AMERICAN IDOL LE RETOUR



Les interviews des jurés & présentatrices de Nouvelle Star 2010 [MAJ 17/6]

Les dernières news en ligne
Suivez nous sur les réseaux sociaux

Le dernier Résumé de Nouvelle Star 2010

Mercredi 16 Juin 2010

Nouvelle Star 2010 : La Finale remportée par LUCE

Lire le résumé

L'Agenda des diffusions Vidéos en direct sur le site
A suivre prochainement en streaming Live vidéo
AMERICAS GOT TALENT THE CHAMPIONS: Le Lundi à 2h
THE VOICE UK le Samedi à 2h
THE VOICE : Le lundi et mardi à 2h
American idol le dimanche à 2h
Lego Masters : le mercredi à 2h

---------------------------------------------------------------------
On recherche des rédacteurs pour rédiger des news sur toute l'actu et résumer des émissions ... sur THE VOICE, Les anges, koh lanta, the voice à l'étranger...
Les derniers résumés en ligne

● 22/05 : THE VOICE USA 18 : Une GRANDE FINALE confinée sans show & peu attractive !

● 20/05 : American Idol 17, 2018 SEMAINE 4 Une finale confinée sans grande saveur pour le sacre de Just Sam

● 19/05 : THE VOICE USA 18 : SEMAINE 2 Un live confiné pour le top9

● 18/05 : EUROVISION 2020 : EUROPE SHINE A LIGHT : Le débrieff d'une spéciale en mode ratage totale !

● 17/05 : American idol 18 : SEMAINE 3 : Un show du TOP7 confiné spécial Disney jugé par Dumbo

● 17/05 : Britain's got talent 14 2020 : EPISODE 5 : Un homard, un chien magique & un dinosaure aux auditions !

● 13/05 : THE VOICE USA 18 : SEMAINE 1 Les candidats et coachs confinés font le show at home

Le CLIP ou LIVE du Jour


Little Mix - Break Up Song


24/05/2020

Voir la vidéo


Les autres Clips ou Live

Commentez en direct la realtv

Sur Twitter




News Nouvelle Star 2010

ns2010






17/06/2010 - 02:18:21
Les interviews des jurés & présentatrices de Nouvelle Star 2010 [MAJ 17/6]
Toutes les interviews sur la 9e saison de nouvelle star qui aura lieu en 2010, avec pour commencer les réactions des jurés...

Philippe Manœuvre : “LUCE a le surréalisme de Dali”Le juré fait un bilan sur sa troisième année au sein du grand barnum Nouvelle Star. Et il ne mâche pas ses mots. On n’en attendait pas moins du rockeur !

France-Soir : Comment avez-vous vécu cette saison 8 ?
Philippe Manœuvre : C’était excitant, amusant et intéressant. Le niveau était formidable. Humainement, chaque départ était une tragédie. C’est déchirant pour eux comme pour nous. Mais il n’y a pas mort d’homme et on ne leur a pas collé un pistolet sur la tempe non plus.

F.-S. Que pensez-vous des deux finalistes ?
P. M. François, je l’avais repéré dès le début. Si ce n’est pas un vrai chanteur, c’est sacrément bien imité (rire) ! On l’imagine sur une falaise battue par les vents et on a envie de boire un whisky pur malt avec lui. C’est le Breton sombre. Luce, c’est le sud, le surréalisme de Dali. Elle a une vraie présence. C’est une chanteuse innée, comme Christophe Willem, ce qui est rare. Ce soir c’est l’Atlantique face à la Méditerranée.

F.-S. Ils ont vraiment un avenir dans ce métier ?
P. M. Les maisons de disques sont timorées. Elles préfèrent faire des coups avec l’hymne d’Omar et Fred pour la Coupe du monde plutôt que signer une gamine de Perpignan. Elles devraient au contraire s’appuyer sur les émissions qui dénichent des talents. Il y en a marre des « fils de ». J’aime beaucoup Matthieu Chedid, mais on ne peut pas avoir que ça. Ce serait triste.

F.-S. Avez-vous envie de rempiler pour une quatrième saison ?
P. M. Je ne sais pas. Là on a juste envie que ce soit fini et qu’il y ait une finale d’anthologie. J’aimerais bien faire American Idol (la version américaine de Nouvelle Star). Ils reçoivent Alice Cooper, Slash joue de la guitare… Ici on vit sur le fond musical des années 1960-70. En même temps, on n’entend que des vieilleries à la radio, il n’y a plus de nouveautés.

F.-S. D’après vous, la baisse des audiences s’explique par une mauvaise programmation alors ?
P. M. L’émission est regardée par près d’un million de personnes sur le site M6 Replay. Ça peut expliquer le million perdu… Mais je ne comprends pas les choix de la production. Certaines chansons reviennent tous les ans. On ne va pas me faire croire qu’il n’y a rien eu de mieux depuis Vous permettez monsieur d’Adamo ! Lussi n’aurait jamais dû accepter Highway to hell d’AC/DC. C’est usé. Elle et Benjamin ont été éliminés sur des canassons morts.

F.-S. Restez-vous en contact avec les candidats, pour les conseiller par exemple ?
P. M. Oui on est très soudés avec tous ceux de ma première année : Amandine Bourgeois, qui a tout déchiré récemment dans Taratata, Benjamin Siksou et Thomas qui vient de signer chez Barclay. Je revois aussi les deux qui ont fait le show l’an passé : Camelia et Soan avec qui je vais dîner bientôt. Là je vais donner un coup de main à Lussi. Ce serait fou de passer à côté d’un tel talent.
FRANCE SOIR 16 JUIN


Estelle Denis à Télé Loisirs Avril 2010 & Marco Prince à Télé 7 Jours



ITW PHILIPPE MANOEUVRE A TELE 2 SEMAINES , Juin 2010
Et la Nouvelle Star dans tout ça ?
La Nouvelle Star est un moyen fantastique de lancer des inconnus, c'est bien et c'est utile. Mais l'émission ne permet pas de lancer des groupes.

Allez-vous réitérer l'année prochaine ?
Je ne sais pas. Et je ne sais pas non plus si M6 va reconduire l'émission. L'audience a baissé cette année et le programme coûte très cher. Les gens sont moins nombreux à regarder le direct et plus nombreux à revoir les prestations sur Internet le lendemain. Pourtant, je trouve le show meilleur cette année que l'année dernière. Il y en a quatre qui mènent la barque contre deux l'année dernière : Soan et Camélia Jordana.


ITW Manoukian à Télé loisirs

et :


ITW Tendue de Marco Prince sur direct8 le 4 mai 2010





Marco Prince: “La télé, c’est une drogue dure”(28/04/2010)
BRUXELLES Petit nouveau de l’année, Marco Prince a rapidement trouvé sa place au milieu de Lio, André et Philippe. Ses interventions emportées font déjà partie du show.

Quel bilan tirez-vous de vos deux prime à Baltard ?
“Vertigineux ! Assez angoissant. Ces gens sont fous ! La télévision c’est un conglomérat de gens tous plus fous les uns que les autres. Et plutôt que de se rassurer, ils rajoutent de la panique. La costumière vient en même temps que le régisseur et la productrice. C’est très intense et je peux comprendre qu’on en devienne accro. C’est une drogue dure.”

Est-ce facile de trouver ses marques à Baltard ?
“Non, il faut quelque temps d’adaptation. Techniquement, c’est très déstabilisant. On a une très petite capacité à entendre, même ce qu’on dit ! Les gens hurlent, de joie ou d’hystérie, je ne sais pas ce qu’on leur donne avant de venir. C’est un grand barnum et c’est déstabilisant. Il n’est pas toujours facile d’y trouver ses mots et de se concentrer.”

Lors du premier prime, André Manoukian vous a demandé de plus développer vos opinions…
“Ils sont venus chercher un artiste et souvent ils sont déstabilisés par l’univers que je développe pour pouvoir parler d’un sentiment. Mais c’est le jeu aussi ! Nous nous poussons dans nos retranchements et nous essayons de déstabiliser l’autre, sans méchanceté, pour arriver à des moments de vérité.”

Vos remarques ne sont-elles pas parfois un peu amplifiées pour assurer le show ?
“Quand mes remarques sont amplifiées, elles le sont par le stress, l’angoisse ou par le fait d’être désarçonné. Et puis, nous sommes face à de jeunes artistes qui parfois se plantent, tout simplement. Ça pourrait parfois être plus violent que ce que nous disons. Je pourrais dire que c’est de la merde, que je me suis ennuyé et que je ne suis pas payé assez cher pour subir ça. Je pourrais dire ça mais je n’ai pas cette méchanceté-là. J’édulcore souvent mes propos. Je ne trouve pas que la méchanceté soit intéressante car, en soi, c’est souvent l’artiste qui est le plus méchant avec lui-même.”

Vous allez sur le Net voir les buzz créés par l’émission ?
“Non, mais on me les raconte ! ”

Il y en a un qui a été créé par le téton de Virginie Guilhaume !
“Ça, c’est elle qui est venue m’en parler ! Car j’étais revenu sur l’incident dans une interview. Je lui ai dit qu’elle n’aurait pas dû me chauffer avec ses nichons ! (Rires) C’est vrai, elle avait une robe avec un décolleté qui cherchait le client.”

Êtes-vous satisfait du casting final ?
“Je suis super-content de notre casting. Je pense que c’est une des promotions les plus élégantes, sexy, douées qu’il y ait jamais eu. Et je pense que ce n’est que de ma faute. (Rires).”
Interview > Sophie Lagesse © La Dernière Heure 2010

Manoeuvre face au blind test du 6 9 de NRJ LE 28/4/2010


ITW Estelle Denis à La Provence 21 avril 2010


ITW Estelle Denis à Télé 7 Jours
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


À quelques heures de Baltard, rencontre avec Virginie Guilhaume
France-Soir : Les 15 candidats sélectionnés par le jury vont défendre leurs chances dès ce mercredi. Dans quel état d’esprit abordez-vous ce premier direct ?
Virginie Guilhaume : Sereine, parce que c’est ma deuxième saison, et excitée parce qu’on a une promotion remarquable. L’an passé, ils avaient du charisme, mais là ils sont confirmés ou semi-pros, et dans des registres différents, en plus.

Vos premiers pas ont été très critiqués. On vous jugeait transparente, inutile… Comment l’avez-vous vécu ?
C’était surtout avant le premier prime. Ensuite, la tendance s’était inversée. Le public n’aime pas les changements et Virginie Efira incarnait vraiment le programme. Mais ça avait été compliqué pour elle aussi de remplacer Benjamin Castaldi…

Vous avez repris un coach ?
J’avais demandé deux trois conseils, mais là je compte sur mon expérience du direct. Plus il y a d’imprévus, mieux c’est ! Comme Soan qui allume l’an passé sa cigarette en plein direct… Tout peut arriver !

Comment expliquez-vous la baisse d’audience de l’émission ?
Il y a un effet de lassitude, le public a hâte de voir les candidats chanter en direct. Et Dr House sur TF1 nous a fait du mal. Il fait plus d’audience que n’importe quelle émission de divertissement.

Intervenez-vous dans la préparation du prime ?
Oui. Je travaille de concert avec les équipes de rédaction et je donne mon avis sur les portraits des candidats et la programmation musicale. Le public a autant de chance d’entendre du Lady Gaga que du David Bowie, des chansons branchées que les tubes des Beatles. Mais on ne refera pas certains titres comme Moi Lolita, trop marqué par Julien Doré.

Par qui avez-vous été impressionnée aux castings ?
Lussi a du talent, mais je ne sais pas si elle va réussir à faire passer ça auprès du public. J’ai aussi eu un coup de cœur pour Benjamin. Son âge, 16 ans, n’est pas un handicap, au contraire. Il apporte de la fraîcheur.

Que pensez-vous de l’arrivée d’Estelle Denis aux commandes de Nouvelle Star, ça continue ? (à 23 heures sur M6).
La chaîne m’en a parlé il y a longtemps et j’ai trouvé que c’était une bonne idée. Elle va refaire le match. J’interviendrai aussi pour commenter le prime, livrer quelques anecdotes, tout en restant impartiale envers les candidats.

Vous ne pensez pas que c’est un test pour voir si Estelle Denis pourrait présenter le prime l’an prochain ?
Dans ce cas-là, ils auraient fait pareil l’an passé avec Alexandre Devoise ! Vous cherchez des noises là… Estelle est une copine et le talk-show est un genre qui lui plaît. Je ne suis pas sûre que ça l’intéresserait de présenter le prime.

Avec quel membre du jury avez-vous le plus d’affinités ?
Je m’entends bien avec les trois anciens et Marco Prince est un chic type. Ils vont se bagarrer pour défendre leurs candidats préférés mais le vrai « fight » sera sur le ring de Baltard !
FRANCE SOIR Propos recueillis par Gaëlle Guitard 14/04/10 à 05h00

ITW Marco Prince par LEPOST.FR
Il revient sur le premier prime


ITW d'Estelle Denis à TELE LOISIRS, présentatrice de l'émission bonus


ITW de la présentatrice sur TPS STAR le 11 avril dans Telle est ma télé


ITW DE MARCO PRINCE au quotidien LA PROVENCE 2 Mars 2010 & TELE LOISIRS


ITW à Médias le mag de Manoeuvre et Manoukian + portrait de Lio, le 28/3/2010

Link: MEDIMAGns28MARS2010



Lio à TVMAG : « Mes filles, mes nouvelles stars »
Pour la troisième année, Lio est membre du jury de Nouvelle Star, sur M6, un rôle qu'elle vit à fond et comme un réel engagement. Maman de six enfants, chanteuse et actrice, Wanda - de son vrai prénom - nous présente Léa et Garance, ses espiègles jumelles de dix ans.

On imagine que vos filles doivent être les « stars » de la cour d'école quand Nouvelle Star revient à l'antenne ?
Non, ce ne sont pas les stars de leur école. Elles sont sollicitées pour avoir des places afin d'aller à Baltard au moment des prime times, ça oui ! (Rires.) De fait, elles apprennent à gérer des jalousies, les acrimonies, car on ne peut pas emmener tout le monde... Cela leur enseigne la diplomatie.

Ont-elles eu envie de passer le casting de l'émission ?
En fait, elles sont à fond sur X-Factor (W9), mais je refuse catégoriquement. Je trouve que les enfants candidats de cette émission ont l'air d'être poussés par les parents. Ce n'est pas ce que je veux comme modèle pour mes filles. L'émission où je les verrais bien ? Nouvelle Star, bien sûr, mais, tant que je serai jurée, c'est impossible !

Depuis que vous êtes jurée de Nouvelle Star, regardez-vous en famille les premiers épisodes des castings en direct ?
Oui, on rit beaucoup, on commente... Léa et Garance ont même déjà vu plusieurs fois les premières émissions de cette édition. Elles sont déjà bien charmées par Jérôme [le banquier surfeur à casquette], qu'elles trouvent très beau. Moi qui suis une grande fan de la série Dr House, diffusée en face, sur TF1, je la sacrifie pour regarder Nouvelle Star, alors que j'ai déjà tout vécu en vrai. Je profite de votre interview pour déclarer ma flamme à Hugh Laurie, qui joue Dr House (enflammée) : « Hugh, si tu me lis, je suis follement amoureuse de toi ! ». Pour moi, House, c'est le philosophe Diogène [le cynique], j'adore ! C'est l'anti-Platon.

Comment vivez-vous cette Nouvelle Star 2010, la troisième année pour vous ?
La clé, pour être un juré épanoui dans Nouvelle Star, c'est de le vivre comme un réel engagement mêlé d'un réel amusement ! Car, s'il y a un enjeu à la fin de cette émission, il ne faut pas oublier que, dans le mot enjeu, il y a « jeu ». Cette année, avec André Manoukian et Philipe Manœuvre, on se sent plus libres, vraiment à l'aise. On se connaît bien maintenant, on sait qu'on peut plaisanter, qu'on peut ne pas être d'accord entre nous sans que cela soit pris pour un jugement. Quant à Marco Prince [qui a remplacé Sinclair], il est tout simplement solaire, un mélange de bonne humeur et de vraie rigueur musicale.
Interview réalisée par Nathalie Chuc et Stéphanie Raïo TVMAG



André Manoukian A FRANCE SOIR : “Je suis une super-chanteuse”Reparti pour une huitième année sur M6, l’homme qui a vu éclore Christophe Willem et Julien Doré sort son deuxième livre, Sheila, Deleuze et moi.

Capable de sortir des formules aux candidats comme "On a invoqué l’esprit de l’esprit de Jim Morrison" ou de déclarer que "Sartre, c’est Joeystarr", André Manoukian nous fait part de sa philosophie new age dans un café bruyant et bobo. Objectif affiché : réconcilier le populaire et le pointu.

France-Soir. Vous êtes le seul membre du jury de Nouvelle Star présent depuis le départ. Ce n’est pas l’année de trop ?
André Manoukian. Ce sera le cas le jour où les candidats chanteront comme des tocards. Or, cette fois encore, c’est génial au niveau de la musique. Moi, ce qui m’excite, c’est de découvrir ces voix, de voir comment les mômes transforment la musique. Et il y a une vraie progression. Internet leur a amené une culture incroyable.

Marianne James, Sinclair, Dove Attia… Quel est celui que vous regrettez le plus ?
J’aimais bien Manu Katché parce qu’on était complices en tant que musiciens. On était sur le même terrain.

Si vous ne deviez retenir qu’un candidat ?
Julien Doré reste l’emblème du chanteur branché bobo qui a su plaire au grand public. Le mec chantait extrêmement bien, il avait l’art de détourner les chansons. C’est un alchimiste. Transformer Les Bêtises de Sabine Paturel en chanson vénéneuse, chapeau !

Et parmi les petits nouveaux ?
Ça va être une année extraordinaire, une année androgyne où les garçons ont du féminin en eux et les filles du masculin. La beauté, elle est 50 % féminin, 50 % masculin. Moi j’assume mes 50 % féminins avec joie.

Vous sortez votre deuxième livre après La Mécanique des fluides en 2008. Quel est le principe, cette fois ?
Décrypter avec des mots des émotions musicales. Il y a très peu de gens qui écrivent sur la musique. Un jour j’ai découvert La Musique et l’ineffable du philosophe Jankélévitch. C’est en le lisant que j’ai mis le doigt sur des choses qui me touchaient, sur l’aspect sacré de la musique. Tout ça était d’une grande confusion pour moi. Pourquoi je tombe amoureux d’une voix ? Pourquoi je tombe amoureux de la chanteuse ? Pourquoi je suis attiré par les voix graves ? Ce livre est une tentative de réponse à ces questions.

Ça ne risque pas d’être un peu compliqué pour les gens qui aiment Sheila et un peu simple pour ceux qui aiment Deleuze ?
Vous avez touché le problème. A force d’être le cul entre deux chaises, on finit par se retrouver par terre.

Vous essayez sans cesse de réconcilier des pôles aux antipodes l’un de l’autre. Ça ne devient pas un gimmick ?
C’est un peu dans mes gènes. C’est mon côté arménien. Vous savez, pendant la guerre du Liban, les Arméniens étaient les seuls à être à la fois dans Beyrouth-Ouest et Beyrouth-Est. On a été dans un milieu hostile pendant cinq cents ans, donc on a été obligés de parler deux langues, c’est une question de survie. Moi j’ai toujours été obligé d’inventer une langue pour me faire comprendre. Je suis à la croisée des chemins, à moitié branché, à moitié popu.

A choisir entre les deux ?
Je suis fasciné par Umberto Eco, qui est tellement cultivé qu’il peut parler sur tout, mais je ne ferai pas de coupure entre culture savante et populaire. Un prof d’allemand m’avait dit que pour lui, San Antonio était aussi riche que la langue de Goethe, qu’il y avait un vrai verbe, une vraie invention. C’est ça qui me plaît : San Antonio et Goethe.

Page 67, vous écrivez "C.C.C. Casse-couilles cosmique" en parlant des chanteuses. Vous pensez à qui ?
A toutes les chanteuses. La chanteuse doit être casse-couilles, avoir un ego incroyable. Elle doit accaparer l’attention de tout le monde, bouffer l’énergie des autres. Elle a à la fois l’ego d’un enfant de 5 ans et des super-pouvoirs.

Vous êtes une chanteuse ratée ?
Chanteuse, mais pas ratée. Je ne peux pas m’empêcher de faire du charme avec les mots. Donc évidemment, je suis une super-chanteuse.

Sheila, Deleuze et moi, André Manoukian, Calmann-Lévy, 159 p., 13 €.
FRANCE SOIR 23 MARS 2010

ITW de Manoeuvre à Télé loisirs



ITW DE MANOUKIAN au journal LE PARISIEN du 9 mars 2010


ITW de Philippe MANOEUVRE sur DIRECT8 Mardi 9 Février 2010




André Manoukian : «Il faut que j’apprenne à tempérer mes ardeurs »
Dernière interview de notre série Nouvelle Star qui démarre ce soir sur M6.
Dédé, c’est un peu le pape. Membre de La Nouvelle Star depuis le début, il a vu défiler des milliers de candidats. Impressions d’un juré pas blasé.
Comment avez vous abordé cette huitième saison ?
J’y suis allé confiant. Cette émission est devenue une institution, un label musical de qualité. La vraie question c’était de savoir s’il y allait avoir des candidats ou pas. Parce que faire notre numéro de claquettes devant des gens sans talent, ça sert à rien. Ils étaient de plus en plus nombreux, de plus en plus jeunes et de plus en plus talentueux. Et surtout, il y avait de plus en plus de filles.

Comment expliquez-vous cette féminisation ?
Je ne sais pas vraiment. Je pense qu’il y a un changement dans les mentalités. Les filles osent plus, se prennent plus en mains. Je trouve que les garçons se féminisent et que les filles prennent du poil de la bête.

Et elle sonne comment cette cuvée 2010 ?
C’est très mélangé, plein d’influences digérées. C’est de la cuisine au wok à la fois sucrée et salée.

Vous avez déjà repéré des talents ?
Non, j’essaye de mettre un peu de distance cette année. On n’est jamais à l’abri d’une surprise. Certains gamins me paraissent fades mais se révèlent exceptionnels. D’autres paraissaient solides mais se sont effondrés au dernier moment.

Vous vous êtes un peu trop investi les années précédentes ?
Oui et on me l’a pas mal reproché d’ailleurs. Quand je repense à l’an dernier, je me dis qu’à force de parler de Camélia Jordana partout, on l’a peut-être un peu flinguée aussi donc je vais regarder ça avec un œil plus froid mas j’ai du mal.

Vous parliez de Camélia Jordana, elle a été couronnée trop tôt selon vous ?
Peut-être. On l’a tellement encensée partout en la qualifiant de nouvelle Amy Winehouse que les gens ont pensé qu’il ne servait à rien de voter pour elle. Faudra que j’apprenne à tempérer mes ardeurs.

Les séquences bêtisiers avec les mauvais chanteurs sont très nombreuses dans l’épisode. Un peu facile, non ?
Le chant a un effet cathartique. Regardez les Japonais, ils sont tellement coincés de l’émotion qu’ils se défoulent au karaoké, ça les libère. Un jour, une mamie a traversé la rue et m’a dit : « Oh ça me fait tellement du bien d’entendre des gens qui chantent plus mal que moi. » On salue aussi leur courage parce qu’il faut quand même avoir des couilles pour se ridiculiser comme ça.

Vous avec accepté Marco Prince sans problème ?
Entre musiciens, on se sniffe et on se reconnaît très vite. Je le surnomme « Mister Good Vibes » car il désamorce les tensions et a une analyse musicale impeccable. C’est un garçon profond sous des aspects blagueurs et superficiels.

Le départ de Sinclair ne vous a pas trop affecté ?
Si j’étais un peu triste qu’il se barre mais l’arrivée de Marco m’a ravi.

Au bout de huit ans, vous ne ressentez aucune lassitude ?
Non parce que les candidats changent (Rires). Je peux mesurer l’évolution artistique des mômes. C’est fini le temps où ils chantaient tous Lara Fabian et Florent Pagny. La culture musicale des jeunes est en train de monter. Grâce à Internet, on a quasiment rattrapé notre retard sur les Etats-Unis. Il reste encore un peu de boulot, notamment dans les pratiques scolaires. Là-bas, tous les lycées ont une chorale, des salles de répétition et un big band. La musique fait partie intégrante de l’enseignement. En France, les gamins en sont encore au cours de flûte à bec, c’est grave !
Propos recueillis par Tiphaine Thuillier TELE 2 SEMAINES



ITW DE MARCO PRINCE à Télé Loisirs



Philippe Manœuvre à TELE 2 SEMAINES : « La Nouvelle Star est une oasis de liberté rock’n’roll »
Ils sont bons cette année ?
Trop tôt pour le savoir ! Certains nous ont agréablement surpris mais j’attends de voir ce qu’ils donnent sur scène, devant un public. Au bout d’un ou deux primes à Baltard, on pourra avoir une vision plus précise du niveau. Nous ne cherchons pas à former des chanteurs, nous
devons dénicher de petits phénomènes, prêts à affronter la scène et capables de résister au trac du direct.

Il y en a bien deux ou trois qui vous ont tapé dans l’oreille ?
Oui mais je ne vais pas m’enflammer. L’an dernier, un emballement collectif et médiatique nous a expliqué qu’on avait trouvé la gagnante, qu’elle s’appelait Camélia Jordana et on l’a mise directement en couverture de Télé 7 Jours. Sauf que le public, vexé qu’on lui dise quoi penser, a repris le pouvoir et voté pour Soan. J’ai trouvé ça plutôt sain même si c’était un peu violent pour Camélia. Finalement, elle s’en sort très bien et a réussi un joli album qui lui ressemble. Ces gamins vivent de belles histoires, je trouve ça clean. Le deal n’est pas trop faustien.

Vous n’êtes pas trop choqué par les critiques de Soan ?
Soan s’est fait une tripotée d’ennemis en refusant de faire la tournée des médias qui alimentaient la machine depuis des semaines.

Il a pas mal critiqué l’émission…
Mais non, pas du tout. Il s’est un peu pris la tête avec les gens de la tournée parce qu’ils n’ont pas les mêmes idées. Soan c’est un intermittent, il aurait voulu qu’on engage des musiciens lors de ces concerts. Mais pour l’organisateur, pas question d’engager quatre mecs si une disquette peut faire le même boulot. Soan vient du métro, il a pris le raccourci de la télé mais il ne va pas changer son fusil d’épaule.

Pour vous, il mérite sa place ?
Evidemment. Vous savez, les artistes ne sont pas des gens faciles. Quand quelqu’un remercie, on se fout de sa gueule mais on critique aussi celui qui, comme Soan ne veut pas passer son temps à remercier les autres. J’ai bossé avec Polnareff, Iggy Pop ou Joey Starr, des mecs talentueux mais pas faciles donc je n’en veux pas à Soan. Je comprends que ça défrise Morandini mais moi je me marre et j’irai au concert de Soan. Remarquez, j’irai aussi chez Morandini parce que je n’ai aucun problème avec lui.

La palette des chansons interprétées par les candidats vous semble-t-elle assez large ?
Elle a vachement évolué. Quand on regarde les saisons précédentes, on mesure le chemin parcouru. La première année, tous les minots chantaient du Lara Fabian, le jury se tirait une balle et plus personne ne se souvient de Jonatan Cerrada, le gagnant.
L’année suivante, un truc s’est passé. Des potes m’ont téléphoné pour me dire d’allumer ma télé parce qu’un mec chantait du Nirvana en direct sur M6. Steeve Estatof a ouvert les portes et enclenché le changement. Ensuite, on a eu des gens incroyables : Christophe Willem et sa voix fascinante, proche de celle des castrats ; Julien Doré, l’artiste total, surréaliste et pop. Les gamins d’aujourd’hui écoutent des tas de trucs et n’ont plus de chapelle.
Lors de nos déplacements, on mesure le succès de certains artistes et, en ce moment, Cœur de Pirate fait un malheur. Toutes les petites minettes veulent l’imiter.

Et la musique des primes, elle vous plaît ?
Il faut trouver un équilibre entre les goûts du public et le choix des artistes, ce n’est pas facile. Mais il y a surtout une donnée essentielle dans le prime : le jury incontrôlable. Nous sommes tous des personnages atypiques et on nous laisse en live. On nous offre une vraie oasis de liberté rock’n’roll.

Un jury qui accueille un petit nouveau. Comment ça s’est passé ?
Très bien. Il aime bien faire des discours, monter sur la table. Il a une personnalité extravertie qui contraste un peu avec le retrait de Sinclair qui était quelqu’un de très peu de mots. On lui a donné quelques conseils pour s’adapter au programme et tout s’est très bien passé.

Dans le premier épisode, vous reprochez à André de dire oui trop souvent. A-t-il changé son comportement ?
Non, c’était de pire en pire. Mais je préfère lui dire clairement les choses. Je suis partisan des engueulades franches et spectaculaires et Wanda a le même tempérament. Je ne veux pas tout garder pour moi et risquer de somatiser. En plus, il ne faut pas mentir aux gamins et leur faire miroiter des choses hors de portée. Je crois que ça vient aussi de ma culture rock. On aime bien les gens qui assurent et le côté « Je peux pas chanter parce que j’ai mal dormi, j’ai la grippe ou j’ai froid » ça me saoule. Tout le monde a des excuses mais il faut faire ses preuves par la musique.

Vous avez conduit le TGV pour aller à Marseille, c’était comment ?
Trop génial ! J’avais déjà conduit un train mais il n’était monté qu’à 200km à l’heure. Cette fois, j’ai fait du 300 à l’heure et j’ai adoré. C’est mon côté Tom Cruise, relever une mission impossible!
Propos recueillis par Tiphaine Thuillier TELE 2 SEMAINES

Lio à TELE 2 SEMAINES : "merci, on en a fini avec les chanteuses à voix"
Troisième interview de notre série Nouvelle Star. Seule femme de ce jury de choc, Lio ne mâche pas ses mots. Elle revient sur les ratés de la saison dernière et nous fait part de ses espoirs concernant la prochaine.
Comment définiriez-vous la cuvée 2009 ?
C’est un bon cru dans une bonne barrique qui, à mon avis, vieillira très bien. Cette année encore, il ya une majorité de filles. Elles dominent très nettement les castings. Malheureusement, elles s’effondrent souvent au théâtre. L’évolution ressemble à la courbe scolaire où les filles font la course en tête en primaire et secondaire mais chutent dans les grandes écoles à cause de la pression sociale. En tout cas, cette année, certaines candidates sont de vrais poids-lourds et ont toutes leurs chances.

Et musicalement, ça donne quoi ?
Dieu merci, on en a fini avec les chanteuses à voix. Les Lara Fabian, Natasha Saint-Pier, tout ça a complètement disparu. On échappe aussi au R’n’B à la française avec toutes ces vibes qui me donnaient envie de mourir. Maintenant, on a droit à de vrais chansons, à de la soul, du rock, à quelque chose de solide et plus à cette guimauve écœurante.

L’arrivée de Marco Prince a rajouté une dose de funk ?
Marco est un garçon drôle, chaleureux, plein d’empathie et de saine distance. J’adorais Sinclair mais son côté froid et cérébral passait mal. Ses conseils étaient précis et pertinents mais la façon dont il exprimait les choses créait un malaise. Marco a la même rigueur, le même savoir mais c’est un être beaucoup plus solaire et chaleureux.

Comment envisagez-vous votre rôle ?
Je n’envisage rien et je ne joue pas. Je suis toujours à l’écoute de ce qui se passe, à l’affut des réactions des candidats. Si je sens qu’ils ont besoin d’être soutenus, je vais vers eux. Par contre, s’ils ne manifestent pas le besoin d’être aidés, je les laisse se débrouiller. Je refuse qu’un candidat reparte défait. Les regrets et la déception font partie du jeu mais ils doivent pouvoir se raccrocher à une explication, trouver un sens à notre non. Je ne sais pas si c’est parce que je suis une femme mais je fais beaucoup dans le compassionnel.

Même avec les très mauvais candidats ?
Oh c’est une catastrophe ! A chaque fois, on discute entre nous et on se met d’accord sur une position cohérente : les mauvais candidats, on les coupe. Mais il y en a toujours un qui craque et qui veut donner une seconde chance, écouter une autre chanson. Je crois qu’on est tous un peu dingos ! Parfois, nos oreilles ne peuvent pas supporter ce qu’elles entendent et là, il nous arrive de le dire de façon directe. Quand notre côté cabot ressort, le bon mot fuse. Ça fait partie du show et c’est aussi pour ça que les téléspectateurs regardent l’émission.

Un commentaire sur la carrière des anciens participants ?
Je n’ai pas écouté l’album de Camélia mais je ne me fais aucun souci pour elle. Avec la voix qu’elle a, elle ne peut pas devenir autre chose que chanteuse. Le cas de Soan est plus problématique, son univers musical existe mais il a de très grosses limites vocales.

Le personnage fait dans la provocation, ça vous inspire quoi ?
Je m’en fous totalement ! S’il veut cracher sur Nouvelle Star, qu’il le fasse. Je pense qu’il devrait travailler car son album manque de force. Il devrait mettre un peu d’eau dans son vin, cesser d’être aussi monolithique pour évoluer un peu. Prenez Amandine, elle progresse et se bonifie.

Que pensez-vous des chansons programmées lors des primes ? L’équilibre entre le grand public et le pointu est-il facile à obtenir ?
C’est une guerre permanente et il y a deux camps bien distincts : l’interne contre le diffuseur. J’en ai marre d’entendre sans arrêt Je suis malade ou Allumer le feu, marre qu’on les impose aux candidats. Je veux qu’on échappe à l’autoroute de la vieille chanson française bien grasse ! Quand Philippe a rejoint le jury, la chaîne a programmé une spéciale Rock mais comme elle a réalisé une mauvaise audience, retour direct dans les charentaises ! Je trouve cette frilosité navrante. Il faut essayer, intégrer quelques chansons moins évidentes. En plus, les gens les connaissent, ils les ont forcément entendues. La dernière fois que j’ai pris l’avion j'ai réalisé qu’Air France diffusait des albums du Velvet Underground en musique d’attente. Vous vous rendez compte ! Si Nico avait su qu’elle finirait en musique d’aéroport. Alors, qu’on ne vienne pas me dire que Femme Fatale ou Sunday Morning ne sont pas des chansons populaires !
Propos recueillis par Tiphaine Thuillier / TELE 2 SEMAINES



Virginie Guilhaume : «J’aurais préféré que le jury compte cinq personnes»
La nouvelle saison de Nouvelle star démarre mardi prochain, le 2 mars, sur M6. Nous entamons aujourd'hui, avec la présentatrice du télé-crochet, une série d'interviews.

Honneur à la maîtresse de cérémonie. A quelques jours de la première de Nouvelle Star, voici notre interview de Virginie Guilhaume. Avant d'entamer sa deuxième saison à la tête du télé-crochet de M6, elle revient sur ses débuts et s’exprime sur la cuvée 2010.
Demain, c'est une interview de Marco Prince, le nouveau membre du jury que nous mettrons en ligne. Samedi, c'est un entretien avec Lio qui lui succédera. Lundi, nous mettrons en ligne une interview de Philippe Manœuvre et, enfin, mardi, nous conclurons la série avec celle d'André Manoukian.

Que pensez-vous de cette cuvée 2010 ?
Elle est excellente. On répète ça tout le temps mais cette année, je trouve le niveau particulièrement élevé. Il y a de vrais charismes, de vraies personnalités avec des univers très aboutis. On les sent décidés et sûrs de leur projet musical.

Marco Prince s’est-il vite intégré au jury ? Pas trop difficile de voir partir Sinclair ?
Non, même si j’aurais préféré que le jury compte cinq personnes. Je m’entendais très bien avec Sinclair mais j’aime aussi beaucoup Marco. Il est formidable, il apporte distance et humour sur le programme donc je suis ravie.

Vous avez écouté les albums des candidats de la saison dernière ?
Soan a accompagné la sortie de son album d’interviews fracassantes que je trouve marrantes. C’est de la provoc, dans son style à lui. Un jour il se dit produit d’un système, un autre il crache sur ce même système. Ceci dit, ça n’enlève rien à son talent d’artiste.
Quant à Camélia Jordana, j’aime beaucoup son album. Elle a beaucoup de maturité. Je suis contente de voir que ça marche pour elle et que son expérience dans l’émission lui a vraiment mis le pied à l’étrier.

Un mot sur la candidate qui veut porter plainte contre la production car son audition parisienne aurait été annulée la veille ?
C’est un non-événement, cette histoire. Un précasteur lui avait dit non mais elle a volé une feuille vierge fixant rendez-vous pour une audition à Paris. Elle a tenté une escroquerie mais les gens de la production s’en sont rendu compte. On peut vérifier, tout est filmé.

A votre arrivée l’an dernier, vous avez essuyé pas mal de critiques avant même d’avoir pu faire vos preuves. Puis, au bout de quelques primes, les journalistes ont salué votre travail. Comment avez-vous vécu cette situation ?
Bizarrement, ça m’a aidée. J’ai trouvé ça gratuit mais je m’en suis servi. Je comprends tout à fait qu’on m’ait attendue au tournant car je n’avais pas beaucoup d’expérience. Avec le recul, j’ai constaté avec amusement que l’avis de quelques journalistes influents avait suffit à inverser la tendance.

Vous êtes plus sereine cette année ?
Oui. J’aime l’aventure humaine que suppose ce programme. Et quel plaisir de présenter une émission musicale en direct !

Côté musique justement, comment envisagez-vous l’équilibre entre une programmation grand public et des chansons plus pointues ?
Pas facile de combiner les deux. Mais pour moi, le vrai défi c’est de mettre en danger les candidats. On cherche une star, quelqu’un qui sait réinterpréter les grands tubes même s’ils n’appartiennent pas à son univers de départ. Après tout, comment définit-on une chanson grand public? Quand Soan a repris Jacques Brel l’an dernier, certains ont dit que ce n’était pas assez populaire.

Dans le premier épisode, vous faites des étincelles à la pétanque. Une nouvelle carrière ?
(Rires) Non, c’est vraiment la chance du débutant ! Un candidat éconduit et vexé a voulu régler ses comptes sur un terrain de pétanque. Je l’ai suivi et j’ai failli tomber à cause de mes talons mais je l’ai quand même battu.
Propos recueillis par Tiphaine Thuillier TELE 2 SEMAINES


Marco Prince à T7J : "Quand on me demande les choses gentiment, je ne sais pas dire non"



Les jurés jugent l'album de SOAN


Lio à Télé loisirs
La chanteuse révèle à Tele-Loisirs.fr que les dirigeants de M6 ont songé à la mettre à la porte..."Ils ont tous pensé à me virer", confie la chanteuse. La raison ? "A cause d'un coquelicot (son tatouage ndlr) qui se baladait par là et de seins trop voyants paraît-il. (...) On trouvait sans doute que j'en montrais trop".
Autre sujet abordé dans cette interview : l'avenir de Nouvelle Star. Lio doute et se demande si l'émission sera encore d'actualité dans un an ou deux. Sur le cas Soan, la jurée fait preuve de beaucoup de franchise également et ne cache pas sa déception envers le premier album du jeune homme.



Leurs candidats préférés


ITW des jurés par T7J Février 2010


Interview de LIO à Télé Star
L'occasion pour elle de dévoiler ses impressions sur le nouveau casting et Marco Prince, qui remplacera Sinclair dans le jury.



Sinclair : «J’arrête “Nouvelle Star”»
Le chanteur Sinclair a décidé de ne plus participer au télé-crochet de M 6, dont « le niveau artistique de l’année dernière était à pleurer », explique-t-il.
Sa décision est prise. Sinclair quitte la « Nouvelle Star ». Après deux années passées aux côtés de Lio, Philippe Manoeuvre et André Manoukian, le chanteur a choisi de ne pas rempiler pour une troisième saison. Il s’explique pour la première fois, en exclusivité pour notre journal.
Pourquoi quitter « Nouvelle Star » ?
Sinclair. Parce que j’ai envie de faire plein de nouvelles choses.

J’ai des projets de musiques de film, des idées de disques pour moi. Je veux avancer. Je préfère être dans la création que dans la passivité de la télévision. Et cette place de juré mange beaucoup l’image. L’an passé, j’ai, par exemple, été nommé au César pour la musique du « Premier Jour du reste de ta vie ». C’est passé totalement inaperçu à cause de l’émission.

Vous y songiez depuis longtemps ?
A la fin de la saison passée, j’avais fait part, à la production, de ma lassitude. J’étais un peu déçu du résultat. On avait fait gagner Soan, quelqu’un que je n’avais pas envie de défendre. On a discuté, négocié. Et j’ai finalement décidé d’arrêter. Mais je n’ai pas été évincé, contrairement à ce que certains prétendent.

Les négociations étaient financières ?
Bien sûr. Tout a un prix. Mais l’argent ne règle pas tout, même si je trouve que l’on n’est pas extrêmement bien payé (NDLR : 120 000 € par saison, selon les chiffres qui circulent). Si j’avais eu envie de me battre pour rester, je l’aurais fait. Et s’ils avaient mis le paquet, j’aurais peut-être réfléchi mais, encore une fois, ce que je voulais, c’était pouvoir me regarder dans une glace, d’un point de vue musical.

C’est-à-dire ?
Le niveau artistique de l’an dernier était à pleurer. Je ne peux pas reprendre une émission en prétendant défendre des choix musicaux et me retrouver avec des tocards comme l’an passé. Pendant les prime, je me suis dit parfois : Qu’est-ce que je fous là ? Je suis un mec droit et ce n’est pas bien de faire semblant.

Personne ne trouvait grâce à vos yeux ?
Si. Camélia Jordana. Elle sortait du lot. Elle avait tout pour gagner. Elle est très jeune et on peut la faire travailler. Je la vois bien faire plusieurs albums, pas comme l’autre braillard de Soan. Il ne m’intéressait pas du tout. Il a plus marqué par son vécu que par ses chansons. Il défendait une façon d’aborder la musique hyperrétrograde et avait compris comment jouer de son image. Et là on tombait dans la téléréalité. Je serai le dernier à aller acheter son disque.

Mais le niveau des candidats dépend aussi du choix du jury ?
C’est vrai. Mais je pense que l’on est peut-être arrivé à un point où le concept commence à s’user. Sans doute que les gamins talentueux sont moins intéressés par les télé-crochets et préfèrent se faire connaître par d’autres biais comme Internet. Il y a quelques jours, je regardais « X Factor » (NDLR : sur W 9), qui reprend les mêmes codes. Ça m’a fait froid dans le dos. Ils tuent le concept et l’attente de la prochaine Nouvelle Star en diffusant cette émission maintenant.

Votre varicelle, l’an passé, qui vous a fait louper un prime, était-ce l’annonce de votre départ ?
Je vous jure que j’ai eu la varicelle ! Je suis resté chez moi neuf jours sans sortir, j’avais une gueule de pizza, cela a atteint les poumons, j’ai failli crever ! Je ne sortais pas, de peur qu’un paparazzi me prenne en photo. Cela aurait été abominable de me montrer à la télé comme cela. Mais, je pense que cela n’a pas plu à une chaîne carrée comme M 6. J’ai bien senti qu’ils se disaient : Un mec qui est capable de pas venir à cause d’une varicelle est capable de tout .
Le Parisien Propos recueillis par Emmanuel Marolle | 09.10.2009
PHOTO M6


Le site recheche des rédacteurs pour écrire des résumés des émissions françaises "The Voice, Koh Lanta, Nouvelle star, Garde à vous..." et des talent-shows étrangers... Si vous etes interressé laissez un commentaire ou envoyer un mail! Merci d'avance ! On a besoin de vous !!!

Il y a : 0 Commentaires Par : Nico

Luce (Nouvelle star 2010) se confie sur son 2e albumn, sa tournée estivale 2015 etc

Grande gagnante de NOUVELLE STAR sur M6 en 2010, Lucie Brunet, alias Luce,...

Luce : "Je serais incapable de refaire Nouvelle Star"

Début mars 2015 Luce de Nouvelle star 2010 était l invitée du Grand Show,...

Les potins de Nouvelle star 2010 : Candidats & émission

La rubrique qui vous tiendra informés de tous les potins sur les candidats du...

Camélia Jordana comédienne dans un téléfilm de France2 + ITW et audiences [MAJ]

En plus de la chanson, Camélia Jordana troisième lors de la septième saison de...

Benjamin de Nouvelle star 2010, prépare un album

Mais qu est devenu Benjamin, candidat de la dernière édition de Nouvelel star...

Luce dévoile ses EPK pour promouvoir son 1er album [MAJ]

Apres avoir fait une grosse campagne de pub sur internet avec des vidéos...

Le premier album de Luce est dans les bacs : SES ITWS [MAJ 12/7]

2011 sera l année de Luce la gagnante de Nouvelle star 2010 puisqu elle sortira...

Luce de nouvelle star promouvoit son 1er album par des sketchs vidéos [MAJ 23/6]

Luce, la dernière gagnante de Nouvelle Star en 2010 a décidé de copier Emma...

Nouvelle Star absente en 2011 et pas encore sur w9

Nouvelle Star saison 8 n a décidement pas un bon bilan ena udiences en...

Lio commente l'arrêt de Nouvelle Star

Interrogée dans le quotidien [i]Le Parisien [/i]ce 15 Septembre 2010, la très...


Les commentaires


Ajouter un commentaire :


Pseudo :
Mail :

Message :

 

Code à entrer :