Résumé Danse avec les stars 7 : Un 1er Prime déjà de bon niveau avec ses célébrités
X FACTOR uk EN LIVE



Résumé Danse avec les stars 7 : Un 1er Prime déjà de bon niveau avec ses célébrités

Les dernières news en ligne
Suivez nous sur les réseaux sociaux

News Danse avec les stars

09/10/2018 - 02:55:52

Eliminée du 2e prime de Danse avec les stars, Carla Ginola réagit : «J’ai été très déçue»

Lire la news

L'Agenda des diffusions Vidéos en direct sur le site
A suivre prochainement en streaming Live vidéo
* Americas got talent : le mardi à 2h
* World of dance : le mardi à 4h



---------------------------------------------------------------------
On recherche des rédacteurs pour rédiger des news sur toute l'actu et résumer des émissions ... sur Moundir et les apprentis aventuriers, les anges 10......
Les derniers résumés en ligne

● 14/10 : Danse avec les stars 9 : PRIME 3 Quand la prod cherche les larmes en soirée love....

● 09/10 : Révolution, le nouveau talent show de danse du Quebec , cherche sa révolution : EPISODE 3

● 08/10 : X FACTOR UK 15, 2018 : Episode 12 La maison des juges des filles !

● 07/10 : X FACTOR UK 15, 2018 : Episode 11 La fin des du défi à 6 chaises désigne le top 24

● 07/10 : Danse avec les stars 9 : Un 2e prime Interminable pour le défi des juges

● 07/10 : THE VOICE USA 15 : Les coachs balancent leurs affaires sur scènes aux 4e auditions

● 04/10 : Dancing with the stars 2018, S27, SEMAINE 2 : Spéciales Las Vegas et New York

Le CLIP ou LIVE du Jour


Ycare (Nouvelle star) : Adieu je t'aime, LIVE à TPMP


07/10/2018

Voir la vidéo


Les autres Clips ou Live

Commentez en direct la realtv

Sur Twitter





Résumé PRIME de Danse avec les stars

tf1






Samedi 15 octobre 2016 => Danse avec les stars 7 : Un 1er Prime déjà de bon niveau avec ses célébrités
Programme de l'émission : Résumé, caps et Vidéos des prestations : Les changements de cette saison, le casting des 11 célébrités , les prestations des 11 candidats, portraits, notes, aucune élimination, l'after , analyse debrieff
Si l’an passé l’ouverture de la nouvelle saison s’effectuait en un plan séquence très réussi nous amenant d’une limousine flamboyante jusqu’au plateau de TF1, pour cette saison la 1ère chaine de France a choisi la Tour Eiffel pour nous exposer les 1ers candidats tournés vers les étoiles. La conjonction avec des centaines de petites lumières blanches brandies par le public du studio 217 était parfaite et d’entrée, nous savions que la production de ce show serait une nouvelle fois au top tant il y a de travail en amont pour nous éblouir, nous les blasés de la petite lucarne. Danse avec les Stars est le programme le plus visuel de nos chaines, il ne faudrait pas plus en 2017 que précédemment qu’il puisse faillir à sa réputation. C’est aussi pour cela qu’on le regarde après tout. Le décor est resté le même sauf en redroom où celui ci a été légèrement amélioré


Après une pluie de critiques déversées en 2016 par les observateurs médiatiques mais pas que, les responsables du recrutement s’étaient vantés pour cette saison d’avoir fait un gros effort quant au casting pour tenter de relancer la machine un peu grippée audimatiquement.











Et la première partie pour nous démontrer cela était une personnalité emblématique et connue en effet de millions de nos compatriotes, Sylvie Tellier, la Madame « Miss France « depuis l’éloignement de Geneviève de Fontenay du Comité que l'on sait.

Sylvie Tellier & Christophe Licata
Si l’image de la première des concurrentes est sans nul doute un peu froide auprès du grand public, sa prestation aura eu pour effet de nous prouver qu’elle pouvait se lâcher de façon surprenante. C’est sur un cha-cha qu’on la vit s’élancer au son d’une musique d’une authentique « caliente-girl », Jeniffer Lopez. La perception un peu stricte qu’on pouvait avoir de Sylvie Tellier a été largement écornée tant elle se libéra pour nous délivrer une performance déjà convaincante. Aidée pour cela par un Christophe Licata en pleine capacité. Généreux était aux anges de ce « départ sublissime « et Fauve souligne la « rapidité incroyable » des enchainements en dépit d’un manque d’expérience. Et même si les 2 autres ont pu mettre le doigt sur des petits défauts, tout le monde s’accorda pour la féliciter. La 7ème saison de DALS avait parfaitement démarré.


LES NOTES : Fauve 08/10 et les 3 autres 07/10



Laurent Maistret & Denitsa Ikonomova
Laurent Maistret comme on s’y attendait sera bien le monsieur « poitrail tous pectoraux dehors » cette saison 7. Car dès le 1er prime, il arbora une plastique musculaire impeccable que rehaussaient une pluie de paillettes scintillantes sur lesquelles la maquilleuse n’avait pas lésiné. Une visite surprise lors de ses répétitions de Denis Brogniart qui l’a si bien connu sur Koh Lanta dont Laurent est issu nous permit de situer l’un des castés les moins célèbres du lot.

Sur le papier, on ne sait trop si le fait de le faire danser avec la dernière double gagnante du programme Denitsa Ikonomova est un cadeau empoisonné ou pas. Sûr que ça pourrait tout de même être un handicap. Sur une samba au son du tube de Major Lazer, le candidat a crevé l’écran sans doute plus pour son physique impressionnant que pour sa danse, même si celle-ci était à mes yeux largement réussie. De plus, ce fût le plus tableau scénique de toute la soirée agrémentée par quelques danseuses d’appoint et une pluie de sable d’or.

Chris Marques évoqua le côté « animal » fort justement, Pietra souligna ses qualités de porteur ( et pour cause vu la stature ), seule Fauve mit en avant un côté « scolaire « dans l’exécution. La comparaison avec Tarzan faîte par Généreux était on ne peut plus juste. En tous cas, le charisme de Laurent Maistret est assez formidable pour qu’on puisse affirmer déjà qu’il ira loin, loin dans le concours. Denitsa ou pas.
LES NOTES : Fauve & Pietra 08/10, Généreux & Marques : 07/10



Valérie Damidot & Christian Millette
C’était au tour de l’une des figures les plus populaires du petit écran Valérie Damidot qui compte peut-être en secret sur DALS afin de se retrouver une place de choix dans les programmes de TF1. Qui sait. Après tout, Rayane Bensetti le gagnant de la saison 5 est l’acteur principal d’un téléfilm diffusée cette semaine par la chaine. Ca sert aussi à cela, DALS.

Dans une robe bleue vaporeuse, Valérie effectua sa prestation sur un quick-step sur lequel on devinait au maximum de ses capacités en terme de vitesse de réalisation. Le souci selon moi c’est qu’elle semblait plus s’y amuser que danser tant elle se montra étonnamment hilare et enthousiaste, en complète décontraction ce qui est plutôt rare sur un 1er prime. Ou un prime tout court. Le sourire jusqu’aux oreilles avec une joie communicative emporta l’adhésion du public présent. Là encore, un vrai travail de la production sur le visuel du numéro avait lancé l’ex reine de la déco à la truelle sur le parquet.

Son compagnon de danse Christian Millette ne s’ennuiera pas à coup sûr tant que Madame Damidot restera là. Voilà au moins une apprentie danseuse « positive ». Ce que ne manqua pas de souligner Chris Marques quand Généreux voyait en elle « la reine du mambo «. Non, « elle ne s’était pas emmêlée les pinceaux », la Damidot.
LES NOTES : Fauve & Pietra 07/10 Généreux 06/10 Marques 05/10



Karine Ferri & Yann-Alrick Mortreuil
D’avoir chronologiquement placée Karine Ferri après la pétillante Valérie quant à l’ordre de passage n’aura pas été un cadeau pour elle; car si le relâchement de la décoratrice de TV était patent, le stress viscéral de l’animatrice de TF1 était lui pleinement flagrant. Elle a dansé en donnant une impression d’être sous une tension permanente un brin dommageable sur l’impression laissée qui aurait pu être bien meilleure. Car Karine est loin d’être mauvaise. Il faut juste qu’elle respire et qu’elle se dise qu’elle ne joue là ni sa carrière – qui n’est pas en perdition – et encore moins sa vie. On aurait pu le croire !

Sur un cha-cha guidé par le tonique Yann-Alrick Mortreuil, elle parvint cependant à nous montrer beaucoup de sensualité et sûrement aussi un potentiel global en dépit de ce qui précède. Ce fût parfois approximativement acrobatique mais on peut penser qu’elle peut là tirer son épingle du jeu si elle arrive à surmonter sa peur.
Forcément, les juges remarquèrent cela et lui en firent part. Selon Généreux non avare de jeux de mots préparés, on s’en doute, avant que l’émission ne commence « Karine Ferri pourrait bien devenir féérique ». Et quand il souligna que la candidate lui avait paru « chaude », Sandrine Quétier sembla comme gênée de la remarque. Fauve mit un doigt sur l’énergie déployée et Pietra en bonne conseillère lui indiqua de « penser à son fils » avant de monter sur la piste pour lâcher des nerfs tendus comme le fil d’un arc olympique rajouterais-je à cela.

LES NOTES : Fauve & Pietra 07/10 Généreux : 05/10 Marques 06/10







Artus & Marie Denigot
Le jeune humoriste Artus s’élança sur un quick-step avec une nouvelle recrue parmi les danseurs pros, la jolie Marie Denigot. Il apparut déguisé en ours en peluche dans un décor une nouvelle fois très bien pensé.

Sur les Limites de Julien Doré, il en montra sûrement bien moins – de limites - qu’on ne pouvait le craindre. Tout au contraire, il fût très à l’aise, très joueur, très interprète de sa danse et réalisa ainsi une fort jolie prestation qui ne pouvait que plaire. Car amusante aussi, avec un bon zeste de second degré. Il pourrait être cet Artus la bonne surprise de cette saison 7 en se faisant éliminer plus tardivement qu’on aurait pu le croire sur le papier. A vérifier par la suite.
Pietra l’avait « adoré «, Marques était séduit par l’énergie dégagée et Généreux ne craignit par le paradoxe en remarquant la « légèreté « d’Artus. Mais ce n’était pas faux. Et le « coup de cœur » revint à Fauve Hautot. De quoi être enthousiaste.


LES NOTES : Fauve & Pietra 08/10 Généreux 06/10 Marques 07/10



Camille Lou & Grégoire Lyonnet
Après ses déboires supposés avec la production lors de la saison 5 ( accompagné de Nathalie Pechalat ) et une année « sabbatique «, Grégoire Lyonnet revient danser pour notre plus grand plaisir tant il est bon et aussi un excellent chorégraphe pour DALS.

Encore une fois, sa choré sur Purple Rain de Prince avait de quoi nous ravir d’autant plus que sa partenaire Camille Lou issue des spectacles musicaux à la française fût convaincante. Très convaincante même quand elle avait pourtant prétendu dans la presse avoir un niveau inexistant en danse. Pour ma part, je serais déjà aux anges d’avoir « ce niveau-là «. Car ce fût très très réussi grâce à une performance tout en souplesse et très sensuelle, avec tout comme Artus des qualités d’interprétation fortes et indéniables. On peut affirmer d’ores et déjà qu’elle pourrait se trouver dans le carré final. Elle en a indubitablement le potentiel. Marques se demanda même où elle se situerait en fin de saison après une prestation pareille. Généreux plaça un « plus c’est long, plus c’est bon « en parlant de la longueur des bras de la candidate et même si les jurées féminines lui parlèrent de problèmes techniques relatifs aux « pieds », Pietra avait aussi vu ce « gros potentiel ».


LES NOTES : Fauve & Pietra & Marques 08/10 Généreux 07/10



Olivier Minne & Katrina Patchett

Katrina Patchett a du rejoindre Olivier Minne, le roi du « Fort Boyard », à Los Angeles où il vit pour le rencontrer. Ce que nous montra la vidéo de présentation. Une blessure inopinée l’a contraint en cours de route à changer de danse pour passer d’une rumba à un fox-trot, moins traumatisant. Est-ce l’effet de ses ennuis corporels mais il faut bien avouer qu’après tout un lot de bonnes ou très bonnes prestations, la sienne parut bien pauvre et faible techniquement sur un air de U2. Il semblait comme figé un peu comme Fabienne Carat lors de la saison 6 et ce n’est franchement pas un compliment. Je dois dire que blessure ou pas, je suis assez déçu car j’attendais beaucoup de cet animateur dont je ne ressens pas des capacités en danse ébouriffantes. Il pourrait être éliminé du jeu plus vite que prévu selon mes yeux ( avis non partagé par les juges à la vue des notes ).

Cela étant dit, il était ému à la fin de sa prestation, sans doute soulagé aussi. Généreux mit le doigt à bon escient sur un manque de souplesse apparent, Fauve l’avait trouvé « très classe « et Pietra avait vu de bien « jolies choses » ( ah ? ). Marques était heureusement là pour souligner le fait qu’on n’avait pas vu techniquement grand-chose. Et pourtant, il lui colla un étonnant 07/10.

LES NOTES : Fauve & Pietra & Marques 07/10 Généreux 06/10


Caroline Receveur & Maxime Dereymez

Pour ceux qui l’ignoreraient, Caroline Receveur est une bloggeuse qu’on annonce connue dans le milieu de la mode et l’on sait par ailleurs que sa première passion fût la danse pratiquée durant 10 ans. Mais elle est surtout connue pour etre candidate de secret story 2. Etant avec Maxime Dereymez, le danseur pro le plus star de tous, on pouvait s’attendre à un très joli résultat dès le prime 1.

Si les jurés se montrèrent très peu critiques sur son tango délivré au son du tubesque « I kissed the girl «, j’ai trouvé pour ma part un manque de caractère dans une danse qui en exige tant. A mes yeux, Caroline n’avait pas crevé l’écran comme elle aurait pu le faire, sans doute encore sur la retenue. La dame dispose pourtant d’atouts physiques indéniables et portée par Dereymez, elle pourrait bien évidemment aller loin dans le programme… et ce serait davantage justifié que la jeune Enjoy Phoenix aussi bloggeuse de son état vue l’an passé. Et si Phoenix parvint jusqu’à la DF, Receveur a les cartes en mains pour pouvoir le faire.
Pietra souligna une « élégance naturelle », Généreux ressortit ses « patates chaudes » à tel point la performance avait émoustillé ses sens et Fauve aimerait voir plus de « félinité « dans les semaines à venir. En gros, ils étaient tous convaincus.
LES NOTES : Fauve & Généreux & Marques 08/10 Pietra 09/10











Kamel& Emmanuelle Berne

Et maintenant un magicien à la très relative notoriété car mis à part sa présence sur Le Grand Journal version Denisot ( ça date ), je ne suis pas sûr l’avoir revu quelque part. Partant avec cet handicap, il se devait donc nous montrer des facilités en danse de salon évidentes à l’œil nu. Emmanuelle Berne indiqua lors du magnéto à quel point il était travailleur, perfectionniste et je me rappela dès lors du 1er prime de la saison 6 quand Denitsa avait relevé cette qualité chez Loic Nottet. Lequel fit ensuite la carrière Dalsienne que l’on sait. Bon, on peut affirmer sans risque de perdre sa tête qu’il y a à peu près autant de chance que le magicien remporte cette saison 7 que de voir la papauté transférée à Matignon. Certes, ce n’était pas affreux mais pas de quoi renverser la table non plus en dépit du choix de l’incontournable Amir avec son « J’ai cherché » qui nous poursuit donc jusqu’au plancher du show onéreux de TF1.

Le jeu de mots était comme écrit d’avance mais il eut droit quant au jury à « J’ai cherché mais j’ai pas trouvé « au point même de ne pas évoquer un étonnant tour de magie à la fin de la danse quan Emmnuelle Berne lévita dans les airs avant de disparaître. On peut être raide sur la piste mais accomplir des merveilles dans l’espace.
Marques indiqua que ce cha-cha n’était pas « au niveau » et même « une mini catastrophe » ( ce qui sembla consterner le perfectionniste ), Pietra parla de la technique « à travailler » et ce n’est pas « l’énergie « ou le coté « attachant « vu par les 2 autres qui pouvait sauver son affaire.


LES NOTES : Fauve & Pietra 06/10 Généreux 05/10 Marques 04/10


Julien Lepers & Silvia Notargiacomo
Julien Lepers est sans nul doute l’attraction numéro 1 de cette 7ème saison de DALS pas pour ses qualités de danseur qu’on devinait transparentes mais pour sa réelle notoriété auprès du grand public, de celui qui privilégie dans ce concept les noms ronflants à la performance artistique.
Sur un cha-cha ( un de plus ) au son de Justin Timberlake, l’ex animateur vedette voire star de « Questions pour un Champion « semblait davantage à une fête organisée par une MJC d’un village français méconnu plutôt qu’à un prime-time de choix où la danse n’est pas un élément superfétatoire et insignifiant.

Comme on pouvait s’y attendre, Julien Lepers dans DALS, c’était la même blague que Thierry Samitier en saison 6, la légitimité issue de sa notoriété en sus. Mis à part son télespectorat qui le regrette à l’antenne et qui pourrait le soutenir, on imaginerait aisément le voir sortir dès le prime 2. Car ce soir, il n’y avait pas d’élimination mais les notes s’additionneront à celles du samedi 22 octobre, cela va de soi.
Fauve était ravie par tant de « bonne humeur » ( encore heureux ) quand Généreux eut la décence de remarquer la catastrophe technique ( il est exact qu’il n’y avait pas de danse ). Et ce n’est pas « l’enthousiasme » loué par Pietra ou l’ambivalence des sentiments suscités chez Chris Marques ( il aurait bien aimé aimer mais ce n’était franchement pas raisonnable ) qui pouvait y changer qqch quant à la note globale.
LES NOTES : Fauve & Généreux 05/10 Pietra 06/10 Marques 05/10


Florent Mothe & Candice Pascal
Esthétiquement, ce duo là est le plus beau du casting 2016. Il va infiniment bien ensemble, leur « brunitude » y étant aussi pour qqch. On a envie de les voir danser. De les admirer même. Et ceux avant même qu’ils ne se soient élancés sur le parquet de La Plaine St Denis. C’est sur une rumba que leur danse fût exécutée et si Florent Mothe s’y montra appliqué, je ne fûs pas autant ébloui qu’escompté. Comme un peu resté sur ma faim. Mais comme je le pensais, je vois en ce concurrent l’Olivier Dion de la saison ( finaliste l’an passé ) avec une marge de progression incontestable et qui sera éprouvée. Car on sent le travailleur qui veut bien faire même si pour moi et pour le moment, ses limites techniques ( comme le manque de souplesse ) étaient encore trop fortes pour que je puisse crier au génie. Je fus donc d’autant plus surpris des commentaires laudatifs de la part du jury et des notes obtenues trop enthousiastes à mon goût.

Pietra indiqua que Florent avait tout d’un danseur « racé et élégant », Généreux fût comme parfois hystérique et Marques eut lui la bonne idée de revenir sur terre en se montrant sceptique puisque selon lui, il n’y avait pas là une rumba. La bienveillante Fauve était elle conquise.
LES NOTES : Fauve & Pietra 09/10 Généreux 08/10 Marques 05/10



Pour conclure, on remarquera que désormais le logo « en direct » n’est plus affiché ce qui vaut déjà les remarques absurdes de certains internautes qui croient l’émission désormais enregistrée, donc montée et ainsi « moins intéressante » voire comme je l’ai lu « plus intéressante ». Il s’agit seulement d’un léger différé justifié par le risque d’attentats. Pas rassurant pour le public du studio 217 cela dit. Et j’ai pour ma part trouvé une abondance un brin fastidieuse de coupures pubs d’autant plus visibles qu’elles étaient cette année curieusement placées jusqu’à interrompre en plein milieu l’énoncé des notes. C’est dire si TF1 a besoin de rentrées publicitaires pour rentabiliser ce programme estimé à 900.000 euros par prime-time. Plus cher que The Voice. Et c’est normal quand on voit le formidable travail de production effectué sur ce show, le plus beau de la TV en France à n’en point douter.
Le casting tient la route, il y a moins de « stars » en devenir comme en 2016 et des élèves s’annoncent prometteurs. Pour ma part, ma prestation préférée du prime 1 fût celle de Camille Lou. On devrait la voir plusieurs semaines, voire jusqu’au bout.
GILLES Hébert


Le prime prendra fin à 23h28, l'after enchainera de 23h34 à 00h08 mais sera moins bon que les autres années , et chose désagréable Sandrine et Laurent Ournac seront toujours séparés, chacun dans leur coin, idem pour les candidats, une partie en plateau, l'autre red room faisant perdre la bonne ambiance conviviale des années passées

















Pour lire les vidéos dailymotion, si elle indique 'contenu privé', cliquez sur la barre de navigation en bas de la vidéo

● 14/10 : Danse avec les stars 9 : PRIME 3 Quand la prod cherche les larmes en soirée love....

● 09/10 : Révolution, le nouveau talent show de danse du Quebec , cherche sa révolution : EPISODE 3

● 07/10 : Danse avec les stars 9 : Un 2e prime Interminable pour le défi des juges

● 04/10 : Dancing with the stars 2018, S27, SEMAINE 2 : Spéciales Las Vegas et New York

● 03/10 : Révolution, le talent show de danse du Quebec : EPISODE 2 Les auditions s'enchainent devant Jean Marc Généreux



Ce résumé a 0 commentaires :


Ajouter un commentaire :


Pseudo :
Mail :

Message :

 

Code à entrer :



Pour offrir un meilleur contenu, le site a un besoin rapide de rédacteurs pour écrire des news ou (et des) résumés sur THE VOICE, Nouvelle star, Koh Lanta, Garde à vous. Et particulièrement pour le suivi des émissions étrangères : américaines et allemandes : The Voice usa, x factor (différents pays) etc .
On recherche aussi des rédacteurs occasionnels ou spécifique c\'est à dire sur un sujet précis comme par exemple un candidat de real tv (votre préféré...). Si vous etes interressé laissez un commentaire ou envoyer un mail ou un mp par le forum ! Merci d\'avance ! On a besoin de vous !!!