans des genres nouveaux comme je n'en avais jamais eu dans la Nouvelle Star . Deux candidats que l'on retrouvera dans le casting final des 15 derniers chanteurs. L'un est une sorte de néo Ben Harper qui me fait marcher sur l'eau quand il chante, l'autre est une gamine de 16 ans qui a absorbé Billie Hollyday et Amy Winehouse. Ça, pour moi, c'est grâce à l'Internet !

Lepoint.fr : Que voulez-vous dire ?
A. M. : Si le Net a bouffé l'industrie du disque, il a rendu la créativité aux mômes. Avant, nous avions toujours trois à quatre ans de retard par rapport à la créativité des Anglo-Saxons. Les jeunes Français qui font de la musique se sont emparés de tout l'héritage musical grâce au Net. Ils remontent aux sources. Ils cuisinent tout ça dans leur wok, y ajoutent leurs ingrédients, de l'ail, du caramel... Et ça donne des choses qu'on n'aurait pas entendues il y a sept ans.

Lepoint.fr : J'en déduis que le projet de loi Création et Internet, débattu à l'Assemblée nationale début mars, qui tente d'endiguer la piraterie en ligne, n'a pas vos faveurs...
A. M. : Non, non, je suis pour cette loi, mais elle arrive trop tard et ne servira à rien. Quand l'inventeur du format MP3 est venu voir les patrons de l'industrie musicale, ces derniers ont été assez bêtes pour lui tourner le dos au lieu d'acheter son brevet et de l'enterrer à Fort Knox. Mais, en vérité, le vrai problème de l'industrie musicale précède la piraterie en ligne. À l'origine, les grands patrons étaient des jazzmen comme Eddie Barclay, c'est-à-dire des gens qui avaient eux-mêmes suffisamment d'oreille musicale pour distinguer le bon grain musical de l'ivraie. À la fin des années 1980, ces gens-là ont été remplacés par des gestionnaires. Les actionnaires des maisons de disques sont devenus des fonds de pension américains. Ils ont dynamité l'industrie musicale ! Ils peuvent faire toutes les lois qu'ils veulent, c'est trop tard. Et puis, pardon, mais tout ce débat sur la protection du droit d'auteur, c'est une vaste hypocrisie ! Si on avait voulu vraiment sévir, on aurait pu le faire depuis longtemps. Seulement, à qui profite le crime...

Lepoint.fr : Aux télécoms...
A. M. : Voilà. Donc, tout cela est une vaste hypocrisie. Quant aux politiques, dans ce domaine, ils sont complètement "out of Africa".

Lepoint.fr : Les artistes seront toujours là. Ils gagnent leur vie dans les concerts...
A. M. : Oui ! C'est Mike Jagger qui dit que, dans l'histoire de la musique, les artistes auront gagné leur vie par eux-mêmes durant 30 ans, entre 1970 et 2000. Nous allons revenir à la période où les artistes vivaient du mécénat de quelques princes ou de l'Église (sourire). Finalement, j'aime mieux ça ! Que ce soient les princes ou les évêques qui nous fassent vivre plutôt que je ne sais quel rescapé d'une école de commerce ! (sourire). Revenons au temps de Jean-Sébastien Bach !

Lepoint.fr : C'est Pascal Nègre, le patron d'Universal Music, qui va être content...
A. M. : Pascal Nègre, ce n'est pas le plus mauvais. Il a eu l'intelligence de s'entourer, il vient du terrain et il a sauvé son groupe de la noyade générale. Bon, il est le roi d'un secteur en ruines... Si les majors s'étaient entendues pour racheter collectivement Napster, elles auraient pu endiguer le phénomène. Mais elles ont raté le coche.

Lepoint.fr : Revenons à La Nouvelle Star . Vous avez établi un jeu avec le journal Libération qui consiste à glisser pendant l'émission des citations de philosophe... Racontez-nous.
A. M. : Oui, le matin de chaque direct au pavillon Baltard, je découvre dans mon Libé du matin la phrase que je dois tenter de prononcer. Les deux journalistes de Libération (Raphaël Garrigos et Isabelle Robert, NDLR) avec qui j'ai instauré cette complicité habitent mon quartier. Mais depuis l'an dernier, j'ai hérité d'une double responsabilité : je dois glisser mes citations et j'ai initié Philippe Manoeuvre à ce petit jeu.

Lepoint.fr : Ça n'est pas vraiment du goût de M6...
A. M. : En 2007, je devais porter un tee-shirt que Libération m'avait préparé. Je ne sais plus ce qu'il y avait écrit sur ce tee-shirt. Mais quand M6 l'a appris, on m'a défendu de le faire. Je leur ai répondu : "Je le fais quand même." Ils m'ont alors imposé de porter une veste et ils l'ont cousue de manière à ce que je ne puisse pas l'ôter et montrer le tee-Shirt. J'ai passé toute l'émission à essayer de déchirer les coutures mais elles ont tenu bon ! (sourire).

Lepoint.fr : Quelle est votre actualité musicale ?
A. M. : Je tourne en France avec mon trio de jazz et je prépare un nouvel album dont le titre de travail est "Un peu de glamour dans ce monde de brutes". J'y inviterai des artistes pop à se frotter à un registre de crooner en revisitant les plus belles chansons d'amour de Bacharach, Gershwin et Cole Porter.
Par Emmanuel Berretta


Interview de la personne chargée de préselectionner les candidats : METRO 24/2/09


Le site recheche des rédacteurs pour écrire des résumés des émissions françaises "The Voice, Koh Lanta, Nouvelle star, Garde à vous..." et des talent-shows étrangers... Si vous etes interressé laissez un commentaire ou envoyer un mail! Merci d'avance ! On a besoin de vous !!!

Il y a : 0 Commentaires Par : Nico

Camélia Jordana (Nouvelle star) reçoit le César 2018 du meilleur espoir féminin pour Le Brio

Après Louane Emera c est une autre ex candidate de télé crochet qui a remporté...

Camélia Jordana chante Piaf, icône éternelle de Paris

Fan d Edith Piaf, dont la France fête les 100 ans de sa naissance, Camélia...

Camélia Jordana : Son actu => Hpmmage aux résistants

Camélia Jordana, finaliste malheureuse de Nouvelle Star sur M6 en 2009 poursuit...

Camélia Jordana de retour avec un 2ème album : « Je n’ai pas le temps de m’intéresser aux télé-crochets ! » (+ Clip)

Révélée sur M6 lors de la 7ème saison de Nouvelle Star en 2009, elle était...

Soan, le gagnant de Nouvelle Star 7, fait la promotion de son nouvel album sur les plateaux TV [MAJ 30/07]

Auteur-compositeur-interprète, chanteur, musicien, c est un artiste complet....

Camélia Jordana se lance également dans le cinéma et les téléfilms

La chanteuse que l on a découvert dans « Nouvelle Star » en 2009 Camélia...

Habillez Amandine Bourgeois dans son clip Incognito

C est une forme de clip inédite et originale qu a mis en place l équipe de l ex...

Camelia Jordanna en concert pour François Hollande à la Bastille

Comme en 2007 lors de la victoire du Président Sarkozy les télespectateurs ont...

L'actualité de Soan, le eeeuuuuh vainqueur de Nouvelle star 2009 [MAJ 10/12]

Suivi de l actualité du vainqueur de la Nouvelle Star 2009 [b][u]Soan[/u][/b],...

Camélia Jordanna ouvre les portes de son album 2010 + itw [MAJ 14/11]

[b][u]Camélia-Jordana[/u][/b] candidate malheureuse de la précédente édition de...


Les commentaires


Ajouter un commentaire :


Pseudo :
Mail :

Message :

 

Code à entrer :