AGT LE MARDI SOIR



La revue de presse de THE VOICE 2012 [MAJ 3/4]

Les dernières news en ligne
Suivez nous sur les réseaux sociaux

Le dernier Résumé de The Voice

Jeudi 6 Juin 2019

THE VOICE 8 Une FINALE catastrophique de faible niveau, sans stars et une gagnante surprise

Lire le résumé

L'Agenda des diffusions Vidéos en direct sur le site
A suivre prochainement en streaming Live vidéo
Britains got talent: Le samedi 21h
Americas got talent les mardi à 2h
SONGLAND le Mardi à 4h

---------------------------------------------------------------------
On recherche des rédacteurs pour rédiger des news sur toute l'actu et résumer des émissions ... sur THE VOICE, Les marseillais, the voice à l'étranger, Koh Lanta, Les Anges 11.....
Les derniers résumés en ligne

● 22/06 : Koh lanta la guerre des chefs : Le debrieff de l'EPISODE 14 FINALE avec une gagnante

● 21/06 : America's got talent 2019 : EPISODE 3 & 4 des auditions et golden buzzer déclanchés

● 09/06 : America's got talent 2019 : EPISODE 2 : Du grand danger , de la magie, du chant, du visuel

● 07/06 : THE VOICE 8 Une FINALE catastrophique de faible niveau, sans stars et une gagnante surprise

● 03/06 : Britain's got talent 13, 2019 - LA FINALE avec 11 talents et un sénior qui l'emporte

● 02/06 : THE VOICE 8 PRIME 3 : Une 1/2 Finale au niveau bien bas qui part à la défaite direct

● 01/06 : Koh lanta la guerre des chefs : Le debrieff de l'EPISODE 12 : Un champion viré, 2 éliminations et 2 finalistes

Le CLIP ou LIVE du Jour


Jenifer & Garou : I'm Still ... Standing; LIVE à La fête de la musique 2019


24/06/2019

Voir la vidéo


Les autres Clips ou Live

Commentez en direct la realtv

Sur Twitter




News The Voice







03/04/2011 - 02:33:39
La revue de presse de THE VOICE 2012 [MAJ 3/4]
Toute la revue de presse de l'émission de télé crochet de l'hiver 2012, THE VOICE diffusée sur TF1 avec la présentation de l'émission, des interviews, des résumés d'épisodes etc...

Nice Matin et Tele Grandes chaines : JANVIER 2012


THE VOICE sur la voix du succès : TV MAG Février 2012


« The Voice » va vous en mettre plein les oreilles
En lançant son télé-crochet événement, ce soir à 20h45, la chaîne veut faire oublier la « Star Academy ». Bonne nouvelle, elle a tout pour y arriver.
Quand Dove Attia fermait les yeux dans « Nouvelle Star » pour « mieux entendre » les candidats, les autres jurés se moquaient gentiment de lui. Qui aurait pensé que cette même idée, auditionner quelqu’un sans le regarder, donnerait naissance au programme événement qui a démodé tous les autres télé-crochets dans le monde? Née aux Pays-Bas en 2010 et déjà adaptée dans une vingtaine de pays, « The Voice » débarque ce soir à 20h45 sur TF1.
Sous la houlette de Nikos Aliagas, cent trente candidats n’auront que leur organe vocal pour charmer Florent Pagny, Garou, Jenifer et Louis Bertignac, qui les écouteront en leur tournant le dos. Le coup d’envoi de trois mois de compétition, avec une promesse : tourner la page « Star Academy ».

1 Faire oublier la « Star Ac »…
Elle était officiellement « au repos » depuis décembre 2008. Le sommeil de la « Star Academy » sera finalement éternel. Avec « The Voice », la chaîne lance un télé-crochet à la fois plus basique et plus moderne que la vie de château à Dammarie-les-Lys. Fini les batailles de polochon dans les dortoirs et les chanteurs recrutés pour amuser la galerie. Bien sûr, dans « The Voice », on retrouve Nikos et Jenifer, symboles de l’ère « Star Ac ». Mais si ce nouveau télé-crochet souhaite reprendre un flambeau, c’est plutôt celui de… « Nouvelle Star ». En réconciliant le populaire et le branché, avec de vrais bons candidats sur scène et un jury culte dont on guette les saillies mordantes.

2 … chercher des coachs…
En débauchant Christina Aguilera ou Cee Lo Green du duo Gnarls Barkley, la version américaine du programme l’a joué haut de gamme. Malgré l’image qualitative de l’émission à l’étranger et un cachet compris entre 300 000 € et 500 000 €, les vedettes ne se sont pas bousculées au portillon. Zazie, Patrick Bruel, Mika, Ben l’Oncle Soul, Laurent Voulzy, Jean-Louis Aubert, Céline Dion, Marc Lavoine ont tous dit non.
Refusant soit pour des incompatibilités d’emploi du temps, soit pour des problèmes d’image. Les contacts avec le rappeur Kool Shen et l’Ecossaise Sharleen Spiteri, chanteuse de Texas, ont capoté aussi. Le choix final de Garou, Florent Pagny, Jenifer et Louis Bertignac, moins « branché » que les castings américains ou anglais, allait-il être suffisant?

3 … et gagner son pari.
Les téléspectateurs s’en rendront compte dès ce soir, lorsque les coachs lanceront l’émission par une reprise rugueuse du « Rolling in the Deep » d’Adele : « The Voice » en a sous le pied. La mayonnaise a très vite pris entre les quatre jurés. Avec, face à eux, des « talents » bluffants. Disciples de Bonnie Tyler, Tina Turner ou Stevie Wonder, adolescentes à la voix rauque et quadragénaires au timbre d’enfant, l’émission surprend en permanence. Le pari de l’image est gagné. Reste celui de l’audience.
Le Parisien Charlotte Moreau | Publié le 25.02.2012

TELE 7 JOURS Février 2012



Ah-Ly, première révélation de «The Voice »
On vous avait prévenus que Jenifer allait être une sérieuse cliente dans le jury de «The Voice». Si elle ne mène pas la course dans la constitution de son équipe, avec trois candidats décrochés contre cinq pour Garou, trois chez Louis Bertignac et deux côté Florent Pagny, la gagnante de la première « Star Academy » peut se targuer de n’avoir aucun déchet dans sa sélection avec la voix cassée de Lina, le swing irrésistible de Thomas et surtout l’incroyable timbre rocailleux d’Ah-Ly, candidate que TF1 avait dévoilée sur le Net cette semaine pour faire le buzz autour de l’émission et à qui l’on ne saurait légitimement imaginer autre chose qu’un long parcours dans le programme.

La barre est placée très haut
Chez les autres coachs, on a en revanche remarqué trois ou quatre profils un peu plus dispensables, dont on peut prédire, vu le niveau général de la compétition, qu’ils ne feront pas de vieux os. C’est le premier effet « The Voice » : placer la barre si haut qu’on habitue le téléspectateur à être exigeant dès le premier prime. Et à avoir de gros regrets, comme l’élimination de Miranda, à la voix tour à tour douce et voilée, et qu’un petit retard à l’allumage sur « Someone Like You » d’Adele a privée de place au second tour.
Jenifer s’en est littéralement mordu les doigts en découvrant son look punk sur visage d’ange. « Si j’avais su que vous étiez aussi jolie, j’aurais appuyé, a renchéri Louis Bertignac. Mais c’est The Voice, pas The Face. » Et c’est toute la géniale cruauté de l’émission.
Le Parisien CHARLOTTE MOREAU | Publié le 26.02.2012


Candidat de l'épisode 1 Patrice sera-t-il "The Voice" ?
Après deux albums, de nombreux passages à la télévision et quelques déceptions, cet habitant de Bouc-Bel-Air de 37 ans Patrice Carmona espère beaucoup de son passage sur TF1, le 25 février dernier

C'est l'histoire d'un gars. Un minot des quartiers nord de Marseille qui rêve de lumière. Escalader les montagnes à la force de sa voix, Patrice Carmona sait faire. Mais une fois au sommet, dégringole aussitôt, comme une pierre instable. C'est pas le talent qui manque... Foutue poisse.
"Voilà, c'est ici que je vis désormais avec ma femme, déclare-t-il dans un grand sourire. On se sent terriblement bien ici. Bien sûr, je suis heureux d'être marseillais, j'adore ma ville natale mais aujourd'hui, c'est ici que j'ai envie de vivre, entre la ville et la campagne ; chanter, aller à la pêche, encore chanter, aller aux champignons..." Chanter... Patrice a 18 ans lorsqu'il choisit cette voie. "Il y a eu cette fête de la musique à Vidauban où j'étais pompier. Premier contact avec le public et incapable depuis, de m'enlever ça de la tête."
Le jeune homme quitte le village et revient à Marseille où il est livreur de peinture et intègre l'école Espace Mélodie. "J'y ai appris à respirer et à maîtriser ma voix... J'y suis resté un an." Quatre ans plus tard, l'école rappelle les anciens élèves pour assurer la première partie d'un concert de Gérard Lenorman. Ce soir-là, commence le reste de sa vie. Patrice est repéré.

Patrice est Ramsès dans "Les dix commandements"
Le chanteur pompier livreur a 22 ans. Il est désormais agent de sécurité sur les quais. On lui parle d'un casting pour la doublure de Ramsès dans la comédie musicale "Les dix commandements". "Je me présente et je suis sélectionné. À chaque fois qu'Ahmed ne peut pas jouer, j'assure le rôle. Sinon, je chante dans le choeur."
Il collabore dans le même temps avec Patrick Fiori devenu son ami et travaille avec lui les chansons de son album "Si on chantait plus fort", dont certaines seront arrangées par Jean-Jacques Goldman. Puis une nouvelle équipe de la comédie musicale se forme, Ahmed n'est plus de la partie, Patrice espère récupérer le rôle. Au lieu de cela, on lui propose à nouveau la doublure. Il refuse. "J'ai tout de même passé des moments agréables, j'ai croisé des artistes prestigieux, Johnny, Depardieu, Zazie, Carole Bouquet, c'était génial. Mais j'étais au second plan." Patrice revient à Marseille et s'inscrit au RMI.

Il est Lancelot dans "Graal"...
En 2005, c'est reparti. "Catherine Lara cherche un Lancelot pour la comédie musicale Graal. À ce moment-là, je sors d'une période de galère, une longue traversée du désert et voilà, je suis choisi. On enregistre deux clips qui passent en boucle sur TF1. La première fois que j'y ai vu ma tête, j'ai été choqué. C'est très violent, on ne s'y attend pas. L'album sort et devient très vite disque d'or avec 150 à 200 000 ventes."
On attend le spectacle qui, inévitablement, va donner un nom à Patrice... Cela ne se fera jamais. "La fusion entre Sony et BMG se dessine, des dizaines de licenciement, problèmes de financements... Je rentre bredouille à Marseille, encore une fois."

Et peut-être "The Voice"
Bredouille, pas tout à fait. Car cette fois, finis les boulots alimentaires, Patrice intègre Kontrast orchestra, dont il deviendra leader. "On joue partout dans la région, devant des milliers de personnes. Je suis enfin intermittent du spectacle, j'ai un statut social, une vie que j'adore..." Alors quand on le pousse à se présenter au casting de The Voice, c'est presque à reculons qu'il le fait. "Toutefois, le concept m'interpelle. Je me dis, d'instinct, que si ça doit décoller, c'est là..."
Ce samedi 25 février, 9,2 millions de téléspectateurs regardent l'émission. Dans le jury, Garou, Jenifer, Louis Bertignac et Florent Pagny lui tournent le dos. Le concept veut qu'ils ne jugent que la voix des candidats sans l'influence de la présence scénique. Patrice a choisi de chanter "You rise me up". "On avait le choix entre 100 titres. Je voulais quelque chose qui donne à entendre le côté lyrique de ma voix, je pensais que ce serait la meilleure carte à jouer".

Puis il se met à chanter... Cette voix lui aurait permis sans problème une carrière lyrique, en effet. Mais elle est surtout puissante, touchante, cassée, précise. Il suffirait qu'un seul des membres du jury appuie sur le buzzer, pour que le Boucain soit sélectionné. Le public crie, Jenifer se mord les lèvres, Bertignac ferme les yeux, Garou a la main qui tremble. La chanson monte d'un ton, Patrice atteint les aigus dans une justesse parfaite, et c'est l'euphorie sur le plateau, Bertignac succombe... Jenifer suit. "Je pensais que ma voix toucherait davantage Florent Pagny ou bien Garou, raconte Patrice. Ce sont les deux qui n'ont pas buzzé. Franchement, je ne voyais pas Bertignac me sélectionner mais j'ai senti qu'il avait été ému et sincère dans son choix." C'est lui que Patrice choisit pour assurer le coaching dans une prochaine étape de l'émission, peut-être celle qui lui permettra d'atteindre le sommet... et d'y rester.
Nadia TIGHIDET LA PROVENCE 3 MARS 2012


Même le jury gagne à « The Voice »
Le télé-crochet de TF1 revient ce soir après son énorme audience samedi dernier. Un triomphe qui profite aussi à ses jurés, Garou, Louis Bertignac, Jenifer et Florent Pagny.

C’est l’effet « The Voice ». Alors que le nouveau télé-crochet de TF1 revient en deuxième semaine ce soir à 20h45, après un démarrage fracassant samedi dernier avec plus de 9 millions de téléspectateurs, certains pensent déjà à la suite. A commencer par les quatre jurés, Jenifer, Garou, Florent Pagny et Louis Bertignac, qui pourraient surfer sur le succès de l’émission.

Garou courtisé. Le Québécois illumine le jury de son enthousiasme, sa sympathie et son sourire. Un état d’esprit qui a donné des idées à certaines maisons de disques. Selon nos informations, le label Mercury, filiale d’Universal, qui produira le ou la gagnante de « The Voice » et TF1 Musique se verraient bien signer le Bossu de « Notre-Dame » pour un nouvel enregistrement. Une aubaine pour Garou qui est en fin de contrat chez Sony, sa maison de disque historique, après des albums aux ventes très décevantes. Le carton de « The Voice » lui assurera-t-il un carton discographique? Peut-être… ou peut-être pas.

Ils peuvent créer un précédent. Jusqu’ici, aucun juré de télé-crochet en France n’a retiré de bénéfice commercial de sa médiatisation. Même ceux dont la popularité a été très forte, comme Marianne James ou Sinclair. Leurs albums sortis dans la foulée de « Nouvelle Star » n’ont pas rencontré le succès, à peine vendus à quelques milliers d’exemplaires. Les cotes d’amour télévisuelle et artistique restent totalement dissociées… pour l’heure en tout cas.

Un quatuor de « bons clients ». Un bénéfice en termes d’image, voilà ce que peuvent raisonnablement espérer les jurés. Encore faut-il être bon dans l’exercice : le contrat est déjà rempli dans « The Voice », alors que le quatuor n’était pas du premier choix sur le papier. Mais outre la luminosité de Garou, les téléspectateurs découvrent une Jenifer espiègle, un Pagny sagace et un Louis Bertignac canaille. Henry Padovani ne pouvait pas en dire autant dans « X-Factor » l’an dernier sur M 6. Et sa faible notoriété n’y était pour rien car pour peu que l’on impose un ton, une singularité, on peut toujours gagner sa légitimité, comme André Manoukian dans « Nouvelle Star », inconnu du grand public avant l’émission. Non, c’est bien par manque de bagou et d’inspiration que l’ex-guitariste de Police a raté la marche de « X-Factor », comme, dans une moindre mesure, Christophe Willem.

L’alchimie, une inconnue pour la production. La complicité entre les coachs, c’était la grande inconnue de l’émission. La mayonnaise allait-elle prendre? « On n’a jamais de certitude que l’alchimie fonctionne, on ne pouvait qu’espérer, admet Thierry Lachkar, patron de Shine, la société de production de The Voice. Pour MasterChef, sur lequel nous travaillons aussi, on avait pu faire des essais pour tester nos chefs ensemble. Ce qui est évidemment impossible avec des stars de la chanson. » Le quatuor ne partait pas totalement de zéro, certains se connaissaient déjà. Et à la veille du premier jour de tournage, la production a organisé un dîner. « On les a réunis pour les briefer sur l’émission, puis on les a laissés passer la soirée tous les quatre, sourit Thierry Lachkar. Pour que ça prenne, il ne fallait pas qu’il y ait de trop gros écarts de popularité entre les coachs. Ça colle bien entre eux parce qu’ils se sentent tous au même niveau, ont tous rencontré le succès dans leur carrière. » Sur ces bases saines, les bonnes vibrations ont fait le reste.

Le Parisien 3 mars 2012; Charlotte Moreau et Emmanuel Marolle



AGEN EPISODE 2 Un candidat du Lot-et Garonne tente sa chance à « The Voice » sur TF1
«Mais oui, c'est lui ! Là ! Dans le générique ! Reconnaissable à sa silhouette longiligne et à son franc et large sourire. » Les Lot-et-Garonnais qui se sont essayés à la première de la nouvelle émission de découverte de jeunes talents, « The Voice », initiée par TF1 samedi soir dernier, ont pu apercevoir, ou plutôt entrevoir, un des leurs… le Foulayronnais de 25 ans, Stéphan Rizon. Pour autant, samedi dernier, point de Stéphan sur le plateau soumis au « blind test » du jury de stars. Mais il se pourrait que le Lot-et-Garonnais fasse entendre sa puissante amplitude vocale à la France entière, ce soir à 20 h 50 sur la chaîne privée, ou lors de l'une des deux émissions suivantes consacrées aux sélections de « The Voice ».

Évidemment, pour ceux qui le connaissent, retrouver ce chanteur déjà aguerri, auteur d'un CD six titres aux résonnances éclectiques et sans équivoques sur la réalité de son talent, est sinon une surprise du moins sujet à questionnement. « C'est vrai, je l'avais dit et répété, je ne me destinais pas à faire un détour par la téléréalité. » D'autant que notre homme assure déjà des premières parties de concert, est passé entre les mains de son parrain d'Astaffort, Francis Cabrel et termine actuellement l'écriture d'un album de 13 ou 14 titres. Sans compter que ce qui caractérise Stéphan Rizon, sous ses allures de jeune homme calme, doux et posé, c'est une volonté farouche d'emprunter une seule voie : sa voix, qu'il fait retentir sur des textes qu'il écrit lui-même dans la langue de Shakespeare naviguant aussi bien sur le blues et les mélodies pop que sur le lyrique et le crooning.

Stéphan Rizon n'a pas attendu cette aventure télévisée pour avancer. Après son premier CD six titres autoproduit, il prépare un album. Sa voix devrait également retentir sur les ondes radiophoniques puisque France Bleu vient de retenir une de ses compositions « Big boy » dans sa play-list. Enfin, le public pourrait retrouver le jeune foulayronnais, en première partie de Nolween Leroy, pour le Grand Pruneau Show d'Agen, d'août prochain.

Zoom et lumière sur le talent
Bon, alors pourquoi ? « C'était à la fin de l'été dernier. Je faisais du sport avec mon i-phone et j'ai eu l'idée de réactiver une vieille adresse mail que j'avais laissée mourir. Et là je découvre un mail d'un directeur de production d'Universals m'invitant à m'intéresser à cette émission. Il s'agissait d'une nouveauté, donc sans les travers des autres émissions saison 1, 2, 3 ou 4. En plus, elle arrivait à point nommé pour moi : j'avais déjà mes compositions et mon univers, c'était l'occasion de les mettre en lumière devant des millions de téléspectateurs. »
Stéphan Rizon va donc passer les sélections au Palais des Congrès à Paris avec son fidèle guitariste, Laurent Delort (papa du candidat Louis sélectionné samedi dernier sur le plateau de TF1 avec « Videogames » de Lana Del Rey). Il passe le cap des présélections et a droit au « blind test » autrement dit chanter sur le plateau de TF1 (en différé) face au public et devant le dos des quatre membres du jury (Jennifer, Florent Pagny, Garou et Louis Bertignac).

Suspens sur petit écran
Une journée d'enregistrement pour l'émission… à la capitale évidemment. Le Foulayronnais se plie au principe de la production et arrive avec ses parents. « Nous avons reçu un super accueil. Et là toute la journée, on enchaîne photos, interviews puis, il faut se lancer. On te tend un micro et tu retrouves sur le plateau, sous des milliers de lumière et plusieurs caméras, face au public. » Stéphan Rizon écoute la première note du morceau qu'il a choisi et qui inonde actuellement les ondes dans la voix d'une jeune anglaise… « J'ai fixé une femme dans les gradins. Elle m'a souri et s'est levée, entraînant à sa suite, tout le public… » Et ? Rizon sera-t-il « The Voice » ou du moins est-il sur la bonne voie ? Le petit écran a la réponse.
3 MARS 2012 SUD OUEST


EPISODE 1 Ludivine illumine “ The Voice ”
Elle s'imaginait chanteuse depuis l'âge de trois ans. Ludivine Aubourg a quitté Annecy-le-Vieux pour conquérir Paris. Une décennie plus tard, son "talent inouï" est salué dans "The Voice" (ce soir sur TF1).

Elle a le bagout lucide et le verbe précis, avec une distance un rien amusée. Ludivine Aubourg, 29 ans, traite avec la même attention, la même affection, la même affliction les questions piochant dans sa vie privée ou évoquant l’émission. “The Voice”. La dernière téléréalité trompetante de TF1, qui a flirté avec les records d’audience, samedi dernier à 20 h 50.
Une jeune choriste d’Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie) a promené son 1,68 mètre, 52 kilos, pour le meilleur sur une scène tapissée de quatre jurés… lui tournant le dos.
Voilà dressé le tableau d’ensemble de ce concept inédit. Les voix se succèdent, hommes et femmes mêlées, face aux nuques de Garou, Jenifer, Louis Bertignac et Florent Pagny. Si l’un d’eux fait pivoter son fauteuil, la voix devient candidat que l’on reverra. “C’était puissant et magique”. Le « Stop » de Sam Brown, par Ludivine Aubourg, fragilité des encombrés, a valu au jury trois minutes de frisson ferme à l’unanimité.
Même ton sucré que l’on retrouve au téléphone. Établie à Paris depuis dix ans, elle dit sa surprise : “J’étais persuadée qu’ils ne se tourneraient pas. On le lit d’ailleurs sur mon visage”. Las, si cette paire d’yeux verts avait fait confiance à la chance, sans doute pratiquerait-elle encore la planche à voile, son loisir préféré, près de la rive d’Annecy-le-Vieux. Parents commerciaux puis moniteurs d’auto-école, l’enfance lisse d’une famille moyenne, elle a creusé obstinément le sillon de ses rêves. Le chant. La scène. Dès l’âge de trois ans. “Je fredonnais tout le temps”, sourit-elle. “Au début cela faisait rire, surtout, personne n’était musicien. Mais à sept ans, ils ont compris que ce serait ma vie.”

Voix off dans la pub
Roulant à l’extase, elle donne ses premiers concerts à la MJC locale. Puis l’école de musique à Annecy, l’apprentissage du violon à Annecy-le-Vieux, un bac musique à Cran-Gevrier. Elle rend l’image d’une jeune femme détendue, rangée du stress. “Je suis partie à Paris à 19 ans sans rien. Si, avec ma détermination.”
Maintenant choriste avertie, défilent sur la pellicule de ses souvenirs des concerts à côté de Lionel Ritchie, Lara Fabian, Nathalie Imbruglia, Tom Jones et Nolwenn Leroy.
Dans son appartement de la capitale, studio d’enregistrement compris, elle savoure une pause “après une année en voyage” ; elle qui a prêté sa voix aux publicités L’Oréal, Yves Saint-Laurent, Paco Rabane, Carte Noire, Nivéa, Bourgeois…
Ses pas rappellent ceux des perspicaces voyageurs du XVIII e siècle, qui excellaient à saisir l’aubaine de “se construire progressivement un honnête statut social”. Sauf que ce fut au long de castings fructueux. Elle les a réussis, enchaînés, sans la plage d’angoisse qu’ouvrait devant elle l’immensité de la concurrence, à 20 ans même pas, colocataire dépaysée. “Au bout de six mois, j’arrivais à vivre de la musique.”

Concert de louanges
Éparpillant sa renommée dans le tout-Paris, il lui faudra néanmoins “The Voice” pour révéler cette partie de son talent encore insoupçonnée. Chanter seule, enfin. “TF1 m’a contactée en fin d’année dernière pour m’inviter au casting de l’émission. C’était une audition de pros ou semi-pros. Comme j’avais travaillé pour la chaîne en livrant la musique de la série « La loi selon Bartoli », on s’est souvenu de moi.”
Les portes du songe s’ouvrent. “J’ai d’abord refusé. Je pensais que je n’avais pas les épaules. Je n’étais jamais arrivée à me lancer dans l’aventure d’être une chanteuse lead comme on dit.” Elle a changé d’avis. Ouf.

Voilà comment la reconnaissance est tombée sur la brunette aux mensurations idéales, qui accompagne ses rares retours en Haute-Savoie de vols en parapente, qui éclaircit chaque matin le brouillard parisien d’une bonne heure de jogging. Sur scène samedi, elle fut comme la fée Clochette agitant en permanence ses petites ailes de libellule gracieuse au-dessus des quatre têtes de ces Peter Pan du spectacle musical.
“Élue divine”, ont sifflé les jurés, qui l’ont plébiscitée. Quittant un instant sa naïveté assumée, elle raconte l’ascenseur pour la célébrité en plan-séquence :” Je ne pensais pas que la diffusion aurait un tel impact. J’ai dû changer de téléphone ! On a déniché mon numéro sur internet. J’ai reçu des tonnes de messages”.

Et les photos sexy ?
Ludivine, style vestimentaire “assez simple, assez rock”, glisse sur ce qui n’est pas de l’insouciance mais de la placidité. Les photos sexy qui circulent ? “C’est vrai que certains ne parlent même pas de ma musique. Je ne me trouve pas particulièrement belle, mais cela me flatte”. Son souvenir de cette première ? “Nous étions dans une stress-room, silence total. J’avais l’impression que mon cœur allait sortir de ma poitrine.”
Dans le jeu, la frêle “fille ordinaire, assez cocoon” a choisi Garou en guise de coach. Son visage fin illuminera encore les prochains prime-time. En direct cette fois. Fini la liesse locale. Suspendue pour faire place à une obédience nationale.
La fillette de trois ans a foulé la voie de ses rêves. Jusqu’à s’imaginer, quand la ruche people s’agite trop, “vivre dans la mer tout l’été, seule, dans l’harmonie”.
LE DAUPHINE 2 mars


EPISODE 1 Ophélie Moisan, dite Al.Hy, un timbre et un style à part : jusqu'où ira-t-elle ?
Pile poil dix ans après le lancement de la Star Academy. Un concours de chant où le maître de cérémonie n'est autre que Nikos Aliagas, encore une fois. Des émissions de ce genre, il y en a pléthore, mais c'est toujours avec le même plaisir que la curiosité me pousse à les suivre, peut-être parce que je tiens plus de quinze ans de musique derrière moi, et que du coup, la chanson, ça me plaît bien. Pour le plaisir d'entendre de nouvelles voix, de découvrir de nouvelles interprétations. En plus, ce télé-crochet n'est pas commun dans la mesure où le jury juge les performances vocales sans être influencé par un quelconque attrait physique. Le principe : écouter chaque prestation, face au public, dos au candidat. Chaque membre du jury buzze s'il apprécie. Au fil des semaines, chacun compose son équipe et fait progresser vocalement ses protégés.

Premier prime-time... Un, deux, trois candidats... qui se suivent et, heureusement, ne se ressemblent pas. Tiens, entre en scène une demoiselle de province qui nous vient de Saint-Amand, on dirait bien qu'elle s'est frayé un passage parmi des milliers de postulants. Pianiste depuis l'âge de 4 ans, elle a aussi fait de la chorale et chanté en première partie du concert de Stanislas l'an dernier dans sa ville. La scène, elle connaît donc déjà un peu.

Al.Hy avoue participer à l'émission afin de déterminer si elle est vraiment faite pour la chanson. Un pari avec elle-même, en quelque sorte. Elle vient comme elle est, maquillée discrètement, avec toute sa fraîcheur, du haut de ses 18 ans, arborant un look tantôt rétro, tantôt fashion. Une robe sobre, des collants sexy, une paire de low boots, elle semble à l'aise. Le teint pâle, des étoiles plein les yeux, elle interprète What's up des 4 non blondes, un groupe de rock américain. Quelques mots sur un piano, une voix suave qui réchauffe, cela commence bien. Un style particulier, on aime... ou pas.
On voit bien qu'elle s'éclate, mais c'est peut-être un peu trop criard par moment. Surprise, les 4 coachs buzzent, ils veulent tous l'intégrer dans leur équipe respective. « C'était blues, c'était contrôlé », commente Garou. « J'ai voyagé, c'était bien dosé », ajoute Jenifer. « Vous avez des possibilités dans le haut comme dans le bas, dans le grave comme dans l'aigu », poursuit Florent Pagny. Enfin, Louis Bertignac est touché par la puissance de sa voix. La bataille fait rage, Al.Hy est la première de la soirée à faire l'unanimité. Médusée, elle joue la carte de la féminité et choisit spontanément de représenter le premier talent de Jenifer qui avait buzzé à la fin du premier couplet et qui court aussitôt l'embrasser.

Rappelons que le principe de The Voice est de dénicher la plus belle voix. Comment savoir si ce sera celle de notre Amandinoise qui ne manque pas d'énergie ? J'ai bien envie de la voir faire son petit bonhomme de chemin et la laisser voguer parmi les nuages. Partageant la gaieté d'Amy MacDonald et la voix de velours de Christina Aguilera, dans un registre soul ou gospel, Al.Hy devrait cartonner, parce que du potentiel, elle en a ! • E. L.
LA VOIX DU NORD 3 MARS 2012





Les battles par TELE 7 JOURS MARS



«The Voice»: Apprenez à parler la langue des jurys
TELEVISION - Jenifer, Garou, Florent Pagny, Louis Bertignac... Chaque membre du jury réagit à sa manière aux auditions à l'aveugle. Petits portraits pas très objectifs avant le quatrième prime…

Jenifer: «Tu m’as profondément émue»
Sa phrase préférée: «Tu m’as profondément émue, c’était sublime, j’ai craqué dès les premières notes, j’ai adoré, c’est incroyable.» Enfin pas tout ça à la fois, mais presque.
Elle aime: Pleurer. Fermer les yeux pendant les chansons. Mais surtout pleurer. Faire des câlins aux candidats qui la choisissent. Buzzer avec son pied. Si si.
Son argument pour convaincre: «J’ai envie qu’on avance ensemble.» Ou «On a plein de belles choses à vivre ensemble.» Enfin ça ressemble à peu près systématiquement à une demande en mariage.

Louis Bertignac: «J’ai eu les poils»
Sa phrase préférée: «Franchement, j’ai eu les poils.» Allez savoir comment cette expression est devenue la plus employée du télé-crochet (les jurys semblent se l’être tous refilée entre eux). Bernard Pivot, attention, préparez-vous à ce que toute la France se réveille dimanche en disant «J’ai eu les poils».
Il aime: Sourire. Tutoyer les candidats, c’est son côté «à la cool», -mais TF1 semble le lui avoir déconseillé. Buzzer à la dernière seconde. Faire des blagues plutôt drôles.
Son argument pour convaincre: La plupart du temps aucun. A la place, il sourit.

Florent Pagny: «Je vous veux!»
Sa phrase préférée: «C’est magnifique ce que la nature vous a donné.»
Il aime: Buzzer dès les premières notes pour faire son petit effet. Dire quelque chose de totalement banal dans un grand rire un peu flippant.
Son argument pour convaincre: «Vous faites ce que vous voulez, mais choisissez-moi.» Ou «Vous avez pas tellement le choix, je vous veux!» En gros, zéro argument. Mais ça marche, parfois.

Garou: «Rock’n roll!»
Sa phrase préférée: «Dieu t’a vraiment donné une voix exceptionnelle.» Pour parler des «dons» des candidats, Florent Pagny invoque la nature, lui la religion, bonne répartition des rôles.
Il aime: Faire semblant de buzzer (son grand truc). Taper des mains pendant les chansons, se lever de son siège dès que les décibels s’envolent, être hilare à peu près tout le temps. Faire des petites blagues à son voisin rockeur. Crier sans raison «rock’n’roooooll» et se rasseoir.
Son argument pour convaincre: Etre sympa. Généralement ça marche.

Annabelle Laurent - 20 minutes.fr



Avignon : Sonia, c'est vraiment "The Voice"
En quelques jours seulement, cette fille d'ici a fait le buzz face à 9 millions de téléspectateurs, a été à l'origine d'un tsunami internautique rare, a fait dire à l'ex-guitariste de Téléphone Louis Bertignac "J'ai pris une claque" et à la chanteuse Jenifer, en larmes après l'avoir écoutée, "Vous m'avez fait perdre tous mes moyens". Bigre ! Sonia Lacen, 28 ans, c'est ce bout de femme au look rock savamment travaillé, qui casse actuellement la baraque dans le nouveau télé-crochet de TF1, "The Voice", diffusé le samedi soir en prime time. Jusqu'à passer, chez les spéculateurs de zinc, comme l'une des grandes favorites de l'émission.

Duo à 16 ans avec Johnny
À Avignon (au bar l'Américain, où elle compte beaucoup d'amis) et à Châteaurenard (où elle a grandi du côté de la cité des Tours et où vit toujours sa famille), son fan-club, déjà bouillonnant au lancement de l'émission, début mars, ne cesse de croître, au fil des semaines. Comme un retour de flammes pour cette candidate au profil particulier. Car contrairement à nombre de ses concurrents, Sonia Lacen, actuellement hôtesse de l'air en Suisse (elle prépare son diplôme de pilote), est artistiquement montée haut, très haut même, il y a une dizaine d'années.
En 2000, elle est repérée par le producteur numéro 1 en France à l'époque, Jean-Claude Camus, pour tenir le premier rôle féminin dans la comédie musicale "Les mille et une vies d'Ali Baba". Encore dans les méandres de l'adolescence mais déjà, le succès est là, fulgurant. Disque d'or, deux mois au Zénith de Paris (5000 fans chaque soir) et 160 dates au total. Cerise sur le micro: Johnny Hallyday himself s'entiche de sa voix puissante traversée par les émotions. Il la parraine officiellement dans le métier et l'invite même, le 10 juin 2000, devant 40 000 spectateurs, à chanter "Vivre pour le meilleur" en duo sous la Tour Eiffel.

Partie à New York et à Genève
Elle accompagnera l'idole des jeunes sur une quinzaine de dates de sa tournée hexagonale ! La chanteuse, née à Miramas, n'a alors que 16 ans et demi. La suite sera plus compliquée. Sonia Lacen fait un album trop avant-gardiste pour Universal Music, ce qui engendre un conflit avec la maison de disques. En 2004, le film musical "Alive" (2004), auquel elle participe avec Richard Anconina, n'a pas le succès escompté en salles (300 000 spectateurs seulement). Quelques années plus tard, elle part pour New York, puis se pose à Genève, où elle rencontre les musiciens de son groupe Jamjana (avec qui en 2010, elle chanta d'ailleurs à Châteaurenard).
Ce soir, lors de l'émission "The Voice", sur TF1, Sonia Lacen, initialement retenue au sein de l'équipe de Jenifer, sera sur scène pour une "battle" (duel). Un obstacle, qui, pour ses laudateurs, ne sera qu'un marchepied vers son destin.

LA PROVENCE 31 MARS Fabien BONNIEUX, avec Nelly COMBE-BOUCHET


A quoi servent les coachs ? + Le casse tete des battles LE PARISIEN 24 31 MARS



Sept voix provençales en compétition dans "The Voice"
Mettre la musique au coeur du programme, c'était le but des décideurs de TF1 quand ils ont craqué pour l'émission "The Voice" : des chanteuses et chanteurs choisis uniquement sur leurs qualités vocales. On ne les voit pas, on les entend. Et une fois qu'ils sont sélectionnés, à eux d'aller vers leur coach parmi les quatre aux commandes de ces équipes, de ces commandos de voix. Jenifer, Louis Bertignac, Garou et Florent Pagny ont ainsi composé leur équipe.
Elles vont désormais s'affronter lors de "battles musicales" terribles car elles seront l'occasion pour deux talents d'équipes concurrentes de s'opposer en présence du public qui choisira à chaque fois celui ou celle qui aura la possibilité de poursuivre l'aventure. Ensuite viendront les "lives", rendez-vous avec le prochain direct le 7 avril, où interviendra le vote des téléspectateurs. Le meilleur talent de chaque équipe ira en finale, le public désignera le gagnant. À la clé, un contrat chez Universal Music et un album.

La benjamine, marseillaise, Linda, 17 ans : "Devenir chanteuse est le grand rêve de ma vie"
Elle a épaté tout le monde sur le plateau et dans le public en abordant d'emblée l'univers sec et chaotique d'Amy Whinehouse. Et Linda, jeune lycéenne marseillaise de 17 ans, est restée de marbre malgré le flot de compliments qui s'abattait sur elle. Une fille pleine d'envies, qui garde la tête froide.

Ce qui lui a donné le goût du chant : "D'entendre ma grand-mère qui fredonnait des grands airs lyriques lorsque j'étais toute petite. J'ai également toujours entendu mon père chanter mais dans un autre registre".

Son parcours et celui de sa voix : "J'ai voulu m'inscrire à un cours de chant quand j'avais 6 ans. En vain ! J'ai été obligée d'attendre d'avoir 11 ans pour pouvoir le faire. Je suis passée, à Marseille, par le cours de Dany Giordano. Elle a su m'apprendre la technique mais surtout me guider et me donner le feu vert pour aborder des chansons où il fallait 'sortir' ma voix".

Son choix, Florent Pagny. Pourquoi ? "Parce que j'aime son côté grande gueule. Parce qu'il chante des choses très différentes, parce qu'il change tout le temps. Je pense que c'est celui qui me ressemble le plus".

Son rêve le plus fou, son objectif : "Devenir chanteuse bien sûr. C'est le grand rêve de ma vie. C'est ma passion. Je dirais même mieux, je ne me vois pas faire autre chose".

Son point fort : "Je suis zen. Je ne me laisse pas déborder par les émotions et je vis l'aventure intensément".

Son univers musical : "Lady Gaga, Amy Whinehouse, Rihanna, Lana Del Rey et des choses plus pop..."

--------------------------------------------------------------------------------

Une des voix des "10 commandements", Bouc-bel-Air, Patrice, 37 ans : "Je ferai tout pour être reconnu par mes pairs"
Il était la doublure de Ramsès dans les Dix commandements, Lancelot, dans Le Graal, comédie musicale avortée. Deux albums qui plaisent mais n'explosent pas, des collaborations prestigieuses qui resteront dans l'ombre. Pas de chance pour cet enfant des cités de Marseille que la France redécouvre samedi 25 février sur TF1. Patrice Carmona envoie un "Rise me up" puissant et intense ; Louis Bertignac succombe.

Ce qui lui a donné le goût du chant : "Mon père. Je l'écoutais jouer du piano, enfant, et je me suis mis à poser ma voix dessus."

Son parcours et celui de sa voix : "J'ai eu un premier groupe de rock à 15 ans. En 2000, les Dix commandements ont marqué ma carrière, puis une première grande collaboration avec Patrick Fiori et Jean-Jacques Goldman. Ce que je considère pourtant comme ma grande victoire, c'est la sortie de mon premier album, "Regarde-moi". J'en ai sorti un deuxième "Made in", un troisième est en préparation."

Son choix, Louis bertignac. Pourquoi ? "Entre Jennifer et lui, c'est celui qui se rapprochait le plus de mon univers. Et puis ses propos m'ont plus touché, plus convaincu."

Son rêve le plus fou, son objectif : "Être reconnu par mes pairs, je ferai tout pour ça. Et aussi, écrire une comédie musicale..."

Son point fort : "Ma voix et ma ténacité. Je ne lâche jamais, je renais de mes cendres."

Son univers musical : "Gainsbourg, Deep purple, ZZ top..."

--------------------------------------------------------------------------------

Ils sont aussi dans la course
Emma Durand : elle a 21 ans, elle est marseillaise et fait partie de l’équipe de Garou. Pour séduire les coaches, elle a interprété "Dis quand reviendras-tu" de Barbara.
Si elle n’a jamais renoncé à sa passion pour lamusique, Emma est étudiante, actuellement en 2e année en école d'ingénieurs.

Lise Darly : elle est niçoise, elle a 30 ans. Avant de choisir de faire partie de l’équipe des belles voix de Florent Pagny, elle l’avait séduit avec une chanson de Lady Gaga. Ce n’est pas une débutante, Lise a été choriste de Dave et Jeane Manson.

Élodie Balestra : elle a 31 ans et vient de Miramas. Encore une fan de Florent Pagny qu’elle a choisi comme coach et convaincu avec "All by myself" d’Éric Carmen. Maman d’une petite fille de 5 mois, elle a été choriste de plusieurs artistes. Elle vit désormais à Genève où elle est devenue hôtesse de l’air, mais elle est née à Miramas et a passé son enfance à Châteaurenard.

Sonia Lacen : elle a 28 ans et a rejoint le pool de Jenifer.
Atef : il a 38 ans, est toulonnais et a rejoint les membres de l’équipe de Garou avec un morceau de Mickael Jackson.
La Provence 24 mars 2012



Pauline Thisse, une Cagnoise dans The Voice
La Côte d'Azur est décidément un vivier fécond en matière de candidats de téléréalité. Les derniers en date : Pauline et Julien Thisse, aspirants chanteurs à l'aura internationale et prétendants au titre de grands gagnants de The Voice. The Voice ? C'est le nouveau télé-crochet qui cartonne sur TF1. Neuf millions de téléspectateurs en moyenne tous les samedis soir, l'indéboulonnable Nikos aux commandes et un jury de stars composé de Florent Pagny, Jenifer, Louis Bertignac et Garou.
Alors, quand Pauline décide de se lancer dans l'aventure et de passer le casting, sur les conseils de l'une de ses professeurs du Glamour Danse Studio de Cannes, c'est « juste comme ça. Je suis toujours partante pour ce genre d'exercice, confie celle qui, à 17 ans, a déjà participé à X-Factor et à N'oubliez pas les paroles où elle a d'ailleurs remporté 10 000 euros en décembre dernier.Les critiques sont nécessaires pour pouvoir avancer. »

« Je n'aurais pas aimé travailler avec Jenifer »
Mais voilà, la reprise du titre Il nous faut d'Elisa Tovati et Tom Dice par les deux ados a convaincu le jury. Louis Bertignac, plus précisément. L'ex-membre du groupe Téléphone a décidé de prendre sous son aile ces jeunes talents pour le reste de l'émission. « C'est génial. Même si comme beaucoup de personnes de mon âge, j'ai grandi avec laStar Academy, je n'aurais pas du tout aimé travailler avec Jenifer. Moi, je voulais collaborer avec Garou ou Louis Bertignac. Donc, quand ce dernier s'est retourné, c'était un soulagement… D'abord parce que cela voulait dire que nous étions sélectionnés et ensuite parce que je savais qu'il allait nous apporter son expérience. »
Revenue depuis à Cannes - les premières émissions ont été enregistrées en début d'année et seuls quelques candidats auront les honneurs des prime time en direct - Pauline décrit une « aventure humaine forte » où la bonne ambiance entre les candidats régnait.
En attendant de savoir si la petite famille poursuivra l'aventure (une clause de confidentialité lui interdit de le dévoiler) (1), Pauline a retrouvé le chemin du Glamour Danse Studio où elle suit des cours de comédie musicale. Ce qui a changé ? « On me reconnaît régulièrement dans la rue et je reçois plus de demandes d'amis sur Facebook (rires). »

Pas de quoi effrayer celle qui entend continuer sa formation et multiplier les apparitions sur scène. Qu'elle soit The Voice ou non…
nice matin 31 mars 2012


Le site recheche des rédacteurs pour écrire des résumés des émissions françaises "The Voice, Koh Lanta, Nouvelle star, Garde à vous..." et des talent-shows étrangers... Si vous etes interressé laissez un commentaire ou envoyer un mail! Merci d'avance ! On a besoin de vous !!!

Il y a : 0 Commentaires Par : Nico

THE VOICE KIDS 6 : Toutes les infos sur la saison 6

THE VOICE KIDS reviendra en saison 6 à la fin de l été 2019 sur TF1, après une...

Whitney gagnante de THE VOICE 8 : Sa maladie, sa victoire, sa vie amoureuse, elle dit tout

Whitney Gagnante de la huitième saison de The Voice, s est confiée au magazine...

Angelina (The Voice kids) : son album, sa carrière, Le buzz de son clip elle se confie

Angelina, Gagnante de The Voice Kids 2017 et 2e à l’Eurovision Junior 2018, ...

Whitney de la team Mika remporte par surprise THE VOICE 8 : Ses 1ères réactions [MAJ 10/6]

C était enfin la grande finale de THE VOICE 8 ce jeudi 6 juin 2019 . Ils...

THE VOICE : Le producteur réagit aux nouveautés et évolutions du programme après son échec....

Matthieu Grelier, directeur des programmes d ITV Studios France s est confié à...

Florent Pagny : Son avis sur la baisse des audiences et son retour comme coach ? : il s'explique

Coach des 7 premières saisons de THE VOICE, Florent Pagny, interrogé sur RTL...

THE VOICE 8 : Le suivi des audiences : Audience catastrophique pour la finale

D années en années le télé crochet évènement de TF1 voit ses audiences en chute...

Les coachs de THE VOICE 8 en avance dans le Carpool Karaoké de Camille Combal : VIDEO

Vendredi prochain 14 juin 2019 Camille Combal, présentera un nouveau programme...

THE VOICE 8 : L'Histoire d'un énorme flop devenu accident industriel !

Ce jeudi 6 juin 2019 s est achevé la[b] saison 8 de THE VOICE[/b], une saison...

Les 4 finalistes de THE VOICE 8 se confient en ITW pour la FINALE

Grande finale de THE VOICE 8 ce jeudi 6 juin 2019 avec 4 finalistes, voici...


Les commentaires


Ajouter un commentaire :


Pseudo :
Mail :

Message :

 

Code à entrer :