THE VOICE USA EN LIVE



Jenifer en pleine 3e Tournée aux critiques mitigées PARTIE 1

Les dernières news en ligne
Suivez nous sur les réseaux sociaux

Le dernier Résumé de Star Academy 1 à 5

Samedi 6 Juin 2015

Génération Star academy : Un docu un peu trop superlatif mais aux anecdotes inédites !

Lire le résumé

L'Agenda des diffusions Vidéos en direct sur le site
A suivre prochainement en streaming Live vidéo
Britains got talent: Le samedi 21h
Americas got talent les mardi à 2h
SONGLAND le Mardi à 4h

---------------------------------------------------------------------
On recherche des rédacteurs pour rédiger des news sur toute l'actu et résumer des émissions ... sur THE VOICE, Les marseillais, the voice à l'étranger, Koh Lanta, Les Anges 11.....
Les derniers résumés en ligne

● 18/10 : THE VOICE 17 : EPISODE 7 Fin des auditions et debut des battles

● 16/10 : Dancing with the stars US 28 : SEMAINE 5 - Une SPECIALE DISNEY à grand spectacle

● 14/10 : THE VOICE USA 17 : EPISODE 6 La suite des blinds devant John Legend

● 13/10 : THE VOICE 17 : EPISODE 5 Blake Shelton & Gwen Stephani se font la gueguerre de couple !

● 13/10 : X FACTOR CELEBRITY 2019 Episode 1 : Les 1eres célébrités auditionnent à Los Angeles

● 13/10 : Danse avec les stars 10 : DEBRIEFF PRIME 4 Dorothée invitée guest d'une spéciale Céline Dion sans elle !

● 09/10 : Dancing with the stars US 28 : SEMAINE 4 Le cast revisite les variétés

Le CLIP ou LIVE du Jour


Kelly Clarkson & Ben Platt : 'Make You Feel My Love' LIVE à The Kelly Clarkson Show


18/10/2019

Voir la vidéo


Les autres Clips ou Live

Commentez en direct la realtv

Sur Twitter




News Star Academy 1 à 5








19/10/2008 - 01:33:57
Jenifer en pleine 3e Tournée aux critiques mitigées PARTIE 1
Jenifer a commencé ce Vendredi 7 mars 2008 sa 3eme tournée à travers la france et l'étranger où elle sera notamment au Zénith de Paris les 10, 11 et 12 avril prochains. Mais en attendant c'est à Lille qu'elle a démarré puis en Belgique au Forest National ! Un concert où elle reprend les titres de son dernier album mêlé à ses tubes et ceux du 1er et second complété par des reprises et avec pas mal de moyens sur scène dans un décor essentiellement basé sur un immense écran géant et une boule dans laquelle elle rentre et descend du plafond... Elle est entourée d'un groupe de huit musiciens dont deux choristes et deux cuivres. Cependant le hic cette dernière a demandé aux spectateurs présents de ne pas filmer le concert. Jenifer se dit gênée par les caméscopes et les flashs des appareils photos pendant le spectacle. Sympa pour ceux qui ont acheté la place et qui voulaient garder un souvenir mais heruesuement beaucoup circulent deja sur le net et les spectateurs ne l'ont pas écouté , voir ci dessous...

Un premier concert où était devinez qui ? Pascal Obispo bien sure, qui a en plus tout fait pour se faire remarquer; comme quoi la presse ne raconte pas que des bétises...
Source photo :zimoozimoo


Un début de tournée pas très bien acceuilli par la presse puisqu'elle s'est faites pas mal critiquer dans les différents journaux :
Critique du journal le soir sur son concert du 8mars en belgique :
Jenifer peut mieux faire

Il s’agissait, pour Jenifer à Forest-National samedi, du deuxième concert de sa tournée. Et ça se sentait.
Le spectacle est ambitieux : un groupe de huit musiciens dont deux choristes et deux cuivres, un immense écran lumineux sur toute la longueur de la scène, des sonorités plus bluesy, plus cuivrées, tout en étant très ensoleillées… Tout ça, c’est bien. On y ajoute les jolies chansons et le charme naturel de la belle et tout est là pour faire passer une bonne soirée. Il reste seulement quelques petites adaptations à réaliser, des boulons à serrer quoi. La set liste, qui logiquement favorise le dernier album, devrait peut-être mieux équilibrer titres up tempo et passages plus calmes, afin d’éviter cette ornière au milieu du show.
Le grand écran a de la gueule mais l’utiliser en permanence fatigue les yeux. Surtout qu’à aucun moment, on n’y voit la chanteuse. Celle-ci, sur scène, apparaît plus souvent en ombre chinoise. Un comble tout de même. Déjà qu’elle n’est pas grande, Jenifer semblait toute petite sur cette grande scène. Refusant d’être filmée, elle n’hésitera pas à saisir une caméra pour filmer le public qui, lui, a droit au grand écran. Prenons ça pour de la modestie de la part d’une artiste qui trouve qu’en ce moment, on parle un peu trop de sa vie privée dans la presse people. Elle nous a d’ailleurs fait penser à un petit oiseau dans sa cage dorée quand elle est apparue sur scène en descendant des cintres dans une cage illuminée justement. Pour repartir en s’envolant. Obispo aussi aime bien s’envoyer en l’air comme ça. On dit ça, on ne dit rien.
Signalons un autre joli moment : la reprise du « I want to take you higher » de Sly & the Family Stone, bien enlevée.
En première partie, Dan Kamit, en trio, est venu chasser dangereusement sur les terres vocales de Corneille. Peut-être que c’est en reprenant « Save tonight » d’Eagle-Eye Cherry que le jeune artiste originaire du Cameroun parviendra à se démarquer.
source : le soir THIERRY COLJON dimanche 09 mars 2008

Critique sur le premier concert du 7 Mars à Lille :
Hier soir, les Lillois ont porté Jenifer, « pas dedans »
Dur dur ! Soit, une première de tournée n’est jamais facile, mais hier, elle a sérieusement ramé, Jenifer…

Hier soir, au Zénith de Lille bien plein et d’un public plus âgé qu’à une autre époque, la mayonnaise a eu bien du mal à prendre. Et pour cause. Le concert sur le point de commencer, pointe une tête de l’une des issues du balcon : Pascal Obispo en personne. Si bien que pour son entrée, pourtant spectaculaire dans une espèce de boule de Noël géante et clignotante, Jenifer a dû partager la vedette, la moitié des têtes étant tournée vers l’arrière, l’autre moitié vers l’avant… Jenifer, en enchaînant deux premiers titres, les fesses et les jambes moulées dans un cuir argent, légendaire queue de cheval brune et talons aiguilles, a surtout l’air mal à l’aise. « Vous m’avez beaucoup manqué ! Vous êtes les meilleurs ! ». Pas original. Mais bon. « Ensemble il est temps de tourner la page ». Premier tube, le public se réchauffe, mais commence à s’apercevoir que Jenifer a l’air bien essoufflée ! Les premiers applaudissements à tout rompre ressemblent à des encouragements… Pendant ce temps, Obispo, installé et se promenant dans le box de régie, la photographie, tout en se faisant prendre en photos par des dizaines de portables… Sur scène, Jenifer bafouille. Quand elle chante « Je suis pas dedans », on pense la même chose. Mais elle retrouve son français (traduit de l’allemand) lorsqu’elle entonne « ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts », introduction de Au soleil. Sur ses tubes, la salle réagit très bien. Pour le reste, c’est faible. On sent bien que Jenifer a pris un virage à 190° et qu’elle a bel et bien quitté ses habits de star académicienne, mais si on reconnaît des rythmes pop et même rock, on distingue encore mal son style. Une éventuelle collaboration avec son nouveau chéri pourrait peut-être l’y aider. Ou pas. En attendant, il a fallu attendre qu’il quitte la salle non sans un trouble perceptible de la belle, pour la retrouver peu à peu et elle finit en robe mini vaporeuse enfin revenue à elle, pêchue et pétillante. Elle n’atteindra pas la note haute sur C’est de l’or et la fera donc grave. Elle en rit un peu. Nous, pas trop. Heureusement, son public l’aime. Mais Jenifer, ne l’oublie pas. Une troisième partie de concert qui a mieux fini qu’elle n’a commencé, pour une Jenifer qui paraissait troublée.
VIRGINIE CARTON pour lavoixdunord.fr

Les inévitables babillages de Jenifer
On le sait : les meilleures intentions ne font pas les plus belles chansons. Et Jenifer, qui entamait hier soir sa tournée, ne fait pas toujours dans la subtilité. Pour compenser la surenchère sonore, elle se croit obligée de chanter en puissance. Or, c’est dans la nuance que, de loin, on la préfère. À côté de gros ratages (Portrait d’une femme heureuse, Ma lune, Quitte à se quitter), émergent quelques réussites sobres et efficaces (Donne-moi le temps, Nos futurs). Parce que ce sont les morceaux les moins gadgets, les moins « tape-à-l’oreille », qui s’avèrent les plus convaincants. Les mélodies, qui revendiquent des influences diverses, s’annulent au final. Du ska arabisant (Le parfum) à un funk poussif (Touche-moi) en passant par une réorchestration groove d’un classique (Au Soleil), rien ne sort vraiment du lot. La plupart de ces titres manquent de souffle et sont alourdis par des textes souvent laborieux. Bien que portés par la guitare de Sébastien Chouard, ses tubes Ma révolution et J’attends l’amour ne dépassent pas non plus le cadre de l’anecdotique. Voire de la grosse guimauve collant aux dents. Les lumières riches et éclatantes tentent de mettre Jenifer en valeur. Mais celle-ci se dandine comme une midinette, quitte à parfois titiller la vulgarité. Un peu plus spontanée, sa présence scénique gagnerait sans aucun doute en élégance. Dans la salle, un certain Pascal Obispo multipliant les allées et venues en régie sonore attirait regards curieux et cris hystériques. L’ensemble donne un concert gentiment rythmé, naïf et fourre-tout. On reste tout juste dubitatif. Ou simplement indifférent.
Près de 4 000 spectateurs, hier soir, pour une Jenifer qui n’a pas débuté sa tournée sous les meilleurs auspices.
Patrice DEMAILLY pour Nord Eclair

Les vidéos du premier concert à Lilles le 7 mars

Nos futurs

Comme un hic

Ma révolution :

Jenifer parle :

Tourner ma page

Lunatic




LES DATES DE LA TOURNEE 2008

MARS
Le 7 à Lille au Zenith Arena
Le 8 à Bruxelles au Forest
Le 11 à Nice au Palais Nikaia
Le 12 à Marseille au Dome
Le 14 à Toulon au Zenith Omega
Le 15 à Lyon à la Halle Tony Garnier
Le 18 à Montpellier au Zenith sud
Le 19 à Toulouse au Zenith
Le 21 à Pau au Zenith
Le 22 à Limoges au Zenith
Le 25 à Bordeaux à la Patinoire Meriadeck
Le 26 à Nantes au Zenith
Le 28 à Caen au Zenith
Le 29 à Rouen au Zenith

AVRIL
Le 1er à Nancy au Zenith
Le 3 à Strasbourg au Zenith
Le 4 à Genève à l'Arena
Le 5 à Cournon d'Auvergne au Zenith d'auvergne
Le 8 à Amneville au Galaxie
Le 10 à Paris au Zénith
Le 11 à Paris au Zénith
Le 12 à Paris au Zénith
Le 23 à Beauvais à L'Elispace
Le 26 à Orléans au Zénith
Le 29 à St Etienne au Palais des spectacles
MAI
Le 15 à Voiron au Grand Angle
Le 16 à Besançon au Micropolis
Le 17 à Dijon au Zenith
Le 20 à Dunkerque Kursaal
Le 21 au Havre au Docks Océane
Le 23 à Rennes au Muskhall
Le 24 à Brest au Parc des expos
Le 27 au Mans à Antarès
Le 30 à Isle d'Espagnac au Parc des expos du grand Angouleme
Le 31 à Aurillac Le Prisme

JUIN
Le 14 à Brive La Gaillarde - Espace des 3 provinces
Le 28 à Tournai (Belgique)



INTERVIEW => Jenifer dans les starting-blocks
La gagnante de la première Star Academy a déjà trois albums à son actif.

Elle fait actuellement la Une des magazines people pour des raisons dont elle se serait bien passée. Jenifer dit préférer se concentrer sur sa tournée qui débute ce vendredi par le Zénith de Lille. Nous l’avons rencontrée.

C’est un de mes Zénith préférés. Le sang est très chaud dans le Nord et le public totalement dynamique. J’espère que ce sera aussi magique que lors de mes précédentes tournées. Je ferai tout pour être à la hauteur, même si au moment où je vous parle (mardi, ndlr) j’ai un peu la trouille.

Avez-vous l’impression de tout recommencer à zéro ?
Chaque tournée est un nouveau virage. Celui-ci me plaît bien.
J’ai pris le temps de faire ce troisième album, et c’est comme si c’était mon premier. Parce que c’est la première fois que j’ai écrit certaines mélodies et que j’ai passé autant de temps en studio. J’ai été la muse de Maxim Nucci, qui est un musicien dont je reste fan. C’était un travail familial et le studio était un peu notre deuxième maison.

Arrivez-vous à faire abstraction du contexte actuel (la presse people lui prête une liaison avec Pascal Obispo, ndlr) ?
(Hésitante). C’est de la presse à scandale et je n’ai pas envie de commenter quoi que ce soit.

Vous avez obtenu récemment le NRJ Music Awards de l’artiste francophone de l’année, dont le vote provient du public. Rassurant ?
C’est un bel encouragement, une preuve d’amour que je reçois de la part du public. Je prends ça comme un cadeau, et on ne s’en lasse pas une seule seconde.

Avez-vous un rite avant de monter sur scène ?
Je suis une grande traqueuse et si je m’isole, j’attrape mal au ventre et cela peut même me faire vomir et me rétracter les cordes vocales jusqu’à ce que je n’aie plus de voix du tout. C’est peut-être un manque de confiance en moi. En tout cas, avant de monter en scène, je prends conscience que les gens attendent quelque chose de moi. Donc je reste auprès de mes musiciens, mes techniciens, et je bois un petit verre de rhum.

Avez-vous un grigri sur vous ?
J’en ai plusieurs et ils sont soit dans mon portefeuille, soit dans ma trousse à maquillage. J’ai un oeil de Sainte-Lucie, c’est un coquillage qu’on trouve en Corse au bord de l’eau. J’ai aussi des photos en permanence avec moi, dont une de mon grand-père.

« Pour moi, c’est un devoir d’aider l’autre »

Quelle direction musicale allez-vous prendre sur scène ?
Il y aura des sonorités différentes tout en ayant une homogénéité. Le son sera plus soul, plus funk et je souhaite refaire découvrir des chansons comme Au soleil ou Donne-moi le temps en étant cohérente avec le style que j’ai aujourd’hui. Il y aura également une reprise du groupe Sly and the Family Stone, des cuivres, des choristes.

Concernant la scénographie, sur quoi avez-vous décidé de mettre l’accent ?
Les lumières de Dimitri Vassiliu. C’est quelqu’un que j’admire, je lui fais totalement confiance. Il y aura donc des surprises au fur et à mesure des tableaux.

Comment gérez-vous la tournée avec votre rôle de mère ?
J’ai toujours essayé de faire au mieux pour mon petit garçon, c’est-à-dire que je concilie les deux comme je le peux. Je vais être une maman un peu moins présente que d’habitude, mais il y a beaucoup d’allers-retours qui sont prévus.

Vous chantez « Nos futurs ». Comment voyez-vous le vôtre ?
Je vis au jour le jour en profitant de cette chance extraordinaire. J’ai conscience que tout ce qui m’arrive n’est que cadeau. Personnellement parlant, depuis que j’ai mon petit garçon, je m’empêche de penser au futur parce que j’ai envie de rester maman le plus longtemps possible.

On sait que vous êtes marraine de plusieurs associations. Cet engagement est-il le reflet de votre éducation ?
Pour moi, c’est un devoir d’aider l’autre. J’ai vécu une enfance relativement modeste et l’entre-aide faisait partie de mon éducation. Mon père servait des soupes et ma mère chantait pour les plus démunis. Comme je suis médiatisée, j’utilise cette notoriété pour aider d’autres causes. J’ai le sentiment alors de me sentir davantage utile.

Quelle est votre devise ?
Quand on veut, on peut.
source : Patrice Demailly pour Nord Eclair .


Jenifer de retour dans sa ville, acte 3, par nice matin du 11 mars puis critique du spectacle le 12 mars



Jenifer de passage à Marseille, article de presentation 12 mars, puis assez bonne critique le 13 mars dans la provence mais qui précise que son public n'est exclusivement constitué et insite bien dessus par de jeunes gamines de 8 12ans et pas un garçon quasiment dans le public !


Et maintenant des dates annulées
La galère continue pour cette dernière puisque quatre dates de concert seraient d'ores et déjà annulé : en effet, à Auxerre, Châteauroux, Tarmac et Reims, les billets ne se seraient pas assez vendus et, faute de fans, ces quelques villes ont été rayées du planning tournée de Jenifer.

LYON => Jenifer version funky
Des basses qui chaloupent, des cuivres qui claquent : la chanteuse a trouvé le groove
Après un Dan Kamit bien accueilli en première partie, le rideau de la Halle s'est levé hier sur Jenifer, peu après 21 heures. Six musiciens et deux choristes se sont installés sur scène, mais c'est d'une boule lumineuse descendant des cieux que la belle Niçoise est apparue aux yeux du public lyonnais. Près de 4 000 fans qui ont célébré le répertoire de Jenifer pendant une heure et demie, dans une salle chauffée à blanc.
Un écran géant en toile de fond et des lumières blanches pour décor, un pantalon moulant et un dos-nu pour premiers atours, Jenifer est arrivée avec «Ca Se Pointe». Des basses voluptueuses, des cuivres sensuels et une guitare éruptive : la première chanson a donné le ton de la soirée. Un retour au funk façon années soixante-dix, entre Parliament et Sly and the Family Stone, un groove au tempo moins survolté que le disco, mais d'une lascivité particulièrement dansante
«Touche-moi», «Tourner ma page», puis «No futur»: Jenifer mélange les époques, entre son album «Lunatique» et ses premiers succès, aux tonalités plus pop. Mais les chansons récentes et plus anciennes sont logées à la même enseigne musicale : même «Au soleil» prend des allures funky. Puis «Quitte à se quitter» ralentit le tempo, pour un slow toujours aussi soul
T.M. LE PROGRES 16 MARS

Critique sur le concert du 18 Mars à Monptellier, dans Midi LIBRE
Zénith Jenifer a tourné la page; Plus question de format.
Après sa révolution en 2004, Jenifer apporte aujourd'hui la preuve qu'elle a définitivement tourné la page aux années Star'Acet au listing de chansons présélectionnées. Devant 3 000 fans, hier soir, au Zénith Sud, la star chouchou des mamans et des filles a assuré un concert aux multiples accents musicaux et à la mise en place impeccable. De la soul au rock très sixties, de la pop au ska et au reggae, elle n'en fait qu'à sa tête et profite d'une voix tout terrain, claire, souriante et qui sait se révéler puissante, sans effet de mode ni trait de caractère forcé. Comme la vie qu'elle chante, « tableau où les couleurs se mélangent à l'eau », elle saute du personnage de chanteuse R'n'B à celui de Betty Boop, en passant par les allures de James Bond girl de l'époque On ne vit que deux fois. Certes, elle ne déménage pas tout sur scène et s'adapte à son public.
Si elle se rêve « femme fugueuse », elle se souvient aussi qu'elle a été « une enfant heureuse ». Si elle veut qu'on la touche... avec des mots, c'est pour la coucher... sur le papier. Pour illustrer son rang de vedette populaire que plus personne ne peut lui contester, Jenifer possède aujourd'hui un répertoire assez vaste pour construire un très élégant concert coloré, alternant titres en devenir, derniers tubes et méga tubes : Ma révolution, Au soleil ou encore J'attends l'amour... « Je suis belle quand je suis heureuse, ça s'entretient » , confie-t-elle au détour d'une chanson. D'autant plus valable que cela se voit sur elle.
Ch. G. midi libre 19 mars


Critique du concert de Toulouse du 19 mars dans la dépêche du midi
A voir la salle peuplée d’une kyrielle de petites filles de 9 à 14 ans tout au plus, on pourrait penser que Jenifer –qui se produisait en concert hier soir au Zénith- est une chanteuse pour Lolitas en herbe à peine débarrassées de leur collection de poupées Barbie. Il n’en est rien, mais alors rien du tout… Jenifer est dotée d’une sacrée énergie, d’une assurance sans faille et d’un certain culot aussi. Parfaitement à l’aise sur scène, entourée de bons musiciens et sa silhouette taille 38 mise en valeur par de magnifiques lumières, aussi belles que certaines toiles abstraites de Delauney à Rothko, elle tien la salle et la met dans sa poche. Enveloppée d’un fut noir collé au corps, elle bouge de façon très suggestive, sans grain variante. Mais la voix est sûre. Elle a du coffre, le timbre n’a rien de mièvre même s’il est difficile d’en dire autant des textes de ses chansons qui donnent un peu d’illusion d’un autoportrait. Les musiques qui accompagnent les textes de son dernier opus « Lunatique », sonnent étrangement parfois presque comme une fanfare, avec des pointes rock ou jazzy selon les titres. Enfin, bref, il y en a pour tous les goûts… Gageons cependant que Jenifer saura durer. Elle a déjà très vite mûri.
LA DEPECHE DU MIDI DE TOULOUSE 20 MARS


Critique du journal LE MATIN du 6 avril sur le concert du 4 à Geneve
Jenifer tente sa révolution sur scène
C'est une Jenifer terriblement sexy qui s'est produite à l'Arena vendredi. C'est à l'Arena que la lauréate de la première «Star Ac'» avait choisi de donner rendez-vous, vendredi, à son public. Elégante et sexy, la belle nous a montré le visage d'une jeune femme épanouie aussi bien physiquement qu'artistiquement. Son image d'ex-gagnante de la célèbre émission de télé-réalité, même si parfaitement assumée, semble maintenant s'effacer au profit d'une quête de profondeur et de maturité revendiquée haut et fort. La demoiselle a changé, et elle le chante ! Accompagnée de cordes et de cuivres, la Niçoise a délivré un show faisant la part belle aux tubes de ses deux premiers albums et aux titres plus intimistes de «Lunatique».
Un panachage qui a fait souffrir le concert d'une ambiance en dents de scie, entre exultation effrénée et assoupissement avancé.
Si l'on était loin du concert événement, on adhère tout de même sans réserve à cette Jenifer «nouvelle formule», moins lisse et formatée, troquant ses ritournelles des débuts «Au soleil» pour le son plus pop, aux accents ska et soul, de «Tourner ma page».
La «Révolution» de l'artiste est en marche...
le matin Olivier Menouar - le 06 avril 2008


Critique sur le concert à Cournon d'Auvergne au Zenith d'auvergne du 5 avril
Un petit bout de femme plein d’énergie.
Zénith d’auvergne. La journée bien remplie de Jenifer s’est achevée en beauté devant 2500 spectateurs !
Ambiance électrique, hier soir, au Zénith d’Auvergne. 2500 personnes ont vibré pendant plus d’une heure et demie au rythme des tubes de Jenifer. Il ne faut pas se fier à son petit gabarit. Même si elle apparaissait toute petite sur cette scène immense, Jenifer a su occuper tout l’espace par sa prestance et son énergie. A 25ans, la jeune femme a offert à ses fans les titres de son troisième Cd, déjà des tubes avec Tourner ma page et Comme un hic. Puis elle interprète également Lunatique, ou encore un titre aux rythmes orientaux Le aprfum. Ces derniers ne tarderont pas à passer sur les ondes. L’artiste fait également revivre quelques de ses débuts comme J’attends et Ma révolution.
Séduit, son public semblait connaître sur le bout des doigts tous ces titres. Au final, le concept tourne telle une mécanique bien huilée pour laquelle on peut seulement ne regretter l’absence d’étincelles.

Escale au forum de la fnac pour une séance dédicasse.
Premier rendez vous avec Jenifer hier à 16heures, au forum de la Fnac de Joude ! Près de 500 personnes se sont bousculées pour passer quelques secondes avec l’artiste. Certains l’attendaient déjà avant l’ouverture du magasin à 9h30. Ils voulaient être surs de pouvoir lui glisser quelques mots, de se faire dédicasser un poster, un album, lui offrir une rose…. Les téléphones portables et autres appareils numériques étaient de circonstances pour immortaliser les quelques instants passées en compagnie de leur idole. La jeune femme aura usé plusieurs marqueurs et embrassé de nombreuses joues pendant cette séance dédicasse. Un planning chargé en prévision d’un concert qui devait suivre. La star n’aura malheureusement pas pu contenter tous ses fans….
Une rencontre privilégiée pour les gagnantes du concours
Heureuse gagnantes du jeu concours LA Montagne organisé en partenariat avec Arachnée Production, Jenifer s’est montrée à l’écoute pour répondre aux questions des lauréates.
Une rencontre soir la forme d’une itw, c’était l’objectif de ce jeu concours. Les questions posées étaient orientées autour de la composition de son album, de son engagement auprès d’associations caritatives ou encre des raisons de son succés. C’est ici une artiste disponible et é l’écoute qui a pris le temps de rebondir sur les interrogations des lauréates. Inscrites par leurs familles respectives, ces femmes ont été agréablement surprises d’avoir pu non seulement voir l’artiste mais également discuter avec elle. « C’est une femme impressionnante tant pas sa fragilité que l’énergie qu’elle dégage. », avoue Brigitte Laltard, qui même si elle n’a plus de 18ans apprécie beaucoup l’artiste. « Elle connaît une réussite exemplaire. C’est un modèle pour tous ces jeunes qui sortent de la télé réalité » ajoute laurie Isacco. Elles ont pu ensuite assister au concert de l’artiste grace aux places qui leur avait été également offertes.
Sandy Chrirol LA MONTAGE 6 AVRIL 2008


Jenifer a tourné une page
A l'affiche du Zénith parisien pour trois soirs, son nouveau show, plus mature et très réussi, est aussi beaucoup plus personnel. Séparée de son compagnon, Jenifer reconnaît à demi-mot être à un tournant dans sa vie amoureuse.

ELLE ARRIVE sur scène comme un oiseau en cage, enfermée dans une bulle lumineuse qui descend du plafond. Une fois le micro en main, Jenifer se cale sur un orchestre façon revue R'n'B, avec cuivres et claviers à l'ancienne. Jeudi dernier, à Strasbourg, le Zénith, l'un des plus vastes de France, tout de même garni de quelques milliers de fans, semblait surdimensionné pour son show, à l'affiche du Zénith parisien à partir de ce soir et jusqu'à samedi.
« Ce n'est pas partout le même remplissage que lors de mes deux précédentes tournées, convenait la chanteuse avant de monter sur scène. Mais j'ai l'impression que le public a accepté ma nouvelle direction musicale, moins aseptisée. Une partie d'entre eux a grandi avec moi et se reconnaît dans mes textes. Une autre partie est constituée de nouveaux venus. Ça fait plaisir. »
Elle filerait le parfait amour avec Pascal Obispo
De fait, le public de Jenifer a changé à vue d'oeil. Désormais plus âgé, il compte dans ses rangs moins de gamins. Ceux qui étaient présents pour la date strasbourgeoise étaient à peine nés lorsqu'elle avait remporté la première « Star Academy », en janvier 2002. Le spectacle proposé a également évolué, à l'image de son album « Lunatique ». Plus « adulte », et franchement réussi, il nous présente Jenifer en jeune femme au sex-appeal affirmé, chantant des textes aux contours autobiographiques. Entre « Tourner ma page », « Nos futurs », « Quitte à se quitter », « Comme un hic » et « Attention douleur fraîche », difficile de ne pas trouver de correspondances entre ses chansons et sa situation présente.
Pour qui l'ignorerait encore, Jenifer, 25 ans, s'est séparée du musicien Maxim Nucci, 29 ans, père de son fils Aaron. Elle le remercie d'ailleurs sur scène pour le travail qu'il a effectué sur son disque. Désormais, elle filerait le parfait amour avec un certain Pascal Obispo, qui la suit, paraît-il, lors de cette tournée. A Strasbourg, il n'était pas là. « La vie a ses surprises, c'est comme ça, élude-t-elle, lorsque l'on aborde le sujet de front. Ça a été très surprenant pour pas mal de monde, moi y compris. Je ne vous parlerais pas, de toute façon, de qui vous savez... »

Remontée dans sa bulle
Leur histoire fait jaser : les gazettes spécialisées s'en donnent à coeur joie sur ce nouveau couple showbiz, les harcelant jusqu'au pas de leur porte afin d'obtenir une image volée ou de négocier une séance photo qui officialiserait leur union. Pour l'heure, il n'en est pas question. Jenifer reste dans sa bulle, non sans bonnes raisons. « Peut-être que je m'y mets toute seule, explique-t-elle. Je manque souvent de confiance en moi. Le public me donne énormément d'amour, mais sur quoi se base-t-il ? Sur la Star Academy ? Sur mes chansons ? C'est très étrange, je suis loin d'être un modèle. Mais dans le fond, je n'ai pas de raisons de me prendre la tête : j'ai un petit garçon en bonne santé, un toit au-dessus de la tête, de quoi remplir mon frigo. Bref, je vis au jour le jour. »
A l'issue de son concert, et après avoir entonné d'une voix assurée « J'attends l'amour » ou « Le bonheur me va au teint », Jenifer est remontée dans cette bulle qui l'emmenait dans les hauteurs du Zénith. En attendant d'en sortir un jour.
LE PARISIEN JEUDI 10 AVRIL 2008 S. Catroux . PHOTO LP/A. AUBOIROUX..



BORDEAUX 15/4 A la rencontre de Jenifer
Jennifer, la grande gagnante de notre concours Club Metro, et sa copine, ont rencontré Jenifer jeudi au Zénith pour une interview express.

Quel effet ça fait de remonter sur scène après trios ans d¹absence ?
Ca fait un choc émotionnel très, très fort. Ca m'avait énormément manque. Ca me nourrit tellement d¹amour la scène que c'est un besoin vital. J¹en avais besoin même déjà petite, même si c'était des estrades ou dans les bals ou dans les bars - peu importe ou je chantais. C'est un besoin vital pour moi de chanter sur scène devant un public, encore plus avec mes propres chansons. Donc, du coup, pendant trois ans je n'ai fait que penser à ça, même en studio quand je composais ou quand j'étais concentrée sur de la musique pour l'album, je pensais a la scène. Je suis très agréablement surprise. C'est au-delà de mes espérances parce que je ne pensais pas qu'autant de monde serait au rendez-vous après trois ans d'absence. J'ai pris un « risque » parce que j'ambitionnais d'avoir un son plus roots sur scène avec des cuivres, quelque chose de moins aseptisés qu'auparavant. Donc je me demandais quel serait l'accueil du public, mais en même temps, j'avais besoin de faire quelque chose qui me correspondait aujourd'hui et je n'avais pas envie de mentir et de fonctionner mécaniquement.

Quel est ton meilleur souvenir de la tournée jusqu'à présent ?
Franchement, chaque soir est un super souvenir. Il y a une émotion particulière chaque soir. Il y a des émotions qui sont les mêmes ­ la scène, l'échange avec le public et tout ça, qui restent a peu près pareils ­ mais chaque date a son propre charme, chaque ville a son truc. En fait, toutes les dates sont les meilleurs souvenirs. Je ne pourrais pas choisir une date
en particulier. Peut-être la première date car il y a cette adrénaline et cette excitation que j'ai accumule pendant toutes ces années que je me prends en pleine gueule comme ça d¹un coup. Et après, ça continue parce qu'on ne s'en lasse pas une seule seconde. Pour moi, ça va en crescendo. C'est vrai que la plus marquante a été la reprise. La première à Lille a été très marquante pour moi.

As-tu prévu une tournée estivale ? Si oui, ou et quand ?
J'ai prévu une tournée. En fait, on est en train de tout monter. Logiquement, il y a quelques dates d'été, il y a quelques dates de festival. On va aussi peut-être faire quelques dates au mois de septembre. Mais tout est en train de se monter. Il n'y a vraiment de concret. Je finis le 16 août, mais après j'aimerais bien rajouter quelque chose d'un peu plus intimiste, à squatter un endroit un petit plus roots que des Zénith, dans un théâtre avec une équipe un petit peu plus restreinte. C¹est pour essayer de s'éclater autrement, avec le public des petits clubs. J'aimerais bien faire ça, ça me manque.

Comment fais-tu pour tenir le rythme éprouvant d'une tournée ?
J'essaye d¹avoir une hygiène de vie rigoureuse, c'est-à-dire que j'essaye de m'imposer au moins huit heures de sommeil par nuit. J'avoue que c'est une chose que j'ai du mal à faire, parce que redescendre de scène et puis redescendre de cette adrénaline que tu as pendant presque deux heures, c'est difficile d'aller se coucher tout de suite après. Donc du coup, il faut un
certain temps, après tu te couches tard. Il m'arrive de me lever très tôt parce que je suis une maman aussi et que j'ai certaines priorités de maman auxquelles je tiens. Donc du coup, c'est grâce à l'amour qu'on me porte chaque soir et aux encouragements que je reçois. Cette espèce d'authenticité et d'amour, ça me nourrit vraiment physiquement et psychologiquement, plus
que vous le pensez, tous les jours. C'est hyper encourageant, hyper motivant. Je me laisse porter par ça et physiquement, j'essaye de me poser - de temps en temps de faire une petite sieste, l¹échauffement vocal aussi que je m'impose chaque soir sinon je ne tins pas la route pendant six mois ; ce n¹est pas possible. J'essaye de me couvrir la gorge et de manger régulièrement des choses très saines, comme des chips ­ non, je plaisante ! (Rires)

Trouves-tu que ton public a évolué ?
J'ai l'impression d'avoir grandi avec certains d'entre vous et pour moi
c'est vraiment le plus beau des cadeaux. J'ai vu certaines personnes depuis le début grandir et adhérer a la musique que je propose aujourd'hui. Je vois des petites nenettes qui sont pratiquement maman comme moi. Apres il y a d¹autres personnes qui se sont intéressées à ma musique grâce au troisième album qui ne m'écoutaient pas du tout avant et qui me détestaient. Il y en d'autres qui sont restes sur les deux premiers et qui ne m'aiment pas aujourd'hui. Mais globalement, les gens qui viennent aux concerts où que je croise sont des gens qui me suivent depuis le début et adhèrent à la musique que je leur propose aujourd¹hui, donc ça, c'est super. Et puis, j¹aime bien le mélange qu'il y a, parce qu¹il y a vraiment de tout age. Je n¹ai pas de cibles d¹age. Qui m'aime m'écoute. En majorité, ce sont des ados, 18-24. Apres il y a des enfants, j'adore aussi ! Avec les parents, il s'écoutent le disque et viennent vraiment en famille voir le spectacle, et je trouve ça super. Je les vois danser en famille, c'est mortel. C'est hyper beau de pouvoir amener une lueur de joie a quelqu'un a une soirée. C'est ça qui est
magique en musique ­ c'est qu'on peut s'évader et se déconnecter un moment. Tu as réussi à t¹imposer comme une des chanteuses majeures aujourd¹hui.

Comment expliques-tu un tel succès ?
Je ne sais pas comment expliquer ! J¹ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je pense que rien n'est encore acquis pour moi aujourd'hui même si j'en suis à mon troisième album. Je pense que j'ai un facteur de chance énorme. Voila. Je fonctionne à mon feeling, avec mon coeur et sans tromper personne, sans tromper moi-même non plus, c'est-à-dire je ne me mens pas. Je n¹ai pas envie de mentir. Est-ce que les gens le ressentent ? Je ne sais pas. Est-ce que je fais une musique un peu plus accessible que d¹autres ? Je ne sais pas non plus. Je ne sais pas expliquer pourquoi ça marche et pourquoi pas d¹autres a part le facteur chance et une once de talent !

Tu as remporte le premier « Star Ac ». Crois-tu que cette émission est encore un tremplin pour de jeunes artistes ?
Je pense que c¹est un tremplin, mais il ne faut pas confondre les choses. J'ai vraiment deux avis. Je ne cracherai jamais dessus parce que ça m'a servi de tremplin et j¹en serai toujours reconnaissante. Je ne regarde pas la télé. Quand ça m¹arrive, je peux regarder certaines émissions de divertissement le vendredi soir, mais je ne suis pas du tout fan du (« Star Ac ») quotidien. Le coté voyeurisme ne m¹intéresse pas du tout dans cette émission et le système, je n¹adhère pas à tout non plus. En même temps, je m'en suis servie. J'avais énormément d¹inconscience. Maintenant que j¹ai vu comment ça se passait et comment on pouvait monter une image autour d¹un jeune gars qui veut juste essayer d'avoir une perche pour essayer de percer. voila, je le prends comme une émission de divertissement. C'est light et je
regarder le vendredi soir. Mais les quotidiens, ce n¹est pas mon truc.

Que penses-tu de « La Nouvelle Star » ?
J'adore « La Nouvelle Star » ! Je trouve les castings super bien faits. J¹ai vu quelques extraits et il y a des gens très talentueux et je leur souhaite bonne chance et bonne route.

ITW METRO BORDEAUX 15 AVRIL


Jenifer, sur un tapis volant...
La chanteuse qui s'est fait connaître dans la Star'Ac 1, est actuellement en tournée en France avec son troisième album, « Lunatique ». Orléans l'accueille sur la scène du Zénith samedi 26 avril.

Vous êtes depuis le 7 mars sur les routes. Comment se passe votre tournée ?
Je suis hyper heureuse. C'est surprenant, à chaque fois, de voir autant de personnes se déplacer pour ma petitesse et mes chansons. Je suis super flattée et touchée, et je savoure... C'est comme un tapis volant sur lequel je parcours la France...

C'est la tournée de votre troisième album, « Lunatique ». Chantez-vous un peu des deux premiers aussi ?
Il y a tout le troisième album bien sûr et certains singles de mes albums précédents comme « J'attends l'amour », « Ma révolution », et aussi « Au soleil ». Mais on les instrumente différemment pour pouvoir les redécouvrir. Il y a une reprise aussi - un petit clin d'oeil aux années 70, dont je suis absolument fan ! - des Sly and The Family Stone. C'est un peu un défi de la jouer chaque soir mais c'est génial. J'essaie de faire reprendre le refrain au public, qui n'est pas unanime quant à ce choix. Mais j'y arrive, c'est cool.

Y aura-t-il un CD ou un DVD live de cette tournée ?
J'espère. Par contre, pour le DVD j'espère faire quelquechose de plus atypique. C'est-à-dire, pas un concert dans un Zénith. On y réfléchit. Mais oui ça existera. J'aime garder une trace de ma tournée, en plus des souvenirs.

Vous êtes allée récemment à la Star'Ac. Vous qui en êtes issue, que pensez-vous de l'émission maintenant ?
Je la prends comme un divertissement. Mais je n'adhère pas à tout le système, c'est-à-dire que je ne suis pas du tout fan de la quotidienne par exemple. Ceci dit, je ne crache pas dessus, j'en suis issue, et ce serait à refaire, je referais tout pareil. Simplement, ils vont faire la Star Academy 8. Peut-être qu'à un moment donné, ça fait trop...

À l'époque, j'ai manqué de recul, j'étais dans une inconscience totale de l'ampleur de l'émission, de la surmédiatisation. Mais heureusement, sinon je n'aurais pas participé au casting, cela m'aurait trop effrayée !

L'étiquette qui vous colle trop à la peau ?
J'assume ce que je fais. La Star Academy m'a énormément servi. Sans elle, peut-être que je n'en serais pas là aujourd'hui. Et je lui en serai toujours reconnaissante. Ça m'a aidé à faire un premier album, à faire certaines rencontres et, au final, c'est plus que ce que j'espérais. Quant à l'étiquette qu'on me colle, peu importe, moi j'aime la musique et je suis fière d'en faire.

Vous êtes auteur-compositeur et interprète ?
J'écris beaucoup de textes mais je n'ai pas le talent pour écrire des chansons. Je parle beaucoup avec les auteurs et je fais de la musique uniquement en studio.

Sur ce troisième album, vous vous êtes entourée de Matthieu Chédid et de Guillaume Canet aux guitares. Un bon choix, dites-moi !
J'ai un facteur chance bien présent ! Matthieu, qui connaît bien Maxim (Nucci) est passé un jour au studio et comme Maxim avait le bras dans le plâtre, je lui ai demandé de poser les guitares. Comme il aimait bien la musique, cela s'est fait aussi naturellement que ça.

C'est une personne et un artiste dont je suis absolument fan. Ça s'est aussi passé comme ça avec Guillaume, qui joue de la guitare et de plusieurs instruments d'ailleurs.

Comment le qualifiez-vous d'ailleurs cet album par rapport aux précédents ?
De lunatique ! Avec des humeurs, des titres et des sonorités très changeantes. C'est un pot-pourri de sentiments.

Ce n'est pas vous qui êtes lunatique ?
Je peux l'être. Mais pas complètement. (rires) Qu'est ce que vous écoutez comme musique ? Beaucoup de vieux disques : Ottis Redding, Aretha Flanklin, Radiohead, Nirvana, Janis Joplin, et Serge Gainsbourg évidemment.

Et dans les nouveaux ?
J'ai découvert The Do et Duffy, une chanteuse qui a une voix super, comme j'aime.

Après une première expérience cinéma (la voix de Violette dans « Nos voisins les hommes »), y a-t-il d'autres projets de ce côté-là ?
Je ne sais pas si j'ai le talent pour. Il me faudrait un rôle que je serais prête à assumer, notamment face aux critiques. Du coup, j'attends le scénario qui me fasse accepter ce défi-là.
Katia Beaupetit La République du Centre Publié le 26 avril 2008


Charlotte et Coralie ont rencontré Jenifer grâce à La Rep'
La jolie Jenifer est venue samedi soir, au Zénith d'Orléans où l'attendaient 2.500 personnes. Décors et musiciens au top pour accompagner une voix qui n'a plus à faire ses preuves. Elle nous a reçus en toute simplicité, samedi, peu avant son concert. Dehors, « au soleil », Jenifer a rencontré deux lectrices de La Rep' qui ont pu l'interviewer. Coralie, 9 ans, de Saran, et Charlotte, 19 ans, de Chécy, invitées en VIP grâce à Premier Rang, ont ensuite reçu un Cd dédicacé de « Jen » ainsi qu'un t-shirt et leur place au concert où elles se sont rendues après un petit cocktail. Sympa, non ?
Coralie : Comment concilies-tu ta carrière et ta vie familiale ?
Jenifer : C'est vrai que j'ai un métier, entre guillemets, particulier, c'est-à-dire que je vis de ma passion et que j'essaie de faire au mieux par rapport à mon petit garçon. Ma priorité, c'est mon petit garçon. Et quand je suis en tournée, je m'organise avec son papa. Il y a eu beaucoup d'allers et retours et quand j'ai fait le sud, je l'ai emmené un peu avec moi. Il est en maternelle, je lui ai donc un peu fait rater l'école, mais juste un peu. Voilà, je me débrouille comme je peux et c'est juste la période de la tournée qui est un peu délicate. Mais là, à Orléans, c'est bien, je rentre juste après le concert. Sinon, mes journées sont avec lui en fait. Le soir, il est couché quand je donne un concert et quand je reviens. Et parfois, il ne se rend pas du tout compte que je n'étais pas là.

Charlotte : Pourquoi ne trouve-t-on pas de duos dans tes albums, mis à part le premier ?
Jenifer : Non, parce que pour moi, c'est une forme de duo déjà. J'ai vraiment fait cet album en famille, donc pour moi, c'est un duo avec Maxim. J'ai voulu faire de la musique avec lui, on a été dans notre studio familial, en équipe très restreinte, et avec des amis de passage quelquefois. C'était génial ! Donc, je n'ai pas ressenti le besoin d'aller chercher quelqu'un pour faire un duo. Ceci dit, je suis pour les duos, l'échange artistique, et je peux facilement prendre mon pied avec d'autres artistes !

Coralie : Ta carrière est-elle conforme à tes rêves d'enfant ?
Jenifer : Dans mes rêves d'enfant, je voulais être chanteuse ! J'ai essayé beaucoup de petits métiers, de tout, pour pouvoir gagner de l'argent. J'ai toujours été une fille très indépendante. Et j'avais un rêve au fond de moi : devenir chanteuse, dans une salle, un bar, n'importe où ! J'avais envie d'être reconnue pour mes chansons, mais j'étais très pessimiste Après avoir éclusé tous les bars et salles des Alpes-Maritimes, je suis montée à Paris, à 16 ans. Donc petites galères ! Mais je voulais vraiment trouver un boulot dans un resto avec un fixe et pouvoir chanter. Donc, aujourd'hui c'est mieux que ce que j'espérais ! J'ai provoqué un peu la chance, car je suis allée au casting de la Star Academy et je remercie une amie qui m'avait poussée à le faire. Et à 14 ans, Graines de Star - j'y avais plus été pour faire plaisir à ma mère en fait - qui m'avait cassé mon rêve Finalement, j'ai fini, dans une émission surmédiatisée, la Star Academy, filmée 24 heures sur 24. Et je l'ai pris comme une aventure humaine, en me disant : « On verra bien ! ». Et puis, je suis là, et c'est plus que ce que j'espérais !

Charlotte : Vas-tu faire une tournée d'été et y aura-t-il un DVD live enregistré ?
Jenifer : Oui, on va tourner tout l'été et jusqu'à fin septembre. On fera plusieurs festivals d'ailleurs, on est en train de caler les dates. Quand au DVD live, oui, mais je ne sais pas trop quand encore, c'est en discussion avec la maison de disques. J'aimerais vraiment quelque chose de beaucoup plus atypique qu'un Zénith et peut-être sans décor. Je ne sais pas encore Mais oui, il y en aura un.

Charlotte : Comment qualifierais-tu ton public ?
Jenifer : Ah des anges !
Marie Belhomme la republique du centre 28 avril

PHOTOS d'illustration : http://jenyboop.oldiblog.com/ & http://zimoozimoo.spaces.live.com/


Critique du concert du mercredi 30 avril 2008 à Orleans, par LE PROGRES
Lumineuse Jenifer

Plus de deux mille personnes, hier soir au Palais des spectacles de Saint-Etienne

Descendue sur scène dans une énorme boule lumineuse, Jenifer a tout de suite annoncé la couleur. Cheveux au vent, pantalon argenté, elle n’a pas tardé à se débarrasser de ses talons hauts pour mieux danser, pieds nus sur scène.
Si elle a offert à son public -en majorité des enfants et des adolescents- quelques titres de ses débuts, comme «J’attends l’amour» ou encore «Au soleil», c’est surtout son dernier album, «Lunatique», qu’elle est venue présenter.
Au fil du show, entourée de six musiciens, elle a invité l’auditoire dans différents univers, voguant de l’un à l’autre, entre douces mélodies, rythmes rock enlevés, tantôt pop, tantôt reggae, risquant même quelques audaces, comme avec «le Parfum», qui mélange ska et sonorités orientales. Ses textes sont plus travaillés que par le passé, fruit d’une collaboration avec les paroliers de Calogero et d’Emilie Simon notamment. C’est une vraie personnalité, complète et extrêmement variée qu’elle a dessinée hier soir. Une prestation pleine de fraîcheur et d’énergie, devant un immense écran aux motifs psychédéliques.
En première partie, Vincent Leoty a proposé une toute autre ambiance. Deux guitares et sa voix, des textes simples délivrant une poésie empreinte de tendresse et d’humour... Il nous a raconté des histoires. Des histoires d’amour, de l’existence, posées sur les notes énergiques de son instrument. Un joli moment.
Julie Innato LE PROGRES

Jenifer aphone
Jenifer avait déjà terminé sa première tournée en bousillant totalement sa voix en ne la protégeant pas suffisamment , pour la deuxième rebelotte mais beaucoup moins, donnant des prestations à la star ac4 lorsqu'elle était invitée une fois catastrophique, rebelotte cette fois pour la 3e tournée actuellement puisqu'elle est en ce moment totalement aphone, victime d'une extinction de voix, Jenifer n'a pas pû se produire en concert le 17 mai dernier au Zénith de Dijon. Le concert devrait etre reporté au 24 mai...


Jenifer, de la sensualité et du panache - Le Mans concert 27 mai
Dès son entrée, hier soir, sur la scène d'Antarès, la lauréate de la Star Ac'1 annonce la couleur en descendant d'une grosse bulle lumineuse. Le ton est donné, le public, aux anges, l'accompagne du regard en l'applaudissant à tout rompre. Pour ce show élégant, la Niçoise déploie la grosse artillerie avec huit musiciens dont deux cuivres à ses côtés et un immense écran géant aux motifs psychédéliques en arrière-plan. Pétillante et sensuelle, la chanteuse démontre qu'elle possède plus d'une corde à son arc. Dotée d'une voix puissante, elle alterne avec panache ses premiers tubes et les extraits de son dernier opus. Au fil du concert, l'artiste se promène avec aisance d'un univers à l'autre. Elle en fait voir de toutes les couleurs aux 2 000 spectateurs présents à coup de rythmes funky, de reggae, de rock, ainsi que de douces balades et des parfums orientaux.
OUEST FRANCE Le mercredi 28 mai 2008

Tournée gratuite d'été
Comme Nolwenn Leroy l'avait fait l'an passé tout l'été, Jenifer fera également une tournée de concerts estivaux gratuits dans divers festivals ou fêtes pour aller à la rencontre de son public et l'élargir...comme à La roche posay 13/6, Berre l'étang le 8/07, Roubaix le 13/07 Valras 12/8 etc...

Concert du 16 Juillet à DRAGUIGNAN, fait la une de VAR MATIN ce 17/7



CONCERT DU 8/8 PORT BARCARES : Jenifer, un prénom aux milliers de fans, en concert
Jenifer au théâtre de verdureQ ui n'a jamais fredonné une chanson de Jenifer ? Un de ses airs rythmés et colorés... auxquels la jeune femme nous a habitués depuis déjà six ans. Jenifer a accepté l'invitation de la station du Barcarès dans le cadre de sa tournée d'été. Ce soir, elle chantera les chansons de son nouvel album " Lunatique" dont les titres phare enchantent les ondes. D'abord, "Tourner ma page" , ensuite, "Comme un hic" , et en ce moment, les radios diffusent aussi le morceau plus rock "Si c'est une île".
Dans les jardins du Lydia, dès 21 h, toutes les générations vont accourir pour assister au concert de l'artiste. Les ados la trouvent "trop belle", les jeunes filles ont l'impression d'avoir grandi avec elle : "J'avais 12 ans quand elle a gagné la Star Ac'et depuis je suis fan", les mamans aiment l'écouter : "Elle chante bien, ces albums sont sympa et les rythmes entraînants" et les garçons sont fans de son joli minois ! Jenifer a su évoluer et gagner un large public, la petite niçoise est un exemple de réussite. Après avoir gagné la première émission de télé-réalité, elle a enchaîné trois albums de styles différents pour lesquels elle a reçu des récompenses (nominations aux Victoires de la Musique, NRJ Music Awards...). Jenifer est aussi une artiste engagée dans la cause humanitaire, notamment auprès des Enfoirés. Décidément, elle a tout bon ! Espérons que le concert de ce soir vienne confirmer les dires de ses fans.
Alexandra Girard MIDI LIBRE 8 AOUT


On a vu le 13 Aout 2008 : Jenifer enflamme La Grande-Motte
Mercredi soir, au théâtre de Verdure de La Grande-Motte, Jenifer s'est produite en concert devant un public venu en nombre pour l'occasion. Plus de deux mille spectateurs assistent au show. Les tribunes sont pleines à craquer et plus de deux cents personnes se sont entassées devant la scène pour approcher au plus près l'artiste de leur coeur.
Jenifer a entamé son show par des morceaux de son dernier album plus intimiste, avec des notes de jazz. L'ambiance, d'abord feutrée, s'est très vite embrasée au rythme des applaudissements des spectateurs.
La chanteuse a repris par la suite les tubes de ses débuts, qui ont fait son succès. Les plus jeunes, fous de joie, se sont mis à chanter et à danser sur leurs chansons préférées. Jenifer, très décontractée et pleine d'énergie, comme à son habitude, harangue le public et lui demande de chanter avec elle. L'ambiance monte encore d'un cran, et l'artiste se permet, le temps d'une chanson, de faire un petit clin d'oeil aux années 70 qu'elle aime tant.
La fin du concert approche et Jenifer s'apprête à quitter la scène du théâtre. Mais le public en veut encore, et sous un tonnerre d'applaudissements, demande à la chanteuse une dernière chanson.
Jenifer, touchée par l'ovation, offre à ses fans dix minutes de bonheur supplémentaire. C'était vraiment une belle soirée...
J. L. MIDI LIBRE Vendredi 15 Aout

Concert à Aix en Provence, le Dimanche 19 Octobre => Articles du journal LA PROVENCE 19 et 20/10/2008



Le site recheche des rédacteurs pour écrire des résumés des émissions françaises "The Voice, Koh Lanta, Nouvelle star, Garde à vous..." et des talent-shows étrangers... Si vous etes interressé laissez un commentaire ou envoyer un mail! Merci d'avance ! On a besoin de vous !!!

Il y a : 5 Commentaires Par : Nico

15ans après Elodie Frege annonce ne pas avoir partagé son gain de star ac 3 avec Michal

Grosse surprise ce 10 octobre 2019, 15ans après sa victoire à STAR ACADEMY 3...

Mario Barravecchia se souvient de Star academy 1 en itw sur France2

« Télé-réalité : quelle vie après ? » était le theme de l émission de FRANCE2...

Magalie Vaé aux auditions de The Voice Kids 6, mais pourquoi donc ? Elle s'explique

Surprise dans le premier épisode de THE VOICE KIDS 6 ce vendredi 23 aout 2019...

Magalie Vaé de retour à la chanson

Disparue depuis des lustres, la gagnante de star academy 5 est de retour en ce...

Michal raconte ce qu'il se passait dans la salle csa de Star ac3

Finaliste de la troisième édition de la Star Academy en 2003 Michal...

Lucie Bernardoni virée d'une pièce de théatre à la dernière minute, pique une colère dans une vidéo «On m'a jeté comme un chien !»

Lucie Bernardoni demi finaliste de star academy 4 a été virée d une piece de...

Invité sur France2 Jean Pascal revient sur sa carrière, vie privée, son futur enfant etc

Ce mardi 16 avril 2019 l émission d après midi de France2 Ça commence aujourd...

Karima Charni se confie sur sa carrière : «Je ne voulais pas faire de la télé à tout prix !»

Ex candidate de star academy 4, et animatrice sur W9, Karima Charni est de...

Olivia Ruiz en tournage pour un téléfilm de FRANCE2

Olivia RUIZ poursuit sa carrière dans le cinéma et la fiction télé. En effet...

Sofia Essaidi nouvelle héroine de la série policière de France 2 : Kepler(s) => Elle en dit plus en itw [MAJ 19/3]

Depuis ce lundi 4 mars Sofia Essaidi est l actrice principale de la nouvelle...


Les commentaires

Bon, le rédacteur n'a pas l'air d'apprécier Jenifer, mais bon le min ce serait d'être objectif et de vérifier ses sources. D'abord voir que Chateauroux et Tarmac c'est la même chose (marrant de voir l'influence des médias) , ensuite qu'elle est allée au concert à Toulon et à Lyon et que là il y avait des critiques positives mais là je vois pas les articles ... ; ça montre bien l'objectivité du site. Une dernière chose, avant d'insister sur les filles de 8 à 12 ans , vérifier d'abord avant de parler comme si vous le saviez vous mêmes ... ; et puis même pas logique car il y a 7 ans , à moins d'être un génie 8-7 ça fait 1 ...
Bon, j'espère que vous allez être plus objectif ...
Posté par : Dom, le 16/03/2008 - 23:54:39
""Les 3 dates de jenifer n'ont pas été annulées selon le taux de ventes, mais pour simple et bonne raison que ces salles ne pouvaient accueillir la structure scénique de la belle... et pour preuve jenifer se trouvait en tête des ventes dans ses régions.
Suite au succés de sa nouvelle tournée des zéniths, soit déjà plus de 100 000 billets vendus... universal et jenifer sont en pour parler d'une tournée estivale... qui aura pour but d'adopter une ambiance plus intimiste...""
Posté par : Dom, le 17/03/2008 - 23:06:05
comment un tourneur PRO peut-il faire une telle gaffe alors ?
Posté par : perle, le 17/03/2008 - 23:51:24
Zénith Jenifer a tourné la page

Plus question de format.
Après sa révolution en 2004, Jenifer apporte aujourd'hui la preuve qu'elle a définitivement tourné la page aux années Star'Acet au listing de chansons présélectionnées. Devant 3 000 fans, hier soir, au Zénith Sud, la star chouchou des mamans et des filles a assuré un concert aux multiples accents musicaux et à la mise en place impeccable. De la soul au rock très sixties, de la pop au ska et au reggae, elle n'en fait qu'à sa tête et profite d'une voix tout terrain, claire, souriante et qui sait se révéler puissante, sans effet de mode ni trait de caractère forcé. Comme la vie qu'elle chante, « tableau où les couleurs se mélangent
à l'eau », elle saute du personnage de chanteuse R'n'B à celui de Betty Boop,
en passant par les allures de James Bond girl de l'époque On ne vit que deux fois. Certes, elle ne déménage pas tout sur scène et s'adapte à son public. Si elle se rêve « femme fugueuse », elle se souvient aussi qu'elle a été « une enfant heureuse ». Si elle veut qu'on la touche... avec des mots, c'est pour la coucher... sur le papier. Pour illustrer son rang de vedette populaire que plus personne ne peut lui contester, Jenifer possède aujourd'hui
un répertoire assez vaste pour construire un très élégant concert coloré, alternant titres en devenir, derniers tubes et méga tubes : Ma révolution, Au soleil ou encore J'attends l'amour... « Je suis belle quand je suis heureuse, ça s'entretient » , confie-t-elle au détour d'une chanson. D'autant plus valable que cela se voit sur elle.
Ch. G.
Photo R. d. H.
http://www.midilibre.com/articles/2008/03/19/20080319-MONTPELLIER-Jenifer-a-tourne-la-page.php5
Posté par : Dom, le 19/03/2008 - 13:32:06
ouai ct tp bien son concert g tp kiffé surtout kan elle a Chantée SI C UNE ILE c ma préféré de son album ^^

kisss jenifer bsx jtd
Posté par : Clairette du 40, le 13/07/2008 - 23:37:13

Ajouter un commentaire :


Pseudo :
Mail :

Message :

 

Code à entrer :